Home » Actualités » Merci Faismesdevoirs.com !

Merci Faismesdevoirs.com !

Sensible comme vous l’avez tous sans doute été à cette nouvelle extra ordinaire de l’annonce d’un site qui va ENFIN faire vos devoirs, j’ai tout d’abord haussé des épaules et arboré un sourire discret en me disant que les concepteurs de ce site-pompe-à-fric avaient oublié la plus importante des étapes : celle de l’examen, là où l’élève se retrouvent imanquablement seul  face à la copie blanche. Et puis les médias se sont emballés : un, deux, trois, quatre, radio, presse, internet, télévision… A la manière d’un véritable Buzz, tout le monde en parle et c’était sans doute le but à peine dissimulé des responsables de ce site. Je me suis alors résigné en décidant de ne pas en ajouter par un énième article sur le sujet : telle une bulle financière, ce « phénomène de foire » pseudo-pédagogique et malsain aller finir par se dégonfler tel un ballon de baudruche. C’est du moins ce que je souhaite, ne serait-ce que pour ne pas assister à une dérive « fricée » où seuls les plus privilégiés auraient le droit de réussir. Et puis vint la lecture de l’édito de François JARRAUD, cher collègue et talentueux rédacteur du site L’Expresso… Il avait trouvé les mots. Je le remercie d’autant plus d’avoir rédigé ces quelques lignes que j’y adhère totalement. Les voici :

Et si la triche avait du bon ? S’il est un site qui suscite une irritation générale c’est bien Faismesdevoirs.com. Est-il nécessaire de dire que nous partageons cette indignation ? Faismesdevoirs.com propose, à partir du 5 mars, de livrer, en 24 à 72 heures, des devoirs totalement rédigés moyennant paiement. Un devoir de maths de collège pourrait coûter 5 euros, un exposé d »histoire 30. Et, comme les responsables du site sortent d’école de commerce, ils ont pensé à faciliter le paiement : les élèves pourront acheter des cartes prépayées dans des boutiques de jeux vidéo. Tout est donc remarquablement organisé, jusqu’à cette pub involontaire que nous lui faisons, pour capter une bonne partie de l’argent de poche des ados et élever la triche au rang d’industrie. Pourtant, au milieu des condamnations, qu’on nous laisse remercier les initiateurs de ce projet.

Merci de nous rappeler le poids des inégalités sociales dans l’Ecole. S’il est scandaleux de vendre des devoirs et donc des notes, l’ouverture de ce site nous interroge sur les disparités à l’intérieur du système scolaire. Par exemple Faismesdevoirs.com pourra probablement bénéficier des allègements fiscaux dont bénéficient les usagers du soutien scolaire, un dispositif qui ne profite qu’aux plus aisés. On n’aura pas la méchanceté ici de rappeler ce que coûtent ces crédits fiscaux alors qu’on supprime des postes en zep. Ou d’évoquer les inégalités devant la réussite scolaire des différentes classes sociales.

Merci d’avoir refait l’unanimité dans l’Ecole. Lire sous la plume du ministre une condamnation et l’affirmation de valeurs communes (« Xavier Darcos s’élève contre les pratiques mercantiles qui, sous prétexte de venir en aide aux élèves, tendent en réalité à accroître les contrastes sociaux et prétendent réserver la réussite scolaire à ceux-là seuls qui ont les moyens de la financer ») ne peut que faire du bien aux enseignants, malmenés par le ministre. Parents et syndicats sont aussi sur la même longueur d’onde. Ainsi la Peep qui évoque « un leurre » parle comme le Se-Unsa qui titre un excellent communiqué « Pipeau.com ».

Merci de nous faire réfléchir sur ce qu’on veut évaluer. Car pas besoin de faismesdevoirs pour constater que le travail à la maison est largement partagé grâce à MSN. Que les familles sont inégales devant lui. Que le copier coller est déjà omniprésent, Le site de triche nous oblige à revoir nos procédures d’évaluation Plus précisément il fait réfléchir à ce qu’on veut évaluer. Evaluer un travail fait à domicile ou uniquement des devoirs sur table ? Noter le contenu du devoir qui est rendu ou évaluer les capacités mises en œuvre par l’élève pour fabriquer son devoir ? Faismesdevoirs pose même la question de la confiance en éducation. Merci !

