Sélection journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité : Irena

11 01 2021

Bonjour à tous,

La série Irena est désormais complète. Cette BD a beaucoup de succès au CDI. Elle raconte l’Histoire vraie d’Irena Slenderowa, une résistante, héroïne de la seconde guerre mondiale. Elle était une des Justes parmi les nations. Elle a sauvé plus de 2500 enfants Juifs du ghetto de Varsovie.
Pour découvrir le destin de cette femme et le travail des auteurs de la BD
Vidéo interview du scénariste
émission sur France Inter
Page Irena sur le site Yad Vashem
Et les résumés des BD sur le portail du CDI



Sélection journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité

11 01 2021
La grande peur sous les étoiles,  de Jo Hoestlandt et Johanna Kang 
Hélène , une vieille dame se souvient de l’ occupation. En 1942, le nord de la France est occupé par les allemands. Lydia, sa meilleure amie est âgée de huit ans et demi, comme elle. Un jour, Hélène voit la maman de Lydia coudre une étoile jaune sur sa veste et celle de sa fille. Le 15 juillet 1942 Lydia vient passer la nuit chez elle, le lendemain, Hélène aura neuf ans. Mais cette nuit-là, les rafles commencent. Lydia veut rentrer chez ses parents.
Un court podcast sur France Inter présente le livre :



Sélection journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité : Paroles d’ étoiles : L’album des enfants cachés ( 1939-1945)

11 01 2021
Bonjour à tous, 
Je vous présente un autre livre retenu pour cette sélection. 
Paroles d’ étoiles : L’album des enfants cachés ( 1939-1945)
Le résumé 
72 000 enfants d’origine juive vivaient en France avant la seconde Guerre mondiale. 60 000 ont été sauvés parce qu’ils ont été cachés, dans des familles, des institutions laïques ou religieuses, des internats. Certains ont vécu un calvaire, exploités. D’autres ont trouvé un véritable amour des « justes » qui les ont sauvés de la déportation dans les centres de mise à mort des nazis. Cet album recense plus de 250 témoignages de ces enfants juifs cachés, les enfants du silence. Ils rassemblent des photos de familles, des lettres, des dessins, des souvenirs. Les centaines de récits de ces enfants rescapés relatent leurs conditions d’ existence dans la France occupée et la zone libre.
Le livre est disponible au CDI. 
Des lectures sur le livre 
La page sur le site du Mémorial de la Shoah
La page qui mentionne l’association des enfants cachés
Quelques témoignages d’enfants cachés sur le site de Mémorial de la Shoah
Un podcast sur France Info
Une sélection d’articles universitaires sur le sujet 
Un site avec un lien au bas de page vers des témoignages
Bien cordialement 



Alexandre Strauss, époux de Marcelle Oppenheim, morte en déportation

11 03 2020

Tous droits réservés pour la photographie

Marcelle Oppenheim avait épousé Alexandre Strauss, lui aussi d’origine juive. Alexandre est né le 31 décembre 1872. Il a dirigé semble-t-il une entreprise de chemises à Rennes. Il est décédé à Paris en 1935.

Dès 1908, il est maire-adjoint du deuxième arrondissement de Paris. Lieutenant de dragon, il est sur le front dès novembre 1914. Il reçoit la légion d’honneur pour ses actions militaires, des mains du Maréchal Pétain. Il est élu maire du deuxième arrondissement de Paris  en 1920.  Il décède avant la fin de son mandat. Il fut président des maires de Paris.

Voici une photographie d’Alexandre Strauss publiée sur le site des bibliothèques spécialisées de Paris

https://bibliotheques-specialisees.paris.fr/ark:/73873/pf0000218539/0014

Une mention d’Alexandre Strauss sur Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_maires_du_2e_arrondissement_de_Paris

L’article du Petit Parisien sur Gallica

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k606512h

Une autre mention d’Alexandre Strauss, maire de Paris

http://www.francegenweb.org/mairesgenweb/resultcommune.php?id=1364

L’annuaire des maires de paris

https://www.annuaire-mairie.fr/ancien-maire-paris-2e-arrondissement.html

 

Françoise Grave -Michelle Simon pour les sources




Marcelle Strauss, née Oppenheim, matricule 16572, assassinée à Auschwitz le 18 août 1943

11 03 2020

Une photographie d’Alexandre et de Marcelle Strauss. Marcelle, née Oppenheim, d’origine juive,  a été arrêtée à Paris en 1942. Internée à Maisons-Laffitte siège de la Gestapo du 17 au 18 septembre 1942, transférée à Drancy, matricule 16572, Marcelle a été déportée  le 31 juillet 1943 dans le convoi 58 pour le centre de mise à mort d’Auschwitz. Elle a été déclarée décédée le  18 août 1943.

