14 Mar
2010

La solitude d’une vieille femme

 

A Londres                                                                                                   A Mr Sullivan

le 5 Juin 1934

Cher Charles,

 

Vous ne me connaissez sûrement pas mais je me sens seule et je voudrais correspondre avec vous pour avoir quelqu’un à qui parler. Je vais donc me décrire pour que vous ayez une petite idée de ma personne.

Je me prénomme Anne . Je suis une vieille femme solitaire qui s’assoit tous les soirs à la même place dans un bar . J’ai de grandes mains larges et déformées et quand je me regarde dans la glace, je vois cette énorme cicatrice qui me sépare le visage en deux. Mes cheveux sont gras et crasseux. J’ai tout le temps eu du mal à monter sur le tabouret du bar à cause de ma petite taille. Mes jambes sont lourdes et étroites. Je porte des vêtements troués par les mites car je n’ai pas assez d’argent pour m’en payer de nouveaux. On ne peut pas dire que je sois séduisante mais cela n’empêche pas d’être sociable, mais je suis quelque peu agressive avec les personnes que je ne connais pas.

Je passe mes journées dans ce bar.

Je vis dans la solitude depuis le mort de mon mari François. Je repassais tranquillement mon linge quand on vint frapper à la porte pour m’annoncer la triste nouvelle. C’est l’élément déclencheur de ma triste vie. Depuis, ma vie est rythmée par les émissions de télévision.   

J’espère une réponse de votre part.

A bientôt

Anne

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.