01 Jun
2010

Texte libre

Il y a beaucoup de monde ici. Tous sont éparpillés par petits groupes. J’ai l’impression d’être comme un fantôme. Je rentre dans la pièce où se trouve l’hôte, il ne me reconnaît pas. Il y a un buffet disposé en rond; je m’y place au milieu. Personne ne me voit, ou alors ils ne veulent pas me voir, et j’entends dire :

« Regardez-le, il est tout blanc! »ou encore  » Mais qu’est-ce qu’il fait ici ? »

Vexé, je me rapproche d’un endroit obscur, j’entends une douce mlélodie. J’ouvre doucement une porte et j’aperçois une toute petite pièce, plus noire que lorsqu’on ferme les yeux. Je devine la forme de cette pièce grâce à un magnifique piano blanc. Voilà d’où venait cette musique. Problème; il n’y avait personne à jouer… Cela m’intrigue, je m’assois sur le petit tabouret blanc et effleure ses touches qui bougent toute seules. Au moment où je commence à jouer, je sens comme un grand courant d’air et, impuissant je me sens partir…

Manon.

Une Réponse à “Texte libre”

  1. Lisa Dit:

    Wouaah !!! J’adore !! La dernière phrase, surtout, mais aussi le : « plus noir lorsqu’on ferme les yeux. » Génial !! =D

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.