30 Mar
2010

Roméo et Juliette – lettre 4

Le 8 Mars 2010 à Paris ,

Je vous ai aperçu la nuit dernière en compagnie de ma fille en revenant de mon travail.   Je l’avais pourtant astreinte à ne plus vous fréquenter mais elle n’a pas obtempéré. Maintenant je vous recommande de ne plus l’approcher sinon vous le déploreriez. C’est le premier et le dernier avertissement ! J’espère ne plus jamais vous voir côtoyer ma fille.

Adieu.

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.