L’Américanisation engendre-t-elle une homogénéisation culturelle ?

1 02 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Source :http://www.google.fr/imgres?q=am%C3%A9ricanisation&um=1&hl=fr&biw=1024&bih=685&tbm=isch&tbnid=BTSZg21monsite.com/2010/12/14/489

 

L’Américanisation comme vous pouvez le savoir, est présente de manière plus ou moins marquée dans notre vie de tous les jours. C’est un phénomène qui est apparu en Europe après la seconde guerre mondiale puis qui s’est propagé dans le monde entier.

Nous avons choisi l’Américanisation afin de démontrer les effets positifs et négatifs de la mondialisation car celle-ci semble être un des événements le plus marquant de ces derniers temps.

L’américanisation touche quasiment toute la population mondiale que ce soit sur le plan économique, culturelle, sociale et technologique.En effet, les populations étrangères sont touchées par le mode de vie Américain tel que le cinéma, la musique, la nourriture et les mouvements de pensée. C’est peut-être grâce à son influence qu’elle va dominer le monde économiquement.

 Il est vrai que le mode de vie Américain a su s’exporter dans le monde entier, en France par exemple, les films Américains grâce à leurs grosses productions réalisent des nombres entrés largement supérieur aux autres films. Ils ont réalisé en 2010 grâce à leurs blockbusters, environ 28 milliards d’entrée dans le monde. La même année, le top ten des films étaient composé exclusivement de films Américains (« Le cinéma français dans la mondialisation », Problèmes économiques).

Source : http://www.robert-schuman.eu/question_europe.php?num=sy-58 « un public français cinéphile ».

 

De la même manière que le cinéma ; les séries et la musique touchent d’une façon prononcée les autres pays et en particulier les 15-24 ans et qui eux même trouvent à 74% que l’influence en France est trop forte (« le « Made in USA », toujours un modèle », Les clés de l’actualité). En effet, les séries ou groupes musicaux qui arrivent par vagues, font de l’ombre aux artistes et acteurs nationaux.

En plus des points vus précédents, vient s’ajouter le mouvement de pensée Américain. De nos jours, les nouveaux mouvements de pensées philosophiques et intellectuelles proviennent des Etats-Unis et quasiment plus de l’Europe. De plus, les universités Américaines raflent de nombreux prix Nobels, ce qui témoigne de la qualité de l’enseignement Américain (« L’américanisation de la pensée ? », Science humaine)

  Source : http://www.lexpress.fr/region/le-maillage-de-la-france-par-mcdonald-s_790267.html

Les fast-foods américains, parfaits symboles de leur mode vie sont présents dans le monde entier grâce à la filiale Mc donald’s par exemple. En effet, en France, 1 134 restaurants y sont implantés et Mc Donald’s réalise 16,6 milliards de chiffres d’affaires dans le monde devant tous ces concurrents dont le deuxième du classement est à 15,2 milliards de chiffres d’affaires (Compass Group). Ce sont des grands créateurs d’emploi (55 000 personnes employé en France en 2009) mais toute fois cette nourriture n’est pas de bonne qualité (« loin devant ces concurrents », Le Monde 2). Grâce à l’expérience de Morgan Spurlock dans Super Size Me, qui démontre les effets néfastes sur la santé de la nourriture servi par Mc Donald’s (comme tous les fast-foods Américain).

