Le dictateur Chaplin 1940

https://archive.org/details/LeDictateur1940

Chaplin Aujourd’hui : Le Dictateur – Documentaire complet avec Costa-Gavras.  Adresse du lien  : cliquez ici

Fiche critique sur le film :

Biographie de Charlie Chaplin

https://www.cnc.fr/documents/36995/159675/Dictateur+%28Le%29+de+Charles+Chaplin.pdf/ade8b924-36ed-46fa-c80e-ede05bc14955

Les Temps modernes,critiques

Pour moi, c’est un film magnifique, drôle, instructif, critique et très triste . J’ai appris à ressentir la pauvreté, l’espoir, la faim et la crise de vingt neuf mais aussi, l’humour et les gags de Charlot. J’ai préféré les différents moments en prison et dans l’usine . La scène la plus marquante est celle où les ouvriers volent pour manger. C’est marquant car on ressent vraiment la faim et c’est très triste. Antoine H. 5D

Continuer la lecture

Charlie Chaplin : biographie

1889 Naissance de Charles Spencer Chaplin à Londres. Vie misérable dans un taudis.

1898-1912 A 8 ans, grâce à son père, il intègre une troupe d’enfants qui dansent en sabots. A 12 ans, Son père, ancien comique meurt alcoolique.Sa mère, une chanteuse , marquée par la folie est internée. Orphelin, il intègre une troupe de pantomime qui fait une tournée aux Etats Unis

1913 Exil aux Etats Unis. Débuts à Hollywood. A 24 ans, il est engagé par la Keystone, une firme spécialisée dans le burlesque. On lui demande à l’audition d’enfiler n’importe quel costume. Dans les vestiaires, il trouve un pantalon trop large, un veston étriqué, de vieilles chaussures de clown, une canne et un chapeau melon  il  vient de créer le personnage de Charlot. Aussitôt engagé, il  joue dans des courts-métrages et devient une star internationale du cinéma burlesque.

 » C’est en même temps un vagabond, un gentleman, un poète, un rêveur, un type esseulé, toujours épris de romanesque et d’aventure. Il voudrait vous faire croire qu’il est un savant, un musicien, un duc, un joueur de polo. Mais il ne dédaigne pas de ramasser de mégots ni de chiper son sucre d’orge à un bébé. «  Ma vie (autobiographie), Chaplin

Le burlesque est un genre cinématographique reposant sur le comique de la gestuelle. C’est  un des grands genres du cinéma muet, des stars comme Buster Keaton ou Laurel et Hardy font rire par leurs acrobaties ou leurs pantomimes ( expression uniquement par les gestes et les attitudes, les mimes)

1917 L’émigrant Chaplin s’inspire des photographies qui montrent  l’arrivée des immigrants à New York. Ces films ont souvent une valeur documentaire.

L'émigrant Chaplin 1917

Le photographe Lewis W Hine dénonce aussi le travail des enfants et des ouvriers.

1919 La United Artists. Chaplin et ses amis, Douglas Fairbanks, Mary Pickford et David W. Griffith créent la 1er compagnie cinématographique indépendante, Les Artistes associés, dirigée par les acteurs et les réalisateurs.  Chaplin est capable de tout faire : trésorier, producteur, réalisateur, scénariste, chorégraphe, acteur, pantomime, compositeur, monteur.

1921 Dans  Le Kid,  » l’enfant » Charlot recueille un orphelin.

1925 La ruée vers l’or.

1929 Apparition du cinéma parlant. De nombreux artistes du muet disparaissent de la scène. ( sujet du film L’artiste interprété par Dujardin)

Star internationale, Chaplin est déjà millionnaire mais quelques semaines avant le krach boursier du jeudi noir de Wall Street, il vend toutes ses actions au prix fort. Il devient richissime et achète de grands domaines immobiliers à Hollywood notamment sur la colline où s’affiche, en grandes lettres blanches, le mot  » Hollywood ».

1931 Les lumières de la ville

1936 Les temps modernes. Le film illustre la crise économique de 1929.

Intermédiaire entre le cinéma muet et le cinéma parlant, c’est un film sonore.

Lire ici les critiques des élèves de 5°

Chaplin s’inspire des photographies documentaires de Walker Evans sur les fermiers d’Alabama pour montrer les effets de la crise de 1929 sur  ses personnages. La boite de conserve utilisée par Charlot pour boire était familière, de même que la bicoque misérable où ils se sont installés.

Walker Evans

Chaplin s’inspire aussi  du machinisme du monde industriel qu’il parodie Lecture des affiches du film.

[youtube]https://youtu.be/YXQfABp9a3E[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=YXQfABp9a3E

Dans son autobiographie, Chaplin dévoile sa source d’inspiration : «  Je me souviens d’une interview que j’avais accordée à un jeune et brillant reporter du World de New York. Apprenant que je devais visiter Détroit, il m’avait parlé du système des chaînes de montage qu’il y avait là-bas : la triste histoire de la grande industrie attirant des fermes des jeunes gens robustes qui, après quatre ou cinq ans de travail à la chaîne, devenaient des loques humaines ». Ce fut cette conversation qui me donna l’idée des Temps Modernes. « 

Les films de Chaplin étaient souvent précédés de courts métrages de Walt Disney. Les deux hommes avaient une grande estime l’un pour l’autre.

Les temps modernes est le dernier film où apparaît Charlot. C’est le dernier film burlesque du cinéma muet. Cette fois-ci, Charlot ne part pas seul à la fin du film, mais il est toujours aussi misérable que L’émigrant de 1917, arrivé comme lui à Ellis Island et à nouveau sur la route.

1940 Dans Le dictateur (1er film parlant de Chaplin) il imite Hitler dans une violente satire du nazisme. Ce film illustre la crise politique des démocraties. Hitler était par ailleurs, un ami de Henry Ford.

1952 Pendant la guerre froide, Chaplin est accusé d’être communiste. On lui reproche de faire de la politique au lieu de se contenter de faire rire. Chassé des États Unis il s’exile en Suisse.

1972 Il est autorisé à séjourner 3 semaines aux États Unis pour pour assister à la remise de son oscar d’honneur. Il sera ovationné par le public qui chantera Smile, le thème musical composé par Chaplin pour le film Les temps modernes. Devenu par la suite un standard de la musique populaire, cette chanson sera reprise par de nombreux artistes dont Michael Jackson.

1946 Monsieur Verdoux

1952 Les Feux de la rampe raconte l’histoire d’un clown qui ne fait plus rire.

1977 Mort de Chaplin après avoir été anobli par la reine d’Angleterre.