François JARRAUD

Edito extrait de l’édition originale du site L’Expresso

Dernière minute, un nouveau site vient de naître : Faismescorrections.com
Je pense que je vais avoir recours à ses services votre prochain D.N.S, d’accord ? ;-)

Ultime et dernière minute, le site « faismesdevoirs » vient de fermer définitivement. Voir le site post.fr


8 commentaires

  1. C’est vrai que cette idée n’est pas mal mais je préfère me creuser un peu la tête pour mes devoirs de maths plutôt que de payer… Je ne jette pas mon argent par les fenêtres, moi !

  2. Ce commentaire t’honore, Mathilde, d’autant que je sais très bien que tu es sincère en l’écrivant. Ceci dit, comme l’explique très bien Pierre FRACKOWIAK, IEN honoraire, cette affaire « nous impose d’aller plus loin que la protestation. (…) Le vrai scandale est de crier, de revendiquer des interdits de faire faire ses devoirs, de copier sur son voisin, de faire des copier/coller… et d’en rester là« . N’hésitez donc pas à aller plus loin en lisant sa tribune complète

  3. Je souhaite simplement que les promoteurs du site « faismesdevoirs.com » aient un enfant qui se fasse opérer de l’appendicite par un médecin qui n’aurait jamais pratiqué car il aurait payé des collègues pour passer les épreuves pratiques de chirurgie à sa place. On peut élargir le souhait à ce que les promoteurs du site louent un avion privé (avec le fric qu’ils vont se faire) et que le pilote ne connaisse rien à la pratique effective du pilotage car il aurait bénéficié d’un service analogue à celui du site en question.
    Enfin, payer pour que quelqu’un fasse vos devoirs me rappelle les sitcom pour ados américaines où l’inculture rejoint la marchandisation de la vie.
    Au final on peut reprocher beaucoup de choses à notre enseignement, (et l’inégalité sociale est réelle) mais heureusement que les concours des grandes écoles sont encore des examens sur place avec un minimum de tricherie (sauf usurpation d’identité). Faire croire que demain il suffit de payer pour devenir l’égal d’Einstein ou de Levy-Strauss c’est encore une manip des vrais riches et tenants du pouvoir pour que les enfants des classes moyennes ne travaillent plus par eux-mêmes et ne fassent pas de concurrence aux filles et fils d’archevêques.
    Dernière remarque : Les média mettent en valeur la récompense de l’entraînement acharné et de la probité pour les sportifs en dénonçant le dopage. Ce qui est vrai pour l’activité musculaire ne serait pas vrai pour l’activité neuronale ?

  4. Le site faismesdevoirs.com vient de fermer définitivement. «Un cas de conscience.» C’est ainsi que Stéphane Boukris justifie cette fermeture, au lendemain de son lancement. Sur la page d’accueil figurait ce message ce vendredi: «Nous tenons à vous présenter toutes nos excuses dans la mesure où nous réalisons à ce jour, à quel point ce site va à l’encontre de nos propres valeurs.»
    A peine lancé, le site ne pouvait fonctionner jeudi en raison d’un nombre trop important de connexions. «80.000» au total. Malgré tout, Stéphane BOUKRIS, jeune chef d’entreprise âgé de 25 ans aurait pris conscience que tout cela «n’était pas bien. On a eu un choc, on s’est réveillé». Mieux vaut tard que jamais. Mais est-ce s’éteindre pour mieux renaître ? A suivre…
    Plus d’infos sur le site post.fr et 20minutes.fr

  5. Je trouve cette idée stupide : payer quelqu’un pour faire ses devoirs ! Surtout quand on ne connait pas les compétences de la personne qui va faire le devoir ! Et quand bien même… Autant faire ses devoirs tout seul, quitte à avoir une sale note, au moins on est certain que cela nous apportera vraiment quelque chose ! Voila, c’était mon petit « coup de gueule » du jour !

  6. Merci pour ce petit « coup de gueule » qui t’honore Floriane. Au moins c’est franc, sincère et direct. A bon entendeur…

Leave a comment