Ah, cette insouciance… =)

4 05 2010

Nous étions une quinzaine, et même le mot tribu ne nous qualifiait plus, nous étions plus qu’une tribu, nous étions une horde.

Cette horde comportait légèrement plus de filles que de garçons, mais parallèlement, les garçons se faisaient légèrement plus remarquer que les filles.

J’ai dit légèrement plus, c’est-à-dire que les filles se faisaient aussi remarquer hein, mais moins que les garçons, c’est tout.

Évidemment, rien n’était aussi simple que ça, et pour que l’équilibre de cette bande soit réajusté, ou modifié, comme vous voulez, il a fallu que certains garçons ne se fassent pas remarquer du tout, tandis que certaines filles beaucoup plus qu’eux, voire même peut-être plus que certains garçons des plus fantastiques.

On peut donc remarquer que cette horde est très hétérogène, rien qu’en voyant la prédisposition de certains garçons et filles à se faire remarquer alors que d’autres pas.

Les garçons et filles qui ne se font pas remarquer dans la bande font preuve de discrétion, nous pouvons donc en tirer qu’ils sont discrets.

la définition que j’octroie à l’expression « se faire remarquer dans la horde » est le fait particulier de dire quasiment toujours n’importe quoi, de ne pas aller jusqu’au bout de ses idées et de ses arguments, de faire preuve d’une négligence presque sans limite, d’avoir l’ambition de devenir un jour un gros panda, de ne pas finir ses phrases et j’en passe…

Prenons par exemple moi-même, qui vient de mettre un bon quart d’heure inutile à tenter de vous expliquer qu’il y a des gens qui «se font remarquer» et d’autres pas, parmi les garçons et les filles de la horde, alors que j’aurais pu tout bêtement vous faire une moyenne, ça nous aurait fait gagner du temps qu’on aurait ensuite pu perdre à dire n’importe quoi ou à ne pas finir ses phrases, ça aurait pu être amusant…

Ah en fait, j’oubliais, hier j’ai… =)

2600936498_49dc0bfd4a

Rockabillyboy72

 Léo.



Un monde sur commande

4 05 2010

Savez-vous qui a inventé le monde d’aujourd’hui? Non, ce ne sont ni les hommes politiques, ni les grands inventeurs, mais des personnes auxquelles on ne pense pas forcément. Des personnes qui disaient avoir des pouvoirs surnaturels, et qui pouvaient voir le futur, que ce soit dans les cartes ou dans les lignes de la  main.

Car, si par exemple, vous allez voir une voyante et qu’elle vous dit que vous allez rencontrer le grand amour, votre inconscient fera tout pour que vous vous engagiez au maximum dans votre prochaine relation. Là, vous allez me dire que cette thèse ne s’applique qu’à un nombre réduit d’individus, ou à une seule personne, mais pas du tout! Prenez l’exemple de Nostradamus, il disait voir l’avenir, mais en fait, il l’a inventé. Comment? Et bien c’est juste que la totalité du monde y croyait, et que l’inconscient de toutes ces personnes faisait tout pour arriver au but voulu inconditionnellement. Ce fameux Nostradamus allait être éxecuté pour sorcellerie, mais il a été grâcié par la reine Catherine de Médicis qui était superstitieuse. Il a prévu les terroristes: « Des hommes se sacrifieront en engendrant la mort d’autres hommes, pour sa religion. »; l’internet: « On pourra communiquer instantanément d’un bout à l’autre de la planète. »; et le SIDA: « Les hommes ne pourront plus faire l’amour sans risquer de se transmettre la mort. » , enfin, il ne l’a pas vraiment prévu, il a juste fait sans le vouloir que les hommes arrivent à ce résultat inconsciemment.

Il y avait ainsi Nostradamus, la Cassandre de Troie et d’autres personnes hébreux ou autres, qui ont ainsi programmé près de 4500 ans d’histoire.

Mattéo



Quelqu’un.

4 05 2010

Je marche, je cours et je grimpe pour enfin arriver en haut de cet immeuble. A plus de 40 mètres de hauteur, je sens le vent passer dans mon dos, dans mes habits et mon coeur se remplit du vide. Je regarde en bas, la ville, des tas de gens comme moi sont là, ils marchent, parlent mais ne me voient pas,  je suis invisible à leurs yeux. J’aperçois alors autour qu’il n’y a rien, rien ni personne.  Je n’entends aucun bruit, je ne perçois plus rien mais pourtant j’arrive à cerner le vide qui m’appelle ; alors dans un premier pas je m’approche auprès du bord du toit et je m’apprête à me laisser tomber dans le vide, me laisser porter par le vent. Quand tout à coup, une main, un esprit, une personne me prit par le bras. Mais qui est cette personne qui veut que je reste auprès d’elle ?

