Ecrire est un plaisir difficile à partager

BLOG A PART
Saison 1 : épisode 2
Edito,

Difficile d’expliquer le plaisir qu’on peut ressentir à se retrouver seul face à cet écran (presque) blanc. Jadis, j’ai connu le calvaire de la copie, puis de la page blanche. La peur au ventre lorsqu’il y avait la réussite d’un examen à la clé, j’utilisais un brouillon, puis deux, puis trois pendant deux ou trois heures. Puis venait le moment crucial où il me fallait quitter le crayon gris pour me saisir du stylo plume. L’encre commençait alors à s’écouler sur la page pour ne plus s’arrêter avant le point final. Plus rien n’existait autour de moi, ni les bruits, ni les gens. Seul un regard furtif sur ma montre me donnait la mesure du temps qui passait. Toujours trop court.

Aujourd’hui, je n’utilise plus de stylo plume – les tâches d’encre récurrentes ont eu raison de ma patience et ma maniaquerie. Il reste le plaisir. Ce plaisir simple de pouvoir mener les mots là où je veux et quand je veux. Je n’aime pas qu’on me lise avant qu’un article soit terminé. Je n’aime d’ailleurs pas l’écrire trop tôt. Un peu comme avec mes feuilles de brouillon, j’aime bien me promener autour du sujet, lire des informations ici et là, y réfléchir, penser à une phrase puis à y renoncer. A l’heure de publier les articles de chacun, j’ai soudain réalisé que je venais de partager ce plaisir de l’écriture avec vous, « rédacteurs d’un mois« . Vous aussi vous avez du vous y reprendre à plusieurs fois (Philippe et Béatrice me comprendront mieux que d’autres), vous aussi vous avez hésité avant de m’envoyer votre article. Et moi qui croyait que ce plaisir était trop intime pour être partagé…

Rendez-vous compte : en seulement deux mois, nous prenons ensemble conscience que quelques jeunes aiment lire, mais aussi écrire ! De plus, ce mois ci, certains ont vraiment voulu partager leur coups de cœur, leur passion (de la danse jusqu’au plaisir de voyager). je ne saurai achever cet Edito sans saluer comme il se doit l’arrivée d’Elise COQUELLE et de Charles FLÈCHE dans l’équipe de nos chroniqueurs. Anciens partenaires de scène (et de classe), ces amis ont accepté de nous faire partager chaque mois leur vie « un peu plus loin » de chez nous. Pour la première, c’est à Cracovie, en Pologne. Pour l’autre, c’est à Londres, au Royaume-Uni.

Mais je ne vous en dit pas plus et vous laisse au plaisir de découvrir ce tout nouveau numéro de Blogapart !

Bruno SENTIER

  2 comments for “Ecrire est un plaisir difficile à partager

  1. CecileRay
    15 novembre 2009 at 14:38

    si fière de faire partie du club !

  2. 15 novembre 2009 at 15:16

    Si fier d’avoir une plume comme la tienne dans l’équipe !

Laisser un commentaire