Over.

22 06 2010

Les médias nous ont formatés, l’école aussi. On a préféré nous apprendre une pièce de théâtre tout en Alexandrins et en rimes, plutôt que de nous parler de ce que devient ce monde, désormais pourri aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, aussi bien par les pesticides et les O.G.M qui s’incrustent dans les nappes phréatiques, que par les hommes sans pitié qui tuent et appauvrissent la population à petit feu pour récolter quelques millions de dollars qui ne leur serviront à rien, hormis à poursuivre leur œuvre plus que malsaine.

Et je ne m’arrêterai pas ici, j’accuse, je cite: Monsanto et leurs pesticides ultra-nocifs pour la faune et la flore, qui cachent leurs véritables dossiers, et font croire à la population qu’ils sont une entreprise très soucieuse de la qualité et de la salubrité des récoltes. Unilever, qui est responsable indirect d’un nombre monstrueux de cancers, car c’est sous ce sigle que se regroupent des marques populaires mais dangereuses telles que Axe, Amora, Signal… car avec un peu de culture, nous savons qu’il y a du goudron dans le ketchup, et de l’aluminium dans le désodorisant, qui s’incruste dans les pores de la peau… Je nommerai aussi Bouygues, qui exploite des travailleurs immigrés pour construire ses bâtiments à bas prix, en faisant appel aux compagnies de construction qui les emploient, et encore, Bouygues ne s’arrête pas là, car c’est aussi un serveur réseau de téléphone portable, et voler ses clients dans des abonnements au tarif incroyablement cher n’a pas l’air de lui suffire, car il fait semblant d’ignorer la nocivité des ondes portables, et fait tout pour que la population ne le SACHE PAS.

La liste est longue, celle des victimes aussi. Pourtant, les patrons, ceux qui sont tout là-haut, ceux à qui profitent cette terrible entreprise, ne sont pas nombreux.

Comptons-en une centaine, et pourtant, nous n’en connaissons que quelques-uns, car ils mettent tout en œuvre pour se rendre les plus discrets possible, comme ça, toute accusation contre eux reste quasiment impossible…

Ils sont perfides, et trempent dans des affaires et manigances toutes aussi malsaines qu’eux, comme le trafic de drogue, la vente d’armes dans les pays sous-développés pour provoquer des guerres et qu’ainsi un de leurs alliés puisse prendre pouvoir dans le pays désiré, et faire par cette occasion augmenter (encore une fois) les bénéfices des patrons, et appauvrir par ce fait les populations déjà sous-développées d’Afrique, tout ça pour un milliard de plus, qui servira sans doute dans l’investissement d’une étude pour créer une maladie peut-être, comme la myxomatose ou le S.I.D.A…

Atroce ?? Nous ne nous en rendons même pas compte, nous en somme partisans sans le savoir, chaque «pshit» de parfum, chaque pas, chaque respiration, chaque pression sur le bouton de son baladeur, chaque regard sur un nouveau produit en magasin les enrichit, ne serait-ce que de quelques centimes.

Bienvenue donc, dans un monde sans pitié malgré les apparences de libertés, un monde où la dernière télévision de chez Sony est plus importante que l’amour, un monde d’où vous ne pourrez pas vous extirper, car vous êtes enfoncé dedans jusqu’au cou, Bienvenue dans le monde du Fric.

Léo.


Actions

Informations

Une réponse à “Over.”

22 06 2010
sroul (12:04:52) :

Je te trouve un peu ingrat tout de même … on ne peut pas dire que cette année, nous n’avons pas laissé la place à l’analyse du monde qui nous entoure : peine de mort, écologie, déséquilibre nord-sud, attentats … Et puis méfie-toi des jugements hâtifs sur Corneille, l’alexandrin, et globalement la littérature : si on veut bien s’attarder quelques secondes sur ce qu’ils nous racontent, ces vieux auteurs poussiéreux que tu fustiges, on trouve bon nombre de réponses à l’impasse que tu dénonces tout au long de ton article… « Va vers ton risque », écrivait René Char : plutôt que de ranger tout le monde dans le même panier et de bouillir, impuissant, Agis.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire