A qui va appartenir le monde: aux multinationales !

4 06 2010

N’avez-vous jamais remarqué que les multinationales prenaient de plus en plus de place dans notre vie?

Et bien c’est vrai.

   -Preuve n°1:  aujourd’hui, certaines multinationales gagnent plus que certains pays. Elles sont beaucoup plus stables que les pays. Même les chefs d’état peuvent se retrouver en difficulté avec une simple petite rumeur, alors que les chefs d’entreprise non: si un jour on apprend que le président a couché avec Paul et Paulette, toute la planète sera au courant dans les deux heures qui viennent et le scandale passera à la télévision dans la journée, ce qui garantit une honte pour le président qui démissionnera alors, et le pays concerné va se retrouver en instabilité politique. Alors que si Tristan Farabet avait une quelconque relation avec Paul et Paulette, personne ne serait au courant, et personne n’aurait vraiment envie de le savoir.

Autre preuve de l’instabilité des états par rapport aux multinationales: les salaires. Un ministre ou autre personne se chargeant de l’administration ou de la gestion de l’état à un salaire fixe, qui ne changera jamais (à moins d’une réforme), alors que les grands cadres et responsables des entreprises voient leur salaire augmenter si l’entreprise fait un gros bénéfice (chose qui n’arrive pas souvent aux états).

   Preuve n°2: Avez-vous déjà vu quelqu’un se promener avec la tête de Nicolas Sarkozy ou de Ségolène Royal sur son T-Shirt? Non (enfin je suppose), mais par contre, énormément de personnes s’habillent en exhibant des marques, qui s’inscrivent au fur et à mesure dans notre tête sans qu’on le sache.

   -Preuve n°3: Connaissez-vous au moins une personne qui puisse vous réciter sans faute 5 hymnes nationaux? Non, mais par contre, demandez à quelqu’un dans la rue le slogan de Coca-Cola, il vous dira « Enjoy Coca-Cola! », ou celui de Chocapic, « C’est fort en chocolat! ».

   -Preuve n°4: Les plus grandes multinationales ont déjà des armées. Oui, et ce ne sont pas des armées d’ouvriers (comme certains ont pu se le dire en pensant que c’était un jeu de mots), mais des armées de mercenaires. Des mercenaires qui servent par exemple à défendre ou envahir des champs de koka, la plante qui donne le goût à certains sodas, au Sénégal, le plus grand exportateur de cette plante, qui rapporte des millions, où Coca-Cola et Pepsi se font une guerre que personne n’entend et qui pourtant fait plusieures centaines de morts par an.

   -Preuve n°5: Où sont partis les cadres? Dans les grandes multinationales qui, grâce à leur argent, peuvent se payer de nouveaux cadres qui vont leur permettrent de gagner plus d’argent, qu’elles vont investir dans de nouveaux cadres, etc, etc… Et ce n’est pas tout, les plus riches d’entre elles peuvent même s’offrir des universités dans lesquelles sont formés de futurs cadres qui travailleront pour cette même société.

Donc, si on résume bien, les multinationales:

  •  Gagnent plus d’argent que certains pays.
  • Ne subissent pas les ravages que certains potins peuvent causer sur la politique.
  • Possèdent une grande partie des meilleurs cadres de la planète.
  • Possèdent pour certaines une armée qui n’est pas des moindres.

 

Par conséquent, une des choses les plus inadmissibles qui soient va se produire: les multinationales contrôleront le monde! 

Mattéo



Compte-rendu du 3 minutes de Justine.

4 06 2010

Le trois minutes de Justine portait sur les attentats du 11 Septembre 2001, aux États-Unis. Ce fut l’évènement ayant « le plus marqué ces dix dernières années ». Ces attentats suicides furent commandités par le réseau d’Al-Qaida.


Tout d’abord, ce sont quatre avions de ligne qui furent détournés. Deux d’entre eux furent écrasés sur les tours Jumelles du World Trade Center à Manhattan (N.Y) le matin même. Le troisième s’écrasa sur le Pentagone qui est le siège départementale de la Défense des États-Unis, situé à Washington D.C . Le quatrième avion s’écrasa dans la campagne aux alentours de Shanksville. En tout, les attentats firent 2993 victimes, incluant les 343 pompiers de New-York, une cinquantaine de policiers, les 19 terroristes, et les passagers des avions. Plusieurs milliers d’autres personnes ont été blessées.

