Lettre ouverte aux membres de l’ONU

19 01 2010

 A tous les membres de l’ONU,

         je vous adresse cette lettre afin d’attirer votre attention sur les faits dangereux qui se déroulent au large de la Somalie.

Je sais, messieurs, que, dans votre infinie sagesse, vous avez pensé à une solution ou à plusieurs mais le temps presse, car les pirates empêchent la liberté de voyager : voyez les attaques des bateaux de touristes et la peur qui règne à l’approche de cette mer! 

Je sais que vos éminences n’y êtes pour rien. Vous avez même, dans votre grande bonté, envoyé des bateaux armés croiser dans ces eaux mais le nombre de pirates n’a pas beaucoup diminué et cela ne les empêche pas de menacer la sécurité et la vie d’autrui, comme lors de la prise d’otage de l’équipage d’un bateau de pêche espagnol. Imaginez vous les otages, enfermés, ligottés, mourant de faim et espérant qu’une rançon sera donnée car ils ne veulent pas mourir.

Les rançons demandées par les pirates sont soit l’un de leurs camarades emprisonnés, soit une somme d’argent importante. Croyez vous, malgré votre grandeur, que tous les états peuvent payer les rançons demandées, que tous les états ont un budget aussi énorme que le vôtre?

IL faut agir vite et bien, soit en organisant une opération militaire de grande envergure, soit en aidant le développement de la Somalie pour qu’il y ait moins de pauvres, donc moins de personnes susceptibles de rejoindre les pirates.

J’espère que mon appel sera entendu et que vous agirez pour assurer la sécurité de tous au large de la Somalie et partout dans le monde.

                                                     Pierre T.



je t’aime….

19 01 2010

Ça fait maintenant 3 semaines que je t’ai rencontrée  et tes mots ne cessent de m’affoler.

L’enfer pour moi n’est ni chaud ni froid ce qui compte c’est que je reste auprès de toi.

Tu as proposé de me donner ton cœur et ça m’a mis de mauvaise humeur.

Ce n’est pas de ton cœur que je suis fou, je suis fou de toi.

On t »a dit que je voulais K’ser. On t’a dit, on t »a dit mais moi je ne t’ai rien dit.

Mon cœur se remplit de peur.

J’espère que tu ne crois pas aux rumeurs.

On t’a aussi dit que nous deux ça n’allait durer que quelques jours

Mais moi je sais que nous deux c’est pour toujours.

Tous ces mots ne peuvent résonner qu’en 2 …

…  » Je t’aime « 

Jonathan.



Lettre ouverte au Ministre de La santé

19 01 2010

Monsieur le Ministre,

Veuillez lire cette lettre si vous le désirez et sachez que le contenu de celle-ci peut vous éviter bien des polémiques si vous agissez en temps et en heure; je ne veux pas vous faire perdre votre temps, mais si vous lisez cette lettre elle vous fera prendre conscience de la situation dramatique que je vous expose.

 Sachez que je trouve inadmissible qu’encore et toujours des personnes mettent fin à leurs jours sur leur lieu de travail !

Je suis indignée du fait que dans la France actuelle il se  peut qu’il ait encore des personnes qui se suicident : lorsque l’on rentre dans le monde professionnel, ce n’est pas pour gâcher sa vie mais pour la gagner. Ces personnes sont victimes de tensions raciales au sein de leur lieu de travail, et d’une surcharge de travail. Et les familles sont détruites à cause de ces décès.

Je veux bien admettre que vous répliquiez : pourquoi je vous écris maintenant, alors que ce genre de faits existent depuis longtemps ? La réponse, je vous la donne: j’ai réagi lors de l’annonce de plusieurs suicides quasiment toutsles mois dans le groupe téléphonique le plus connu de France. Cette réponse vous paraît sûrement incomplète, sans valeur et ne justifiant rien et pourtant c’est la pure vérité.

Je souhaiterai que vous agissiez pour cette cause, que vous passiez un acord avec le PDG de cet opérateur téléphonique. Trouvez si vous le pouvez une solution pour que tout cela ne se reproduise plus.

Je vous suis reconnaissante d’avoir lu cette lettre. J’ai peut-être forgé  pour vous une nouvelle opinion sur ces faits réels et l’envie de chercher cette solution à tous ces problèmes.

Anycia.



La suite d’un de mes textes libres !

19 01 2010

(Le début est ici…)

Mais moi je suis dehors et c’est ma mère qui avait endossé le crime mais elle est morte un peu plus tard en prison.