Les 10 plus grandes multinationales de la semence au monde

Un communiqué d'ETC Group

Voici les chiffres d’affaires, en millions de dollars, des 10 plus grandes multinationales de la semence au monde en 2006:

1. Monsanto (US) $4,028
2. Dupont (US) $2,781
3. Syngenta (Switzerland) $1,743
4. Groupe Limagrain (France) $1,035
5. Land O’ Lakes (US) $756
6. KWS AG (Germany) $615
7. Bayer Crop Science (Germany) $430
8. Delta & Pine Land (US) (acquisition en cours par Monsanto ) $418
9. Sakata (Japan) $401
10. DLF-Trifolium (Denmark) $352

Source : http://www.liberterre.fr/agriculture/semences- biodiversite/mafiasemences.html

Grâce au classement ci-dessus, il apparait clairement que les multinationales des semences mondiales sont dominées de façon incontestable par les deux entreprises Américaine (Monsanto et Dupont). Leurs sociétés largement supérieures par leurs chiffres d’affaires, démontrent leurs mains mise sur le secteur de l’agro-alimentaire dans le monde. Les entreprises Américaines réalisent à elle seul 63.56% des chiffres d’affaires cumulés des 10 plus grandes multinational. A partir de ce document, nous comprenons que la suprématie et l’évolution « technologique » que ces entreprises américaines influent sur la productivité de produits étranger. On peut ainsi dire que certains domaines d’activités étrangers dépendent de l’économie américaine.

En quelque sorte, malgré des cas de résistance à cette culture, le phénomène d’américanisation est présent. Cependant, contrairement à ce qu’on pourrait croire, le modèle américain n’est pas parfait, il s’accompagne donc de diverses conséquences, pas toujours positives.

Il existe une multitude de cultures différentes dans le monde. Au fil des années, elles se sont rencontrées et ont évolué, grâce aux échanges qui fondent le phénomène de la mondialisation. Cette globalisation culturelle de la planète a apporté de nombreux aspects positifs. Or, certaines cultures se sont affirmées et s’imposent comme leaders. En effet, les firmes américaines ont su s’adaptées aux différentes cultures en mettant en place des stratégies afin de s’implanter dans le monde entier. C’est par les médias que cette super puissance économique est entrée dans les mœurs, comme un modèle à suivre.

L’américanisions est le parfait exemple de cette domination qui s’est propagée sur la planète, aliénant les identités culturelles d’autres pays, elle suscite chez les populations une certaine inquiétude. De ce fait, ce phénomène qui est apparu dès la fin de la seconde guerre mondiale, commence à être de plus en plus discuté.

Par conséquent, de nouveaux centres d’intérêts culturels et financiers se développent et viennent concurrencer l’Amérique. Des pays comme la chine, qui disposent d’un accroissement économique hors du commun et d’une culture unique, viennent peu à peu rentrer en rivalité (main d’ouvre attractive, manga, nourriture…)

C’est pourquoi nous pouvons nous demander si le phénomène de mondialisation va donner naissance à un nouveau modèle qui devancera la suprématie Américaine ?




Où se situe la France dans le processus d’américanisation ?

1 02 2012

L’américanisation est l’influence américaine sur le monde qui se manifeste par l’uniformisation des modes de vie, des moeurs… Ce phénomène d’américanisation est apparut en France au lendemain de la secondaire mondiale lorsque l’armée américaine est venu libérer la France apportant avec eux le plan Marschall, les chewings-gums, le coca cola. Les francais ont alors adopté la culture américaine. Aujourd’hui ce phénomène ne cesse de se développer. Nous allons donc étudier ici où la France se situe dans ce phénomène.

Source : http://restorapide.blogs.ipag.fr/category/le-debut-de-lamericanisation/

1) Les différentes démonstration de l’américanisation en France.

La culture américaine influence trés fortement notre culture. On peut en effet observer ce phénomène à travers de nombreux domaines et notamment dans les domaines de l’alimentation, du cinéma, de la télévision, du cinéma… Mais cette américanisation se manifeste aussi dans des secteurs clés de notre pays comme dans les secteurs de la politque ou de l’économie. Les Français ont plongé dans cette culture les yeux grands ouverts, et l’on reste aujourd’hui fasciné par ce pays. En effet les séries télé francaises, les médias, cherchent à imiter leurs correspondance américaine. L’américanisation en France a pris de l’ampleur depuis l’élection du présidant Sarkozy et sa rupture avec la tradition gaulliste du président de la république.

