Cher(e)s étudiant(e)s ,

La partie réflexion sur la mise en oeuvre est l’occasion de vérifier votre maîtrise des outils de planification.Plusieurs méthodes sont à votre disposition .

Le diagramme de GANTT est un outil permettant de modéliser la planification de tâches nécessaires à la réalisation d’un projet. Il s’agit d’un outil inventé en 1917 par Henry L. GANTT. Etant donné la relative facilité de lecture des diagrammes GANTT, cet outil est utilisé par la quasi-totalité des chefs de projet dans tous les secteurs. Le diagramme GANTT représente un outil pour le chef de projet, permettant de représenter graphiquement l’avancement du projet, mais c’est également un bon moyen de communication entre les différents acteurs d’un projet. Ce type de modélisation est particulièrement facile à mettre en œuvre avec un simple tableur mais il existe des outils spécialisés dont le plus connu est Microsoft Project. Il existe par ailleurs des équivalents libres (et gratuits) de ce type de logiciel.

Dans un diagramme de GANTT chaque tâche est représentée par une ligne, tandis que les colonnes représentent les jours, semaines ou mois du calendrier selon la durée du projet. Le temps estimé pour une tâche se modélise par une barre horizontale dont l’extrémité gauche est positionnée sur la date prévue de démarrage et l’extrémité droite sur la date prévue de fin de réalisation. Les tâches peuvent s’enchaîner séquentiellement ou bien être exécutées en parallèle.

La méthode PERT est une technique permettant de gérer l’ordonnancement dans un projet. La méthode PERT consiste à représenter sous forme de graphe, un réseau de tâches dont l’enchaînement permet d’aboutir à l’atteinte des objectifs d’un projet. Elle a été conçue par la marine américaine afin de permettre de coordonner les travaux de plusieurs milliers de personnes pour aboutir à la réalisation de missiles à ogives nucléaires POLARIS. Ainsi, la méthode PERT implique au préalable :

  • Un découpage précis du projet en tâches ;
  • L’estimation du la durée de chaque tâche ;
  • La nomination d’un chef de projet chargé d’assurer le suivi du projet, de rendre compte si nécessaire et de prendre des décisions en cas d’écart par rapport aux prévisions.

Le réseau PERT (appelé parfois graphe PERT) est composé des éléments suivants

  • Tâche (parfois activité ou étape), représentée par une flèche. A chaque tâche correspond un code et une durée. Néanmoins, la longueur de la flèche est indépendante de la durée.

  • Etape, c’est-à-dire le début et la fin d’une tâche. Chaque tâche possède une étape de début et une étape de fin. A l’exception des étapes initiales et finales, chaque étape de fin est étape de début de la tâche suivante. Les étapes sont en règle générale numérotées et représentées par un cercle, mais elles peuvent parfois avoir d’autres formes (carré, rectangle, ovale, etc.).

  • Tâche fictive, représentée par une flèche en pointillés, permet d’indiquer les contraintes d’enchaînement entre certaines étapes.

Source : www.commentcamarche.net