La terre

16 01 2010

Habitants du monde actuel,

L’heure est grave ! Chaque jour – sur ce qui s’appelle la terre – des hectares de forêts sont rasées, chaque jour des milliers de baleines, une espèce protégée, sont tuées, chaque jour des tonnes de déchets sont entassés, chaque jour les glaciers fondent un peu plus, chaque jour, nous détruisons un peu plus notre planète. Vers où allons-nous ? Vers quel monde ? Est-ce l’enfer que nous désirons ?

L’argent, la monnaie, la richesse voilà ce que l’homme a dans la tête ! La joie du capitalisme ! Mais a-t-il déjà pensé à regarder ce qui l’entoure ? A-t-il déjà eu l’idée de regarder la vie ? A regarder tout ce vert qui l’entoure et qui disparaît ? Non, l’homme préfère regarder sa télé ou bien son écran d’ordinateur. L’homme préfère compter ses pièces et ses billets ou bien sa collection de montre en or.

Pendant ce temps, les japonais harponnent les baleines malgré les interdictions … encore une fois pour l’argent. Pendant ce temps, sur la troisième plus grande île du globe, 230 hectares de forêts disparaissent chaque heure ! Oui dans cette épaisse jungle qui recouvrait toute la surface de l’île en 1950 ! Aujourd’hui il n’en reste plus qu’un tiers. Oui plus de mille cent seize essences d’arbres sont coupées pour ne laisser place qu’à une seule : le palmier à huile car son huile justement se revend très cher ! C’est le pire exemple de surproduction et de sélections des espèces !

Chacun de nous le sait, mais très peu ne réagit. L’état prend certaines mesures mais elles ne sont pas assez conséquentes. A nous de faire un pas, de se prendre en main, même un  petit serait géant ! Il suffit d’acheter des produits moins emballés, d’utiliser un minimum l’automobile, d’acheter des produits de saisons, d’arrêter d’utiliser les pesticides qui tuent les abeilles, …

Rien de tout cela n’est impossible, bien au contraire, c’est ainsi que nous devons agir !

Dans l’espoir que les générations futures vivront dans un monde meilleur, cordialement.

Pierre R.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire