texte libre de Thibault

29 11 2009

usine thibault

Le soleil resplendissait sous ce paysage sublime. Seul le bruit des oiseaux se faisait entendre. L’eau était d’un bleu azur et le sable fin comme de la soie. Il n’y avait aucun individu à manger des hamburgers en faisant claquer sa mâchoire et aucun fumeur à répandre l’odeur infecte de la cigarette. Mais pourtant personne ne bronzait sur cette plage. La froide température de l’eau était peut-être une explication. Je me résolus donc à me balader dans les environs. Toujours personne… Soudain un bruissement de feuilles me fit tressaillir. Fausse alerte, cela était un simple coup de vent. Tout à coup une sensation bizarre envahit mon corps. Je n’arrivais pas à la définir. Elle était tellement subite et à la fois endormante. Je me résolus donc à marcher pour enlever cette douleur. J’aperçus un grand panneau jaune. Je m’avançai et soudain, quel choc, il y avait inscrit: « DANGER, URANIUM ». Ma maison se trouvait à proximité de ce panneau et mes moyens financiers ne me laissaient pas la permission de déménager.

Ce temps est loin maintenant ; je vis ma dernière heure et un cancer ravage mon corps.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire