Le marketing viral se base sur le bouche-à-oreille, « un concept vieux comme le monde ».Il parait pourtant loin le temps du tout premier concept viralisant innové par Hotmail en 1998.

Durant la période de test de la messagerie gratuite, les internautes avaient la possibilité d’inviter des amis à devenir membre, via l’envoi d’un e-mail comprenant un lien hypertexte. Depuis, les techniques se sont diversifiées et les nouveaux canaux de diffusion du bouche-à-oreille sont plus variés. Un des moyens les plus répandus est aujourd’hui la vidéo virale, sorte de sketch qui passe de boîte mail en boîte mail.

Quelque soit l’outil, le ton adopté doit être volontairement décalé. Il est important d’être anti-conventionnel et de rompre totalement avec la philosophie de la publicité traditionnelle, centrée sur une démarche d’achat. L’idéal est aussi de créer un phénomène qui se prolonge dans le temps, une sorte de rendez-vous à ne pas manquer, comme a bien su l’exploiter la saga de Clio, dont la seconde saison est très attendue .(Lire le cas : Zoom sur la campagne  » l’Affaire Twingo « , 21/06/2007).

Source : www.journadunet.com