Y a t’il une différence entre Période et Époque en histoire ?

C’est toujours un plaisir que de répondre sur ce Blog à une question surgie à un moment ou à un autre dans la classe. Celui-ci est aujourd’hui décuplé par le fait que la question du jour m’a été posée par Ostiane, rédactrice fidèle et brillante du maintenant célèbre Blog Bleu Primaire (Blog d’argent 2008) couplé à son non moins passionnant projet BiblioBlog. Mais qui a bien pu te poser une pareille question ? Je ne suis pas surpris outre mesure de voir un enfant de primaire toucher du doigt, par sa curiosité, un problème épineux. Je suis seulement curieux de savoir dans quelles circonstances pareille interrogation lui est venue…

Parce qu’à vrai dire, et pour être franc, Période et Époque peuvent apparaitre, au premier abord, comme des synonymes. Nombreux sont les élèves – et collègues – qui utilisent l’un et l’autre sans se soucier de quelque différence que ce soit. Et pourtant, en y réfléchissant, il y en a une petite…

Étymologiquement d’abord, Époque vient d’un mot grec signifiant « sur », et du verbe grec signifiant « s’arrêter ». En ce sens, ce terme désigne précisément un moment déterminé, particulier de la durée.  Ce n’est que  par extension (ou par abus) qu’on lui attribue le sens de grand intervalle de temps. Au contraire,  Période, à cause de la préposition grecque qui entre dans sa composition, désigne proprement un grand intervalle de temps, une grande durée et, par extension, une histoire cyclique.

Quoi qu’il en soit, les deux termes ont pour double objectif de répondre à une exigence chronologique et de poser des repères, d’indiquer des ruptures qui traduisent un changement d’objet.

Si l’histoire de la terre commence avec la formation géologique du globe terrestre et si l’histoire de l’humanité commence avec l’apparition du genre homo sapiens, on limite traditionnellement l’emploi du mot « Histoire » (avec une majuscule) pour les périodes qui nous sont connues par l’intermédiaire de sources écrites, quel que soit le support de ces sources et quels que soient les moyens par lesquels elles nous sont parvenues. Comme le veut une ancienne tradition datant de 1808, à la création des archives nationales, les périodes pour lesquelles de telles sources n’existent pas ont été nommées, quant à elles, préhistoire ou protohistoire.

Liste des périodes actuellement retenues :

La Préhistoire : c’est la plus longue et la plus ancienne période de l’histoire des hommes, avant l’invention de l’écriture, il y a 3 300 ans. Elle débute avec nos ancêtres, les premiers hominidés découverts en Afrique centrale (Toumaï) et de l’Est (Lucy).
L’Antiquité : cette période débute avec l’invention de l’écriture et s’achève avec la chute de l’Empire romain d’Occident en 476.
Le Moyen-Age : c’est la plus longue des périodes historiques. Mille ans de Clovis à la découverte de l’Amérique en 1492.
L’époque moderne : appelée dans certains manuels « le temps des rois », elle couvre les XVI°, XVII° et XVIII° siècles.
L’époque contemporaine : ce sont les deux siècles qui nous séparent de la Révolution et de l’Empire napoléonien.

Il existe actuellement, au CNRS, un Institut de l’Histoire du Temps Présent. On déclare y travailler  sur l’histoire culturelle de la guerre au XXe siècle, les systèmes de domination autoritaires, totalitaires ou coloniaux, l’histoire culturelle et l’histoire des cultures des sociétés actuelles, et enfin l’épistémologie de l’histoire du temps présent. Certains historiens et journalistes évoquent enfin une dernière période, : l’histoire immédiate. Elle concerne l’ensemble de la partie terminale de l’histoire contemporaine, englobant aussi bien celle dite du temps présent que celle des trente dernières années. Cette histoire a pour caractéristique principale d’avoir été vécue par l’historien ou ses principaux témoins.

Pour en savoir un peu plus…

– l’article Époque historique (Wikipedia)

– Un rappel détaillé des différentes périodes historiques sur le site Histoire en Primaire

– La classe d’Histoire, avec un vrai tableau noir…

  2 comments for “Y a t’il une différence entre Période et Époque en histoire ?

  1. 26 février 2009 at 11:12

    Un grand MERCI Bruno pour ces éclaircissements!

    En réalité, cette question surgit chaque année au mois de septembre…Je commence toujours ma progression en Histoire en partant des représentations des élèves sur ce qu’est l’histoire pour eux. Je note au tableau tout ce qui vient…et à chaque fois les mots de « période » et d' »époque » apparaissent.

    Jusqu’à maintenant je me contentais d’expliquer la différence en prenant l’image d’une armoire à deux battants. Je m’explique…

    L’armoire serait l’Histoire de l’Univers depuit la nuit des temps! Derrière la première porte on trouverait la première « période », celle de la Préhistoire. En ouvrant le deuxième battant on tomberait sur la deuxième « période », celle de l’Histoire qui commence avec la découverte par l’homme de l’écriture.

    En ouvrant le battant historique de notre armoire…(tu me suis??)on aurais accès à des tiroirs plus ou moins épais nos fameuses « époques ».

    Alors certains tiroirs sont bien remplis comme celui du Moyen Age par exemple, et d’autre restent encore à remplir, comme celui de l’époque contemporaine.

    Mais en lisant ton article, je m’aperçois que cette présentation est un peu réductrice. J’ai donc bien fait de te poser la question!

    L’histoire est un excellent moyen de travailler notre rapport au temps et à la temporalité. Cette relation espace-temps étant de moins en moins palpable aujourd’hui, notamment grâce (ou à cause) de la dimension internet, qu’il me paraît essentiel de mener travail structuré en classe sur cette problématique.

    Voilà! Encore merci, je vais maintenant me promener dans le dédale des liens que tu proposes! Je profite des derniers jours de vacances…

    A bientôt, ici ou ailleurs!

  2. 26 février 2009 at 11:26

    De rien Ostiane, c’était un plaisir. J’aime bien ton image de l’armoire, sauf que je ne peux pas connaître la taille de mon dernier « tiroir » dit « contemporain ». Si j’ai bien suivi, pour toi, les « époques » étaient contenues dans LA période Histoire, c’est ça ? Ce n’est pas si faux que cela et pour tes petites têtes blondes, c’est peut-être plus facile à comprendre (et à matérialiser dans leur tête). La simplification n’est pas forcément malsaine, à condition qu’elle serve une noble cause…

Laisser un commentaire