C’était la guerre des tranchées

18 03 2009


C’est le nom d’une excellente BD de Tardi (au CDI): elle retrace l’horreur et l’absurdité de la guerre 14-18 vue des tranchées.


lire un commentaire ici

pour le cours, voici la présentation que nous n’avons pas pu visionner en classe:

la-guerre-des-tranchees




Quelques liens pour approfondir: la III° République

5 03 2009

Sur l’école républicaine :

Tout près de Moissy, à Pouilly le Fort, une association défend la mémoire de l’école de Jules Ferry et permet la redécouverte de l’école d’autrefois; visite ici

Sur le manuel de lecture symbole de l’école de Jules Ferry: Le tour de France par deux enfants de G. Bruno

Sur l’affaire Dreyfus:

sur le site académique de Poitiers un dossier très complet sur cette affaire qui divisa les Français

http://ww3.ac-poitiers.fr/hist_geo/ressourcesdrey/


Sur la Droite nationaliste

un lien vers le blog d’un collègue




La métropolistion et les transports en France

4 03 2009

Voici la présentation utilisée en classe pour G4 (II et III) pour vous aider à réviser.

metropolisation-transports

une animation sur la multimodalité

multimodalite




LA TROISIEME REPUBLIQUE

9 02 2009

présentation triomphede_la_republique




Louise Michel

3 01 2009

C’est le nom d’un film socialement incorrect (mais ça fait du bien !) de G. Kervern et B. Delepine, connus pour leur participation à l’émission de Canal + ‘Groland’.

ici un article sur le site écran de Liébération: http://www.ecrans.fr/Louise-Michel-taille-patron,6012.html

là un extrait :http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18848466&cfilm=129930&hd=1.html

Mais c’est surtout une femme engagée qui mena un grand combat autant politique que social dans la France de l’âge industriel. Proche des anarchistes, elle prit part à la Commune de Paris en 1871 et fut condamnée à la déportation en Nouvelle Calédonie. Institutrice, elle éduqua les Kanaks aux droits de l’Homme et les encouragea à se révolter contre les conditions de la colonisation.

Graciée en 1880, elle consacra le reste de sa vie au combat social et politique aux côtés des anarchistes ce qui lui valut de nombreux passages en prison et même l’exil à Londres. Elle meurt en 1905 et son nom est associé au mouvement ouvrier de la fin du XIX° siècle.

pour en savoir plus




« Voyage au bout du charbon »

17 12 2008

Sur le site du monde, vous pouvez livrement découvrir un  » jeu intelligent  » ‘les auteurs préfèrent parler de « webdocumentaire »: c’est une animation de très grande qualité,  interactive, qui vous fait plonger dans la réalité du travail en Chine. Vous êtes journaliste et vous faites un reportage d’investigation sur le travail des mineurs,, vous allez pour cela rencontrer les ouvriers, les patrons, découvrir les lieux de travail et de vie. Les concepteurs de cette splendide animation ont parcouru 2000 km en Chine pour recueillir des informations, se faisant passr pour des étudiants en sociologie pour éviter les difficultés.

A découvrir ici




Les ruptures artistiques

13 12 2008

Alexandre Cabanel, La naissance de Vénus, 1863

Edouard Manet, Olympia, 1863

Gustave Courbet, Un enterrement à Ornans, 1850

VAn Gogh, l’Eglise d’auvers sur Oise, 1890

Monet, Cathédrale de Rouen (montage de trois tableaux)

George Seurat, le Cirque, 1891

Cézanne, le pont de Maincy, 1879

Derain, Pont de Charing cross, 1906




Orsay (Suite)

13 12 2008

Ferdinand Cormon, La forge, 1893

Constantin Meunier, Puddleurs au four, 1893

Maximilien Luce, les Batteurs de pieux, 1902-1903

Léon Frédéric, les âges de l’ouvrier, 1895

Paul-Louis Delance, Grève à Saint Ouen,  1908

Les transformations urbaines, l’exemple de Paris

Coupe d’une habitation à loyer de type haussmanien  (caricature)

Maquette du quartier de l’Opéra

Monet, La gare Saint – Lazare, 1877

Armand Guillaumin, Soleil Couchant à Ivry, 1873

Pierre-Auguste Renoir, le Bal du Moulin de la Galette, 1876




Première ES – Orsay

30 11 2008

site du musée d’Orsay

Insécula : un site qui donne beaucoup d’information sur le musée et une visite virtuelle

les diaporamas sur les thèmes à étudier : attention toutes les informations ne figurent pas ici, il est par exemple important de considérer la taille d’un tableau…

le-monde-industriel

le-monde-rural

les-transformations-urbaines

les-ruptures-artistiques




Le 9 novembre en Allemagne, étrange résonance…

9 11 2008

Étrange résonance  que la date du 9 novembre en Allemagne…

C’est en 1918  la date de la proclamation de la République de Weimar qui succède et remplace l’Empire de Guillaume II, contraint d’abdiquer dans un climat révolutionnaire…

C’est, sous le IIIème  Rieich d’Hitler,  en 1938, la date du terrible pogrom anti Juif  connu sous le nom de « Nuit de Cristal »

Présenté comme une réaction spontanée de la population à l’annonce de l’assassinat de l’ambassadeur d’Allemagne à Paris par un jeune juif, le pogrom est en réalité orchestré par le gouvernement nazi (par le ministère de la propagande dirigé par Goebbels)

Sur tout le territoire allemand,  plus de 100 synagogues sont brûlées, plus de 7000 magasins Juifs détruits et pillés, 91 juifs trouvent la mort, 30000 sont déportés. point culminant de l’antisémitisme qui se développe depuis l’arrivée d’Hitler au pouvoir (en 1933), c’est une des prémices de la solution finale.

Enfin , c’est la date de la chute du mur de Berlin: il y a en effet 19 ans jour pour jour, le symbole de la guerre froide en Europe, de la bipolarisation Est/ouest prenait fin. Cela avait commencé par des troubles contre le pouvoir en RDA et des tensions dans tout le bloc soviétique: les sociétés civiles réclamaient les libertés essentielles dont le régime  communiste les privait.

Le soir du 9 novembre, le porte-parole du gouvernement de l’Allemagne de l’Est annonce en conférence de presse que des mesures viennent d’être prise pour permettre la liberté de circulation des citoyens de la RDA par tous les postes frontières du pays : cela veut dire que le mur de Berlin, le rideau de fer allemand, peut – être franchi. Par le biais des télévisons est et ouest – allemandes, la nouvelle se diffuse rapidement et ce sont des centaines de Berlinois et d’Allemands de l’Est qui se précipitent aux postes frontières. Les forces de l’ordre est-allemandes  – et bientôt le gouverment – ne savent que faire face à ce débordement non prévu et veulent à tout prix éviter une répression.

c’est ainsi que dans la nuit, celui qu’on appelait  ‘ le Mur de la honte’, préfigurant la réunification de l’Allemagne et beintôt de l’Europe;