construction d’une mini ville en géographie

Genèse de notre mini-ville

(ré-utilisation d’un projet mené en FLE, cette fois ci avec des cycles 2 et cycles 3)

 

mini ville

Après avoir discuté des différences entre une ville et un village, des quartiers, routes, rues qui les composent, nos élèves ont réfléchi aux bâtiments indispensables qui composent un village et aux métiers qu’il faut installer pour faciliter la vie des habitants.

Par groupe, les élèves ont dû tracer les rues (en prenant garde qu’elles continuent dans le quartier suivant), implanter des maisons, des immeubles, des bâtiments publics, délimiter des espaces verts, des parkings…Au fur et à mesure qu’ils avançaient dans la création de leur village, les élèves ont appris ou réinvesti un lexique très riche et très dense, qu’ils ont réemployé à chaque séance.

Ce travail a suscité des discussions très animées au sein des groupes, car l’aspect socioculturel est très présent dans un tel projet. (Pourquoi placer l’église au centre du village ? Où placer les quartiers résidentiels, les immeubles, leslotissements ?).

Voici des extraits de champs abordés qui montrent la transversalité du projet réalisé:

  • Lexique de repérage et d’orientation dans l’espace, en lien avec la géographie (directions, au centre, en périphérie …).
  • Lexique des mathématiques (les rues se rejoignent, droites, courbes, carré,quadrillage, équerre, triple décimètre…).
  • Lexique des paysages (plaines, vallées, montagnes, rivière, fleuve, pont, clairière,forêt,…).
  • Lexique des lieux et bâtiments publics et leurs missions évoquées enéducation civique (école, collège, mairie, gendarmerie, police, poste, tribunal,prison, jardin public, parc, parking, piscine, terrain de tennis, stade, salle des fêtes…).
  • Lexique des métiers (boucher, boulanger, épicier, primeur, poissonnier, gérants de boutiques, caissiers de supermarchés).
  • Lexique des panneaux et du mobilier urbain : différents panneaux, ronds points,bancs, abribus, arrêt de bus, rôle des lignes blanches, discontinues etc.…).
  • Lexique des différents types d’habitats, notions d’architecture (maison, immeubles, HLM, appartement, villa, propriétaire, locataires…).
  • Lexique de la toponymie (nom des quartiers en fonction de leur géographie, de leurhistoire). La fabrication d’un sceau médiéval de la ville a été réalisée aux Archives (Arts appliqués).

Différentes représentations et symboles

Objectifs et étapes de construction de cette mini ville :

1) Travail sur les représentations de l’école et du village à partir de photos aériennes, de plans de ville, de cartes IGN, de dessins, de peintures…

2) Analyse des différentes représentations et des symboles employés.

3) Dessin de l’école et de son environnement proche ou du quartier, vue de dessus, (comme on l’imagine vu d’un hélicoptère).

4) Symboliser les différentes parties représentées pour que tout soit reconnaissable (certains murs peuvent être transparents…), animer le dessin avec des symboles de la vie courante (voiture, habitants…)

5) Mettre le dessin en couleur ; ne pas laisser de blanc. Agrandissement du plan

6) Réfléchir à un moyen pour agrandir le plan (en fixant nous-mêmes les dimensions)

7) Répartition des parties du plan (un grand quadrillage était positionné, et chacun a eu un morceau) Réalisation des plans

8) Travail par binômes sur sa partie de plan. Contraintes : collages précis et respect des codes de la légende (toutes les parties doivent pouvoir s’emboîter comme un puzzle).

9) Assembler les différentes parties du plan.

10) Effectuer les retouches nécessaires (lien entre les feuilles).