Quand j’ai appris sa mort cela ne m’a fait ni chaud ni froid, tout ce qui m’importait c’était de sortir de la cage dans laquelle j’étais enfermée pour de nouveau tuer, retrouver cette sensation qui me donnait tant de plaisir. En prison j’avais déjà repéré ma prochaine victime, le fille d’un des gardiens, qui avait tout juste 4 ans. Elle ressemblait beaucoup à ma petite soeur,  elle avait le même regard plein d’étoiles, brillant et tellement joyeux, ses cheveux avaient une couleur miel et étaient légèrement ondulé comme ma petite soeur. Et puis elle avait ce sourire que je ne supportais pas, qui montrait qu’elle était heureuse et pleine de vie, tout le contraire de moi ! Alors je n’eus plus qu’une envie, plus qu’une obsession, c’était que cette lumière qu’elle avait dans les yeux s’éteignent tout en voyant mon regard transpercer son visage. Son regard serait rempli de peur et de haine, tout l’inverse de maintenant, elle allait mourir et deviendrait une autre personne…

Alors je me mis à la suivre, pendant des jours, des semaines, des mois,…  j’épiais le moindre de ses faits et gestes jusqu’au jour où elle rentra seule de l’école ; je la suivis jusqu’au moment où un vieux Monsieur la percuta avec sa voiture, j’en profitai pour la prendre, l’attacher et lui bander les yeux à l’arrière de ma voiture.

Quand elle se réveilla le lendemain matin, elle était propre, soignée avec de nouveaux vêtements, ceux de ma petite soeur.

Mais j’ignorais encore de quelle façon j’allais la tuer … !

Maureen.



Boubou Le Babouin

19 01 2010

Bonjour tout le monde! Il est obligé que je vous parle de quelque chose de très, très important, peut-être un peu ennuyeux sur les bords, mais le récit que je vais vous conter sera bientôt obligatoire dans votre vie de tous les jours, et aura une place assez surprenante dans votre culture. Je vais vous parler de Boubou le babouin.

Comme vous pouvez vous y attendre, Boubou le babouin est un babouin, et, pour qu’on donne un nom à Boubou le babouin, il faut qu’il soit célèbre à Tchouf-tchouf, la ville des singes. Pour être reconnu en tant que babouin nommé et célèbre à Tchouf-tchouf, la ville des singes, il faut être un bon babouin, pour être un bon babouin, il faut bien boire. On peut donc conclure que Boubou le babouin est un bon babouin qui boit bien. Après avoir mis cette conclusion au grand jour et aux yeux de tout le monde, nous allons commencer à raconter la fabuleuse histoire de Boubou le babouin, car à Tchouf-tchouf, la ville des singes, on commence toujours après avoir conclu, et bien bu. =)

Boubou le babouin a donc gagné sa popularité de bon babouin au sein de Tchouf-tchouf, la ville des singes, en buvant le bulot, chose qui d’ordinaire se mange. Les habitants de Tchouf-tchouf, la ville des singes, furent très impressionnés par cette performance de beuverie de bulots, tant et si bien qu’ils hissèrent Boubou le babouin au rang de premier babouin buveur de bulots de Tchouf-thouf, la ville des singes, ce qui est un immense honneur pour n’importe quel bon babouin, buveur ou pas, qui se respecte.

Mais un problème persistait, qui avait pour cause la jalousie, nombre de singes admiraient Boubou le babouin pour ses records, mais un seul voulait plus que tout être LE babouin buveur de bulots de Tchouf-tchouf, la ville des singes : il s’appelait Xfctbjs, un babouin au nom tellement imprononçable, que les gens ne le prononçaient pas, ce qui était l’une des nombreuses causes de la colère de Xfctbjs, qui, ma foi, ne buvait pas le bulot si mal que ça, =)

boubou le babouin



Compte-rendu du 3 minutes de Mattéo.

19 01 2010

Le vendredi 15 janvier, Mattéo nous a présenté le groupe culte Tryo pour son 3 minutes Top Chrono.

Le groupe est apparu en 1995, composé d’abord de 3 personnes : Guizmo, chanteur et guitariste ; Manu Eveno, chanteur, guitariste, basse, flûte ect… ; Christophe Mali, chanteur, guitariste, pianiste. Plus tard 2 membres viennent s’ajouter : Daniel Bravo, batteur, percussionistes et violoniste et Bibou, le producteur.

En 1998, le groupe compose du Reggae, qui pousse leur groupe au devant de la scène. Leurs titres les plus connus ? « L’hymne de nos campagnes », « Désolé pour hier soir », « Ce que l’on sème », « Serre-moi ». Ils ont fait beaucoup d’albums, Mattéo n’a donc pas pu nous donner le chiffre précis.

Sur la demande de la classe, Matthéo nous a fait écouter un des ses titres préférés : « L’hymne de nos campagnes ».

