https://view.genial.ly/607f1730e7db140d9c5f0a5d/presentation–melanin

JPEG - 71.2 ko

Dérive génétique :

phénomène évolutif majeur de devenir aléatoire ( = hasardeux = stochastique), d’autant plus prononcé que l’effectif populationnel est faible de la fréquence des allèles au cours du temps dits neutres (n’agissant pas sur la survie différentielle et la capacité à avoir des descendants = la fitness en anglais)

——————————————————————

Exemple : fréquence des allèles du groupe sanguin et du rhésus chez les Mammifères dont Sapiens

 

C’est l’autre phénomène de la théorie de l’évolution en parallèle de la sélection naturelle, popularisé par Kimura dans son livre en 1968 (la sélection naturelle est attribuée à Darwin en tous cas c’est ce que l’histoire retient …)

Sélection naturelle :

phénomène évolutif auquel est soumis le vivant de tri opéré par la nature où les allèles dits avantageux en terme d’expression phénotypique confèrent des traits qui augmentent la capacité à avoir des descendants (survie + reproduction). Ces allèles ont une fréquence qui augmente au cours du temps au sein de la population d‘individus de la population étudiée d’espèce dans son milieu

inversement elle baisse pour les allèles « désavantageux » à un instant t