 

Au moment des collisions, plus de dix-sept mille personnes se trouvaient dans les deux tours, la majorité d’entre elles ont eu la possibilité d’évacuer les lieux avant l’effondrement. Certaines ont préféré se jeter dans le vide, du haut des tours, plutôt que de mourir brûlées.

Cas attentats ont été vécus pour ainsi dire en temps réel par des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde, les images de l’avion heurtant la seconde tour furent diffusées en direct, ainsi que l’effondrement complet en quelques secondes des tours. Des milliers de personnes, notamment des secouristes, ont été atteintes de maladies engendrées par l’inhalation de poussières toxiques.

Bush était-il au courant ? L’administration américaine y a-t-elle participé ? En tout cas, ce fut la première fois que les États-Unis étaient directement touchés sur leur territoire.

Pierre R.



imcompréhension

4 06 2010

…Une faute du passé, ou certainement plusieurs, ont fait qu’aujourd’hui je ne sois plus digne de confiance. J’essaye sans relâche de me donner, de donner, de m’excuser, de me faire pardonner mais rien n’y fait ! Je ne comprends pas, je ne comprends plus, mes mots sont comme des pierres dans mon coeur, je me dis qu’avoir espérer l’impossible, ce n’était qu’être  jeté dans la torture et ce n’est que maintenant que je réalise ma bêtise. Une histoire a débuté dans un carnage et je pense qu’elle se terminera de la même façon. Tout faire pour atteindre son but mais sans se rendre compte qu’à la fin cela ne vaut rien ! Je suis dorénavant de ceux qui pensent que ressentir n’est que mentir ; savoir la vérité sur nos impressions n’est pas dire ni exprimer vocalement, c’est démontrer, prouver, montrer nos sentiments. Les miens ! Les ai-je trop dévoilés pour à la fin me les faire voler ? Au fil du temps, la dégradation et le détachement de cette « association » se font ressentir terriblement. Pourtant nier l’évidence ne sert strictement à rien mis à part accentuer la souffrance ; mais ma vie n’a pas vraiment d’importance. Je ne peux décrire ce fait comme un mal car le mal d’un côté, après l’avoir connu, nous rend plus fort mais de l’autre nous détruit. La sincérité, une qualité que l’on ne voit que très rarement ! Le mensonge quant à lui, que je ressens comme présent dans tout propos bienveillant à mon égard, finit toujour par être amené à la vérité. Je ne suis plus que dans le travail de patience d’attendre mon heure, celle où j’aurais un accès direct à la véracité des paroles prononcées par autrui ; suis-je assez idiot pour ne pas totalement m’en rendre compte ou bien est-ce que je relativise toujours les choses pour qu’elles soient moins pertinentes et douloureuses ? Dans tous les cas, la prévoyance d’un futur meilleur ne se fera, je le crains, que tout seul…

Franck.



Télé asphyxiée!

4 06 2010

De retour avec mes critiques plus que réalistes, je vais de nouveau m’attaquer à la télé française qui s’américanise de plus en plus mais malheureusement pas dans le bon sens…Ne voyez-vous pas toutes ces émissions qui telles des virus néfastes, se multiplient sur notre cher écran? Non? Je parle bien sûr des émissions de Télé-réalité qui, comme un bon virus grippal, étouffent et encombrent les programmes !

Depuis le début de notre millénaire, elles sont partout. D’abord le loft-story,puis la star academy…Et maintenant avec la ferme célébrités ou encore Secret Story, sans oublier la petite nouvelle qui s’appelle « l’amour est aveugle ». La plupart n’ont aucun but si ce n’est de s’exhiber à la télé pour se faire adorer des jeunes filles entre 12 et 16 ans. Malgré tout cela, il y a des exceptions remarquables : Koh-Lanta ou encore Pékin Express qui s’orientent vers la survie ou les épreuves sportives et qui arrivent sans problème à captiver leur public. Il n’empêche que la plupart ne sont que des émissions tout bonnement idiotes et sans intérêt,où des personnes la plupart du temps imbues d’elles-mêmes se croient les plus intelligentes et se ridiculisent toutes seules. Je pense que ces programmes sont de véritables maux qui ont asphyxié notre télé et qu’il faut vite trouver un remède qui les arrètera, elles qui ont remplacé et « mangé » nos émissions de variété !

Thomas V.