Alexandra



Lettre ouverte au pdg de tf1

19 01 2010

les experts

Monsieur le pdg de tf1,

J’aimerais vous faire part, avec le plus grand respect de votre chaîne, de mon indignation vis-à-vis du fait que les séries policières etouffent vos programmes tellement elles sont nombreuses.Il faut reconnaître que ces séries sont très répétitives: prenons l’exemple des « Experts »: lundi soir, 20h40,  » les Experts Miami » commencent: une fille a été tuée à coup de poignard par son petit copain car elle l’avait découvert en train de la tromper  avec sa meilleure amie. Le mardi, on retrouve exactement le même scénario mais cette fois-ci dans « les Expert Manhattan ». Et voilà que  mercredi, une fille se fait tuer par son petit copain de la même façon, pour le même motif dans, une nouvelle fois, cette magnifique série qui n’est autre que les « Experts ». En résumé, on voit exactement le même épisode mais avec des acteurs différents! C’en est assez !                                                                                                                                                                                 

Avouons aussi que ces séries ne sont pas d’une grande vivacité. Votre série R.I.S est sans doute très intéressante mais il suffit de 5 minutes de coupure pub pour que la moitié de ceux qui suivent cette série décrochent et s’endorment ! Or je ne pense pas que la télévision soit faite pour dormir ! Ces programmes ont aussi eu le droit, que dis-je, le privilège de remplacer peu à peu les émissions culturelles ou de variétés pour qu’au final, on ne voit plus un seul vrai artiste à la télévision (ou très rarement, quand il manque des épisodes à une série le samedi soir).Pourquoi priver les gens du plaisir de voir leurs artistes favoris au profit d’acteurs américains qui ne savent même pas que le public français existe et qu’il suit leurs séries? De plus, lorsque votre chaîne est à court d’épisodes,vous pourriez aussi bien stopper la série en attendant d’avoir la suite. et bien non ! Vous préférez rediffuser les saisons précédentes encore et toujours jusqu’à la saison suivante qui arrivera seulement un an après…  Ces programmes ont aussi le problème d’être généralement déconseillés aux moins de 10 ans (voire 12), alors qu’un peu de musique n’a jamais choqué personne à part des grands-parents arriérés ! C’est pourquoi je vous propose la chose suivante: que ces programmes soit supprimés le week-end au profit d’émissions culturelles (ou de variétés) et qu’ils soient diffusés une semaine sur deux pour éviter la rediffusion et ainsi permettre l’accès à la télé même pour les plus jeunes ou à ceux qui s’endorment facilement devant la télé.

J’èspère ainsi que la culture et la musique de nos artiste favoris triompheront des flics de vos séries fictives !

                                                                                                                                                                                                                  thomas



Lettre ouverte : La maltraitance des animaux..

19 01 2010

Mesdames et messieurs les élus,

Je compte fermement exposer dans cette lettre mon point de vue à propos d’un sujet qui me tient à coeur, mais qui me désole, me révolte : celui-ci est la maltraitance des animaux. Je sais que pour certaines personnes cela ne veut pas dire grand chose, mais pour d’autres, c’est un sujet très sensible. Sachez, vous qui avez au moins le coeur ouvert à lire ma lettre, que sur les routes d’été de France, pas moins de 500 000 animaux domestiques se font abandonner. Sachez qu’un cheval de course méritant, pour peu qu’il ait une petite foulure de la jambe, est directement envoyé à l’abattoir, sans même avoir le droit à une petite retraite dans un pré. Sachez que l’on enferme des chiens dans des cages sans nourriture pendant des semaines pour qu’ils ne pensent qu’à manger et attaquer lorsqu’on les lâchera dans une arène de chiens de combats. Sachez qu’il y a tellement d’exemples de toutes ces choses horribles que j’aurai attrapé une crampe à la main avant même d’en avoir énoncé la moitié.

La cause de la maltraitance des animaux est une cause défendue depuis bien longtemps, je le sais, mais qui en reste toujours au même point. Les gens se lamentent, disent qu’ils sont avec nous et qu’ils nous soutiennent mais ce ne sont que des mots lâchés en l’air pour nous donner de l’espoir. Non, nous avons besoin de plus que cela. Nous avons besoin d’actions, de vraies. J’ai plusieurs raisons de m’attaquer à ce sujet. D’abord parce que les animaux sont des êtres vivants comme nous tous et que cela ne viendrait jamais à l’idée de quelqu’un de choisir une personne dans la rue et de faire des tests de laboratoire sur celle-ci. Je sais qu’il y a des règles précises. Malheureusement, ces dernières ne sont pas toujours respectées. Ensuite, à quoi (par exemple) cela sert-il d’organiser des corridas ou des combats de chiens ? Si c’est juste pour gagner de l’argent, il y a d’autres moyens et les gens qui regardent ces spectacles pourraient très bien s’en passer, je ne pense pas qu’il ne connaissent que cette manière de se divertir !

Enfin, il existe une charte de droits des animaux qui doit être respectée. Une absence de douleur, de stress, de malnutrition ou de peur est exigée chez les animaux domestiques. Ceux qui enfreignent ces règles sont hors-la-loi, comme pour les droits de l’homme, et doivent être punis comme tels.

Alors maintenant, qui ne sera pas d’accord pour mener des manifestations, organiser des actions rapportant de l’argent, faire des dons, bref, participer à cette lutte et vous demander à vous, représentants, de prendre des mesures plus strictes contre ces gens qui sont tout aussi hors-la-loi que n’importe quel autre criminel.

Je remercie infiniment toutes les personnes de bon coeur qui ont eu le courage de lire cette lettre jusqu’à la fin.

J’attends.

Alexandra.