Accueil > Anecdote du dimanche > L’anecdote du dimanche (41) – norotó gozo

L’anecdote du dimanche (41) – norotó gozo

Lors d’un récent chapitre de Terminale intitulé De la société industrielle à la société de communication, nous avons étudié le document suivant :

Lisa M. a fort justement remarqué un « accident démographique » pour l’année 1966 au Japon. Comment expliquer cette baisse brutale et importante de la natalité ? changement législatif ? incident climatique ? aberration statistique ?

Comme je l’ai alors expliqué, l’événement est lié à un signe astrologique connoté négativement. Cette réponse – qui a donné lieu à des considérations passionnantes sur le vocabulaire nippon – mérite quelques précisions que je vous livre ici.

L’astrologie sino-japonaise est structurée par deux cycles : l’un de douze ans (pour douze animaux) et l’autre de cinq ans (pour cinq éléments). Ainsi, la conjonction d’un même animal avec un même élément ne se renouvelle que tous les 60 ans. Or, parmi les multiples associations, on trouve celle du cheval et du feu. Selon les croyances populaires, les filles nées une telle année seraient destinées à devenir par la suite des épouses très agressives envers leur mari. Beaucoup de parents s’abstiennent donc d’avoir un enfant lorsque se présente une telle conjoncture astrale. Les données démographiques du XIXe siècle montrent en effet que l’incident observé en 1966 est aussi perceptible en 1906 et en 1846 (mais les sources ne permettent pas de remonter plus loin dans le temps) !

Qu’en sera-t-il en 2026 ? Nous aurons là un bon indice pour mesurer la persistance des superstitions au Japon, pays qui à bien des égards apparaît comme le sommet mondial de la modernité et de la technologie. Mais les sociétés humaines nous le savons sont travaillées par de profondes contradictions…

  1. Jérémy E.
    09/10/2011 à 20:51 | #1

    Annecdote très intérésente sur le Japon.

  2. Marie J
    11/10/2011 à 18:46 | #2

    Elle me manque vos petites anecdotes en cours Monsieur.

  3. 11/10/2011 à 19:06 | #3

    Bonsoir à vous deux et merci pour vos gentils commentaires. Mes anecdotes sont peut-être amusantes à écouter Marie, mais j’ai pris un peu de retard sur le programme, je vais devoir recentrer mon propos…

  4. fabien
    21/10/2011 à 19:31 | #4

    Plutot intéressant.
    Je savais que le calendier chinois fonctionnait aussi sur ce principe mais avec des cycles de 12 et 10 ans ce qui fait une combinaison totale de 60 ans aussi (d’ailleurs ça me parait etrange que les deux pays ne fonctionne pas avec les meme cycle… à vérifier… )

  5. fabien
    30/10/2011 à 21:14 | #5

    Oui je vous confirme monsieur que c’est bien un cylce de 10 ans (troncs célestes) et un cycle de 12 ans (rameaux terrestres).

    (http://www.lmartelouisg.net/C_japonais.htm)

  6. 31/10/2011 à 09:36 | #6

    @fabien
    J’ai bien du mal à lire ton lien Fabien. Mes infos viennent notamment d’un article de J.-N. Biraben, un démographe connu, dans la revue Population en 1968 :
    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1968_num_23_1_11754
    Je vais fureter un peu sur le net et ailleurs pour voir si les cycles sont de 10 et 12 ans ou bien de 5 et 12 ans (on remarquera au passage que 10, c’est bien 2*5, il n’est donc pas tout à fait impossible que les deux hypothèses soient conciliables).

  7. fabien
    31/10/2011 à 15:22 | #7

    http://www.louisg.net/C_japonais.htm
    Désolé, un léger bug dans l’écriture de l’adresse.

    Je suis absolument sur que le calendrier chinois fonctionne sur des cycles de 10 et de 12, et ce site semble montrer que le calendrier japonais aussi.
    Votre site a l’air plus serieux que le mien cependant… et j’ai beau cherché on trouve pas beaucoup d’autres sites qui en parle…

  8. 31/10/2011 à 18:16 | #8

    Il semble en fait que nos deux sources soient bel et bien compatibles : l’association des dix « tiges célestes » et des douze « branches terrestres » donnent en fait 60 combinaisons… Cela porte le nom de « cycle sexagésimal chinois ». Reste à savoir comment 10 multiplié par 12 peut donner 60… Sans doute certaines combinaisons (la moitié pour tout dire) ne sont-elles pas possibles… Une question de yin et de yang ?
    On en voit un tableau sur la page wikipedia suivante :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_sexagésimal_chinois

  9. fabien
    31/10/2011 à 18:26 | #9

    en fait la 1° année on prend la 1° tige céleste et la 1° branche terrestre, la 2° année le 2° de chaque…

    La 11° année est donc composée de la 11° branche terrestre et la 1° tige céleste

    Du coup on continuant ainsi, c’est mathématique, au bout de la 60° année on arrive a la 12° tige céleste et la 10° branche terrestre, donc l’année suivante on reprend tout le cycle du début !
    (Plus mathématiquement, 60 est le plus petit multiple commun a 10 et 12)

    Je crois que l’erreur du journaliste vient du fait que les 10 tiges célestes sont composées des 5 éléments qui restent chacun deux ans… (comme quoi internet est rempli d’erreurs !)

  10. 31/10/2011 à 18:30 | #10

    Merci beaucoup pour les éclairages Fabien. A vrai dire, tu as corrigé non pas un journaliste, mais un démographe ; et avant d’être sur internet, la publication était sur papier dans une revue on ne peut plus sérieuse.
    Comme quoi, même la presse « scientifique » est remplie d’erreurs…
    Bien vu en tout cas !

  11. 17/11/2011 à 06:27 | #11

    Still following your knowledges, no matter where I am. In reading the previous comments i found interesting and funny the fact you noticed that you’re a bit late about the program. Apparently, on ne change pas une équipe qui gagne. It would be my pleasure to have some news 😉
    Respectfully.
    Teddy 🙂

  12. 17/11/2011 à 08:06 | #12

    Hi Teddy, thanks for your commentaire très sympathique. I don’t understand what you mean exactly by « on ne change pas une équipe qui gagne », I’ve never been late in my whole teaching life, have I ?
    Bref, merci beaucoup pour ton passage Teddy, j’ai parlé de toi à plusieurs reprises à mes élèves de Terminale durant le cours sur les Etats-Unis. Il faudrait que tu nous fasses une visioconférence pour leur raconter ton expérience de la ville américaine.

  13. 18/11/2011 à 06:15 | #13

    That would be interesting for both parts. I do have your personal e-mail, i will let e-mail you soon to speak about it 🙂

  1. Pas encore de trackbacks