Chronique d’Amérique – lundi 3 novembre

*. Trois scénarii pour le 4 novembre
1. McCain y croit encore
2. Le courage en politique
3. Une élection présidentielle historique
4. Même Fox donne Obama en tête
5. 24

hymne_usa

Spéciale JOUR J (avec Philippe BERRY de 20 Minutes.fr)
Trois scénarii pour le 4 novembre

Quel dénouement pour une élection historique ? Trois (et non deux…) scénarii possibles.

1. Le premier président afro-américain
Ça y est. Barack Obama est président. Les journaux français font des jeux de mots foireux comme «un noir à la Maison Blanche» et tout le monde se félicite de ce moment historique.
Comment ça se produit ?
Sans surprise. Obama a fait la course en tête tout le long de la campagne –hormis un court moment début septembre à la suite de «l’effet Palin». Mais la crise financière est venue couler McCain, victime collatérale de huit ans de Bush et d’un message de campagne changeant un peu trop souvent.

2. Un vieux à la Maison Blanche
Le guerrier l’a fait ! Donné perdant par tout le monde ou presque, McCain a refait le coup des primaires et réussi un retour dont lui seul a le secret. A 72 ans, il devient le plus vieux président de l’histoire des Etats-Unis (3 ans de plus que Ronald Reagan). Sarah Palin se retrouve donc «à un battement de cœur» de la présidence.
Comment ça se produit ?
En ayant fait mentir les sondages. Deux cas de figure: McCain remporte TOUS les swing states (Ohio, Floride, Caroline du Nord, Nevada, Missouri, Indiana, Colorado, Nouveau Mexique) ET réussit à ne pas se faire piquer la Virginie

3. Too close to call, c’est le bazar !
On a droit à un remake de la Floride version 2000. L’élection est trop serrée et l’Amérique ne connaît pas son président, pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.
Comment ça se produit ?
Là aussi, deux possibilités… D’abord, à la régulière, avec un scénario compliqué sur la carte électorale, qui verrait McCain garder la Virginie, et remporter tous les swing states, sauf le Nevada et le Nouveau Mexique pour Obama. Cela pourrait donner, finalement, une égalité parfaite ! Dans ce cas, c’est normalement la Chambre des représentants (renouvelée également le 4 novembre) qui tranche.
L’autre possibilité, c’est qu’un seul Etat fasse toute la différence (Floride en 2000, Ohio en 2004), et qu’il faille tout recompter pour cause de problème de machines à voter, de fraude ou de réclamations (ou tout ça à la fois)…

1. Le fait du jour
McCain y croit encore

Et si John McCain devenait le 44 e président des Etats-Unis ? Vu de France et d’Europe, où Barack Obama est devenu en quelques mois une star adulée et magnifiée, le scénario fait hausser les épaules. Dans tous les sondages, le reste du monde choisit massivement le jeune (47 ans) candidat démocrate, dont on attend beaucoup trop, peut-être pour changer l’image de l’Amérique, tant et tant discréditée pendant les huit années de présidence de George W. Alors oui, Barack Obama est le favori et le reste du monde l’a adoubé. Mais ce sont les Américains  et eux seuls qui votent ! Les républicains veulent encore croire jusqu’au bout à la victoire de leur champion.  d’après Aujourd’hui en France

2. La vidéo
Le courage en politique

Image de prévisualisation YouTube

Le 10 octobre dernier, à l’occasion d’un meeting, une femme du public a interpellé le candidat Mc Cain en expliquant qu’elle ne faisait pas confiance à Obama parce qu’elle “avait lu des choses sur lui”. “C’est un Arabe”, a-t-elle expliqué. McCain lui a alors répondu sèchement, en lui coupant la parole : “Non madame. C’est un père de famille décent, un citoyen avec lequel j’ai des désaccords sur des questions fondamentales (…) Nous voulons nous battre et je veux me battre, mais nous serons respectueux”. Le courage en politique, c’est ça. Merci à Hugo Billard d’avoir repéré cette info.

3. Le Dossier
Une élection présidentielle historique

Des candidats pas comme les autres
Ce n’était plus arrivé depuis 1928: aucun sortant (président ou vice-président) n’est candidat.
Participation record en vue
En général, la participation des présidentielles américaines tourne autour de 50%. Il faut remonter à 1968 et Nixon pour dépasser les 60%. Une barre qui pourrait être largement franchie cette année.
Des minorités qui pèsent lourd
En 50 ans, le pourcentage de la population latino a triplé. Rien que depuis 2000, il y a 10 millions d’Hispaniques en plus. C’est aujourd’hui la première minorité aux Etats-Unis (plus de 15%).
L’élection le plus chère de l’histoire
Deux milliards de dollars, c’est le montant cumulé de l’argent levé par tous les candidats (primaires y compris). A ce petit jeu, le roi s’appelle Barack Obama. En extrapolant les derniers chiffres connus, il devrait avoir accumulé à lui seul près de 700 millions de dollars dont 500 juste pour le dernier round.
Des pubs toujours aussi négatives qu’avant
Obama et McCain avaient promis une campagne digne et respectueuse. Il faudra repasser.

L’avènement d’Internet comme outil politique
Depuis quelques années, les experts essaient de déterminer l’impact des blogs et de YouTube sur le vote. Sans grand succès. Une chose est sûre : Obama a su utiliser Internet comme personne avant lui.

Le dossier scomplet sur le site de 20 Minutes.fr

4. Le Buzz
Même Fox donne Obama en tête

Trois nouveaux sondages nationaux donnent Barack Obama largement en tête. Selon la chaîne Fox News, connue pour être très à droite, le candidat démocrate devance John McCain de 7 points (50% contre 43%). Un sondage du Marist College donne 53% pour Obama et 44% pour McCain. Enfin, NBC/WSJ crédite le candidat démocrate d’une avance de 8 points (51% contre 43%).

5. Le chiffre
24

Dernière ligne droite, derniers efforts. Le républicain John McCain, toujours devancé par son adversaire dans les sondages, s’est lancé dans une tournée marathon, à 24 h du scrutin tant attendu. Pas moins de sept Etats accueillent lundi des meetings de McCain et son équipe.

Pour retrouver facilement les autres articles traitant de la campagne pour les élections américaines, cliquez sur l’onglet Elections USA 2008 ci-dessus ou bien sur ce LIEN.

Portrait de Barack OBAMA Les Programmes Portrait de John McCAIN

  2 comments for “Chronique d’Amérique – lundi 3 novembre

  1. 4 novembre 2008 at 10:55

    Bravo pour cette série passionnante et très bien construite. Je suis très admirative ! Vous rendez la connaissance si attractive et surtout à la portée de tous. J’ai appris des tas de choses grâce à vous ! Merci !

  2. 4 novembre 2008 at 11:00

    Thanks a lot ! It was a great pleasure to help you during this exceptional and historic period !

Laisser un commentaire