Justine



texte libre : le sommet de Copenhague

4 05 2010

 Le 19 décembre 2009 s’est déroulé le Sommet de Copenhague. C’est une conférence créée par l’homme qui consiste à réunir les chefs d’état des différents pays pour trouver des solutions aux problèmes d’environnement et du réchauffement climatique.
Ce jour-là, 192 pays étaient représentés pour débattre et protéger la planète des conséquences des actions de l’Homme.

Le 19 décembre 2009 s’est déroulé le Sommet de Copenhague. Il y avait 192 chefs d’Etat. Chacun dans sa voiture blindée, qui forcément est plus lourde, qui forcément consomme plus.
Etant donné que 191 chefs d’Etats doivent venir de l’étranger, des protections supplémentaires doivent être prévues, soit minimum 10 voitures de gardes du corps.

De plus, ces 191 chefs d’Etats doivent venir en avions qui consomment du Kérosène. Ces avions sont en réalité des jets privés qui doivent aller vite donc qui consomment plus.
Durant cette conférence, 1200 limousines et 140 avions privés ont été utilisés…

De quoi parlait cette conférence déjà ?

sébastien



l’imposture climatique contre la décroissance

4 05 2010

Claude Allègre et Paul Ariès ont des visions sur l’avenir de la planète totalement différentes.

Claude Allègre suggère d’intensifier les cultures avec OGM qui donnent un rendement meilleur  avec moins de pesticides et d’engrais alors que Paul Ariès pense que l’agriculture bio protège mieux la terre et l’absence de nitrates dépollue rivières et océans.

Paul Ariès renoncerait volontiers à tous les objets modernes tels que l’ordinateur, le téléphone et principalement la voiture, grosse productrice de CO2 et propose de trouver et de développer d’autres moyens mais Claude Allègre favoriserait le développement de voitures non polluantes et chercherait les possibilités d’adapter le modernisme, le confort avec l’amélioration des nouvelles techniques.

Claude Allègre est complètement contre la décroissance, la thèse de Paul Ariès.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       

Arnaud P!



Affaire politique ou réalité ?

4 05 2010

A l’heure où le réchauffement climatique fait débat, plusieurs idées sont émises afin de limiter nos rejets de CO2 ou bien de stopper ce réchauffement. Certains, comme Ariès opteraient pour la décroissance et la simplicité volontaire. Il faudrait ainsi renoncer à certains objets (téléphones portables, ordinateurs, etc…) recycler, échanger, prendre son temps,… tandis que d’autres, comme Allègre, affirment qu’il n’y a aucun réchauffement et que tout ceci ne serait qu’affaire politique. Pour ces personnes, il faudrait ne rien changer et continuer ainsi, la nature s’adapterait comme elle l’a toujours faite jusqu’à aujourd’hui.

Pierre R.



La décroissance VS l’imposture climatique

4 05 2010

Paul Ariès, convaincu de la responsabilité humaine par rapport au réchauffement climatique, veut absolument le réduire au maximum en mettant en oeuvre la simplicité volontaire, contrairement à Claude Allègre qui la nie et pense qu’il suffit de réduire le CO2 ; il contredit Ariès en comparant ses convictions à un retour à l’âge de pierre. Quand bien même Paul Ariès et les climatologues du GIEC s’affolent pour notre planète, Allègre affirme que l’augmentation minime de la température terrestre est dûe à un phénomène naturel qui a toujours existé.

Leurs thèses diffèrent en tous points. Premièrement, les décroissants utilisent au maximum le vélo et les transports en commun et bannissent la voiture, alors que les convaincus de l’imposture climatique proposent de développer les voitures hybrides. A l’inverse de Paul Ariès qui souhaite arrêter toutes les émissions CO2, Claude Allègre propose de l’enfouir, de développer le plancton en mettant du fer dans l’océan et d’y déplacer les nitrates des plages bretonnes.