Aujourd’hui la société dans laquel nous vivons n’a plus le même rythme que la société dans laquel évolué nos grands-parents.  Effectivement on ne mange plus chez soi le midi et le modèle « fast-food » s’est implanté dans notre civilisation. On retrouve ce modèle bien sur à travers Mcdonald’s qui s’est implanté en France il y a une vingtaine d’année, ensuite en 1984 c’est l’introduction de McDonald’s Corporation à la bourse de Paris , puis le premier Mc Drive en 1986. McDonald’s compte aujourd’hui 1.134 restaurants en France.

  Source:http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/01/16/2373295_mcdonald-s-premier-restaurant-du-pays-de-la-gastronomie.html

Mais cette américanisation se retrouve aussi à travers le marché des vêtements en France. En effet le marché est envahie de produits américains représentés souvent par de grandes marques particulièrement appréciées par les jeunes. De nombreuses tels que Converse, Levis, Nike sont portés par la majorité des jeunes. La mode américaine est copier par une grande majorité de la population. Ces marques ont réussit leurs implatations dans notre pays grâce à de nombreuses campagnes publicitaires.

Un autre secteur clé de l’américanisation en France est le cinéma et la télévision. Le cinéma américain qui prend naissance à Hollywood est considéré comme le premier vecteurs de diffusion de la culture américaine. Les films américains sont les films qui réalisent en France la majorité des entrées en salle. Mais depuis plusieurs années, la télévision est également touchée par ce phénomène d’américanisation. Effectivement, ce sont les films, séries et clips américains que nous voyons à longueur de journée sur nos télés. Les séries américaines sont aujourd’hui à la mode, ce qui naturellement touche plus les jeunes qui ont sans cesse besoin de renouveau. En effet nos soirées baignent devant des séries tels que « Les Experts », « Docteur House », « Desperate Housewives »…

Comme nous le disions ci-dessus l’américanisation se retrouve aussi dans des secteurs comme la politique ou l’économie. Celle-ci s’est intensifié depuis l’élection du Nicolas Sarkozy en effet l’amour de Nicolas Sarkozy pour les Etats-Unis est en train d’affecter profondément la France. Le modéle politque français se rapproche en effet de plus en plus du modéle américain.

 

2/Une américanisation acceptée ou contestée ?

A force de baigner dans la culture américaine, celle-ci est souvent très critiquée puisqu’elle nous éloigne de nos traditions français. Les Français restent en grande majorité anti-américain car les Etats-Unis représentent l’ultra-libéralisme, ses dérives, la guerre permanente. On remarque même un certain patriotisme économique de la part de l’état en effet celui-ci. On remarque une anti-américanisation dans des domaines comme la nourriture par exemple. En effet on remarque de nombreuses critiques de la nourriture américaine et principalement de celle des « fast food ». Mcdonald’s est une cible de nombreuses accusation et s’est vu déposer des procés contre eux. Pour certains l »achat abondant de produits alimentaires américains peut, à long terme, entraîner une disparition des produits traditionnels et régionaux Français, qui sont par ailleurs très réputés et de très bonne qualité certainement meilleure que les produits en provenance des Etats-unis, leurs prix restant toutefois trop élevés pour une grande partie de la population française qui ne peut se permettre de manger ces produits tous les jours et se rabat donc sur les produits américains.

D’autres domaines comme le cinéma, ou la télévision sont la cibles de critiques à outrance.

L’américanisation est donc un phénoméne trés critiqué, elle joue un grand rôle dans l’effondrement de l’identité française et malgré la création d’un ministère pour le protéger celle-ci se voit de moins en moins importante. Les francais restent donc en majorité anti-américain malgré un fort caractére américanisé et le besoin de l’innovation américaine. L’américanisation  est un phénomène qui reste tout de même à relativiser en effet de nombreux autres pays apportent d’autres influences à la France.