 

Tous droits réservés pour la photographie




Les enfants Juifs pendant la Shoah : les ressources de Lumni

9 03 2020

Lumni publie un dossier sur les enfants Juifs dans la Shoah :

Intéressante bibliographie et sitographie, des articles et des textes lus ( contenus audio)

https://www.lumni.fr/dossier/les-enfants-dans-la-shoah

Une vidéo (film d’animation ) sur le vie des enfants juifs et tziganes dans les camps

https://www.lumni.fr/video/la-vie-des-enfants-tziganes-et-juifs-dans-les-camps-notre-histoire

Une vidéo ( animation ) sur le port de l’étoile jaune infligé aux enfants par Vichy et les nazis en France

https://www.lumni.fr/video/une-fillette-porte-l-etoile-jaune-les-grandes-grandes-vacances

Le sauvetage des enfants juifs

https://www.lumni.fr/article/sauvetage-des-enfants-juifs-pendant-la-shoah

Les enfants juifs de la maison d’ Izieu

https://www.lumni.fr/video/shoah-les-enfants-juifs-de-la-maison-d-izieu

Le mémorial des enfants juifs déportés de France : interview de Serge Klarsfeld

https://www.lumni.fr/video/le-memorial-des-enfants-juifs-deportes-de-france

 

 




Décès de Milo Adoner, survivant de la rafle de la rue des deux Ponts le 23/09/1942,

9 03 2020

Le site de l’OSE nous fait part du décès d’un passeur de mémoire, Milo Adoner, déporté dans un centre de mise à mort en 1942

Milo Adoner né en 1925 à Paris au Pletz, s’est éteint ce matin entouré des siens.

L’hommage du Mémorial de la Shoah

Hommage à Milo Adoner, décédé le 4 mars 2020

L’hommage de la mairie de Paris

https://www.mairie04.paris.fr/actualites/samuel-milo-adoner-1925-2020-726

L’article du CRIF

http://www.crif.org/fr/actualites/hommage-milo-adoner-lenfant-du-pletzel-est-decede

Le témoignage de Milo Adoner sur le site Mémoire des déportations

http://memoiresdesdeportations.org/fr/personne/adoner-milo




Marcelle Strauss, née Oppenheim, morte en déportation ( bases de données des déportés français)

6 03 2020

Une brève recherche dans des bases de données en ligne permet de retrouver des mentions de Marcelle Strauss, née Oppenheim, morte en déportation dans le centre de mise à mort d’Auschwitz.

Marcelle est mentionnée dans la base de données sur Légifrance, base qui est encore incomplète.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000244660&categorieLien=id

 

 

 

Nous retrouvons une mention de son nom sur le site Mortsdans les camps.com qui recense les noms des personnes assassinées dans les camps. L’auteur du site travaille avec la base de Légifrance. L’intérêt du site est de classer les déportés en fonction de plusieurs critères : ordre alphabétique, déportés nés en France ( le recherche peut être effectuée en cliquant sur le département de naissance) , dans le reste du monde…

https://www.lesmortsdanslescamps.com/indexfr.html

 

 

 

Nous retrouvons également le nom de Marcelle sur le site personnel de Claude Gervais consacré aux morts en déportation

http://claude.gervais.pagesperso-orange.fr/mention_-mort-en-deportation_071022.htm

 

 

 




L’Union des déportés d’Auschwitz : ressources pédagogiques

6 03 2020

Elle est née en 2004, et regroupe autour de l’ancienne « Amicale d’Auschwitz » créée en juin 1945, plusieurs autres associations de survivants, liées au complexe concentrationnaire. L’Union se concentre surtout  sur un travail de mise en valeur de la parole des survivants-témoins :  des enregistrements, l’organisation de témoignages en partenariat avec l’Éducation nationale,et  l’élaboration de supports pédagogiques. l4UDA a partagé en ligne le site Mémoire des déportations sur lequel nous reviendrons et qui figure dans une sélection de sites internet sur le portail du CDI. Des témoignages ( format vidéo) sont publiés sur le site.Celui d’Ida Grinspan, survivante d’Auschwitz,  par exemple, qui évoque très justement la dette que nous avons vis-à-vis de ceux qui sont morts. Ida raconte comment elle a été arrêtée par des gendarmes  et comment un capitaine a essayé d’obtenir l’adresse de son père. Elle raconte son internement à Drancy.  Un témoignage remarquable dont des extraits peuvent être travaillés avec des élèves.

Des documents pour le premier degré sont disponibles.

Le lien vers le site

http://uda-france.fr/uda-france.fr/

La page Wikipédia Ida Grinspan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ida_Grinspan

 




L’Amicale des Anciens déportés d’Auschwitz

6 03 2020

Elle poursuit la défense des intérêts des anciens déportés, et le maintien de la mémoire. Elle a pour vocation de perpétuer la Shoah tant par l’action de témoignages dans les lycées et collèges, que par l’organisation de voyages sur les lieux d’internement et d’extermination.

https://www.amicale-des-deportes-auschwitz-et-birkenau-rhone.asso.fr/

Sur le site, dans la rubrique médiathèque, une bibliographie sur le thème des déportés, du nazisme.

Une rubrique est consacrée aux populations juives dans le monde : La communauté Juive d’Islande ou celle du Japon (2000 Juifs moururent dans le ghetto oublié de Shangaï !) .

Des témoignages d’élèves peuvent être consultés sur le site. L’amicale se déplace dans des établissements scolaires.