Deuxièmement, Claude Allègre propose de développer les OGM en France pour réduire la faim dans le monde car ces nouvelles plantes utiliseraient 50% d’eau en moins, et ainsi d’empêcher Monsanto de faire tous les profits sur ces nouvelles plantes hybrides, alors que Paul Ariès et Greenpeace craignent la catastrophe naturelle, ne croient en rien que cela en serait la solution, et nous conseilllent de faire nos courses dans de petits supermarchés ou biocoop, ou sur les marchés.

A chacun de se faire une opinion, et reste à savoir laquelle des deux thèses est la plus juste.

Margot.



Illusion!

4 05 2010

Quand je me suis réveillé,j’étais dans un champ désertique.

Il faisait nuit et tout autour de ce champ se trouvait une forêt.Cette forêt avait l’air étrange : en la regardant,j e me sentais mal dans ma peau. Je décidai d’aller dans la forêt malgré ma terreur et de trouver de l’aide. Je marchais dans la forêt pendant plus de cinq heures et rien en vue, je n’entendis même pas d’animaux. J’étais fatigué et j’avais soif. Après avoir marché pendant encore une heure, je trouvai un lac, mais la couleur était noire et il avait l’odeur du pétrole,c’était sûr que cétait du pétrole.

Alors que je pensais m’en aller, je vis à 10 mètres de moi un passage qui menait jusqu’au milieu du lac de pétrole ; de nature curieuse, j’empruntai le passage et arrivai jusqu’au milieu du lac. Comme je m’y attendais,de là, je pouvais voir tous les alentours du lac. Alors que j’observais la couleur du pétrole réfléchissant la lumière de la lune, je vis de l’autre côté du lac, au bout du chemin, un homme tenant une chandelle allumée pour l’éclairer, alors que j’allais lui demander de m’aider, il me dévisagea et me lança un sourire terrifiant, je le vis lancer la chandelle sur le lac.

Sans m’en rendre compte, le feu avait déjà recouvert tout le lac et commencé à venir sur moi et à me brûler. En l’espace d’une seconde, tout est devenu noir : je fermai les yeux et les rouvrai. Je me trouvais  dans mon jardin entouré de beaucoup de monde et voyant ma maison brûler. Il se trouvait que le pyromane qui avait brûlé ma maison ressemblait traît pour traît à une amie.

Axel.



Que faut-il choisir ?

4 05 2010

Pour Claude Allègre, le réchauffement climatique n’est qu’une hypothèse qui ne se confirme pas, qu’il n’est là que pour faire culpabiliser les Hommes et que la terre ne fait qu’entamer un cycle comme on a pu le voir dans le passé ; de plus selon lui cela serait plutôt un cycle de refroidissement.

Tout au contraire Paul Ariès est partisan de la décroissance et propose un retour à la simplicité volontaire et la fin d’un régime capitaliste, de la société de consommation, de la publicité et du culte de l’argent et du travail. Parmi les solutions de simplicité volontaire, Paul Ariès propose de ne plus utiliser la voiture individuelle au profit des transports en commun et d’être capable de renoncer à certains objets comme les téléphones portables et les ordinateurs qui sont selon lui l’aboutissement de la société de consommation actuelle qui nous pousse à acheter des produits qui donnent l’illusion d’être heureux.

 Claude Allègre pense tout autrement sur l’utilisation de la voiture : pour lui il faut promouvoir la recherche pour développer les voiture hybrides, électriques et à hydrogène déjà existantes et il ne voit pas pourquoi on devrait arrêter d’utiliser certains objets jugés inutiles par d’autres alors que l’homme a toujours réussi à s’adapter à ces changements dans l’Histoire.

Théo.



Deux thèses.

4 05 2010

Pour le développement durable, Claude Allègre soumet l’utilisation de sacs biodégradables, faits en amidon de pomme de terre, alors que Paul Ariès dit qu’il faut totalement en arrêter la production.

Il est aussi question de l’émission du CO² : tandis que de son côté Paul Ariès dit qu’il faut arrêter l’utilisation de tout véhicule, Claude Allègre répond que c’est impossible et qu’il faut en limiter la consommation et utiliser des voitures électriques. Il propose même d’enterrer le CO² sous la mer et sous la terre pour qu’il se transforme en calcaire et d’utiliser le plancton comme élément naturel pour l’élimination du CO².

Pour Paul Ariès, le réchauffement climatique est là et bien là et c’est pour lui une grande préoccupation alors que du côté de Claude Allègre le manque d’eau passe avant tout.

Chloé.