Un podcast de France culture : L’image comme preuve, l’image comme mensonge 13/10/2018

11 03 2019




Vive émotion au collège Camille Claudel : une professeure documentaliste placée en garde à vue

29 03 2018

 

VIVE ÉMOTION AU COLLÈGE CAMILLE CLAUDEL A VILLENEUVE D’ASCQ 

UNE PROFESSEURE DOCUMENTALISTE PLACÉE EN GARDE EN VUE !

Les enquêteurs sur la trace d’un complot aux ramifications nationales

AFN 01.04.2018 à 0h00. Mis à jour le 02.04.2018

Par Mike Fool, correspondant pour l’ Agence des fausses Nouvelles

Des faits de maltraitance avérés : des élèves lisaient des livres

C’est à la vigilance de Madame Cétainjuste présidente de l’ALPE, l’Association laïque des parents d’élèves, que ces faits de maltraitance ont été découverts dans cet établissement jusque-là très discret : aucun projet pédagogique n’y avait été élaboré.

Madame de Cétainjuste, très inquiète, avait constaté que son fils Hippolyte filait un mauvais coton depuis quelques semaines. Celui-ci ne consultait plus son smartphone à table, ne tenait plus à jour son fil d’actualités sur Facebook. Il avait même demandé si l’on pouvait écouter le journal télévisé au lieu de suivre le feuilleton : « Elle est moche la vie » sur Canal Moins.

Préoccupée, Madame Cétainjuste avait fouillé la chambre de son fils. Elle avait découvert une lampe de poche et un livre, dissimulés dans une taie d’oreiller. Circonstance aggravante, il s’agissait d’un ouvrage documentaire sur le développement durable et le traitement des déchets. Le cachet du CDI était apposé sur la première page. Nous ignorons pour l’instant si les enseignants de SVT sont impliqués : des investigations sont en cours.

Le principal, aussitôt alerté par Madame Cétainjuste, conscient de la gravité de la situation, a immédiatement alerté le Rectorat et la gendarmerie.

Des complicités au sein de l’établissement

Les gendarmes ont donc mené une perquisition dès l’ouverture du CDI lundi matin. Ils ont découvert des milliers de livres soigneusement rangés dans une réserve fermée à clef1. Ceux-ci ne portaient pas trace de dégradations. Les quelques mangas et bandes dessinées de la salle de lecture n’étaient là que pour faire bonne figure le jour d’une inspection.

La professeure n’a d’ailleurs pas nié qu’elle prêtait les livres aux enfants. Hélas, si elle tient à jour un fichier des livres prêtés, elle a affirmé qu’elle ne communiquerait pas aux familles les titres des livres lus par leurs enfants. Cette enseignante invoque une règle déontologique «  le respect des données personnelles » !

La parole se libère: les élèves ont déclaré qu’au CDI il était interdit de grimper sur les tables, de faire des selfies, de jeter des papiers par terre , de publier des « stories » sur Snapchat ou de consulter son profil Facebook ! Nul doute que les associations de protection de l’enfance ne se portent partie civile dans ce dossier. La cruauté de cette documentaliste allait même jusqu’à obliger les élèves à ranger leurs chaises. Le chewing-gum était de plus prohibé au CDI.

Les connexions à YouTube filtrées

La complicité de l’assistant TICE est avérée : il semblait pourtant irréprochable. Fin juin, il n’avait toujours pas donné les identifiants qui permettaient aux élèves de se connecter aux ressources pédagogiques du réseau ! Sous l’emprise de cette documentaliste irresponsable, il avait bloqué les chaînes YouTube n’autorisant que les connexions à la série Les clés des médias ! L’écoute de musique également était prohibée à l’exception des musiques libres de droits. Mais de qui se moque-t-on ???

Quant aux professeurs de mathématiques, ils sont TOUS complices. Ils avaient caché dans des armoires des livres commandés par la documentaliste  : les enquêteurs ont trouvé une encyclopédie sur les mathématiques et des livres de codage ! Non contents d’interdire les jeux vidéo(s), cette enseignante et les professeurs de maths obligeaient les élèves à coder des jeux avec Scratch. Cet individu ne fait pas partie du personnel mais les gendarmes pensent que ce «  Scratch », un pseudonyme, sera arrêté sous peu. Quant au professeur de technologie son cas est plus grave : pour lui Scratch n’est qu’un gadget. Il aurait initié les élèves à la robotique !

Ce n’est pas tout ! Lorsque l’équipe du capitaine Hanne est entrée en cours de mathématiques, elle a constaté que des élèves de sixième mesuraient des angles avec un rapporteur au lieu de lancer des cocottes en papier.

La situation est dramatique : tous les élèves de sixième savent compter jusque 10 ! Les professeurs de mathématiques ont été immédiatement suspendus par le rectorat.

Les professeures de français risquent elles aussi des sanctions : leur complicité ne fait aucun doute. En effet, elles détenaient une clé sur leur trousseau, clé2 qui leur donnait accès à une salle dans laquelle des livres étaient cachés. Livres que les enfants étaient obligés de lire. La situation semble désespérée : les trois quarts des élèves lisaient ces livres le soir, acceptaient même de faire des exposés sur leurs lectures. Il semble qu’ils y trouvaient un vif plaisir !

Il se murmure que des bibliothécaires du CRAC participaient à ce complot. Alors que la bibliothèque restait désespérément vide depuis son ouverture, quatre élèves au moins venaient régulièrement emprunter des livres pour Babélio, sans doute un autre complotiste.

Le local fermé à clef : tout le monde pensait qu’il s’agissait d’un placard où on rangeait les balais ! 

Des centaines de livres étaient dissimulés dans ce placard ! 

Une organisation clandestine l’EMI

Le capitaine Hanne a affirmé lors d’une conférence de presse que la professeure avait livré le nom d’autres complices. Malheureusement, lors de sa garde à vue, elle a tenu des propos très confus. Elle aurait cependant livré le nom de complices Canopé 59 et CLEMI Lille, des pseudonymes de toute évidence. Ces tristes individus auraient accueilli des élèves encadrés par la documentaliste, l’assistant tice, et une enseignante d’anglais dans un local clandestin situé dans une ruelle obscure de Fives. Ces adolescents auraient été amenés à utiliser des enregistreurs numériques. Les individus nommés seraient des membres actifs d’un réseau « SPME ». Ce réseau ferait partie d’une organisation très structurée, l’EMI, qui s’est donné pour mission d’inciter les élèves à réfléchir et à débusquer les Fake News !

Le pédopsychiatre dépêché sur place,le docteur Crédule, est pessimiste : les jeunes mis en contact avec Canopé59 et CLEMI Lille refusent de croire aux Illuminati et hurlent de rire lorsqu’on leur demande si Emmanuel Macron et Barack Obama sont des reptiliens. Ces comportements régressifs sont de toute évidence le symptôme d’un état de stress post-traumatique.

Une pétition réclame le changement de nom du collège : elle a recueilli 500 signatures

pour « Collège Cyril Hanouna  ».

Bravo ! Si vous avez lu, vous venez de prendre votre première dose de vaccin administrée par le docteur Bidon.

Photos postées ce soir

1Photographies 1 et 2

2Photographies 3 et 4




Stop Intox

2 11 2016

Un nouveau site d’ information pour les adolescents qui apprend à déjouer les théories du complot. Un dossier sur les Illuminati : un jeune sur trois est persuadé qu’ils existent et manipulent le monde. Du travil en perspective pour les profs-doc!

Le lien

 

Vive les illuminati !

 

Et un kit de survie utile. Recommandé.