Gestion de données numériques: méthodologie pour la résolution de problèmes en cycle 3

En ce début de troisième période en CE2-CM1, je dois entrainer mes élèves à la résolution de problèmes.

CE2

CM1

CM2

– Savoir organiser les données d’un problème en vue de sa résolution.

– Utiliser un tableau ou un graphique en vue d’un traitement des données.

– Savoir organiser les données

d’un problème en vue de sa

résolution.

– Utiliser un tableau ou un

graphique en vue d’un

traitement des données.

– Construire un tableau ou un

graphique.

– Interpréter un tableau ou un

graphique.

– Lire les coordonnées d’un point.

– Placer un point dont on connaît les coordonnées.

– Utiliser un tableau ou la « règle de trois » dans des situations très simples de proportionnalité.

– Résoudre des problèmes relevant de la

proportionnalité et notamment des

problèmes relatifs aux pourcentages, aux

échelles, aux vitesses moyennes ou aux

conversions d’unité, en utilisant des

procédures variées (dont la « règle de

trois »).

C’est en cherchant à modéliser des étapes pour faciliter l’accès au sens, la mise en situation des données et le choix des signes opératoires, j’ai trouvé ce document de l’IREM de la Réunion édité en 2008-2009. Attention cependant, malgré la grande qualité de cet outil, il présente de nombreuses coquilles orthographiques qui en altèrent l’utilisation en classe.

Je me suis inspirée d’une partie de ce travail pour limiter le nombre de photocopies et l’adapter aux besoins de mes élèves.

Voici le matériel nécessaire:

associer enoncé et question au tableau

Trouver question qui convient avec l’énoncé au tableau

Trouver et rédiger une question

Inventer un énoncé

trouver l’unité de la réponse

Compléter un énoncé et écrire une phrase réponse

 

Ensuite, j’ai prévu de travailler à partir du document « 8 séquences pour aider à la résolution de problèmes« .

Ce travail permet de construire « une vraie séance de lecture » à partir d’un énoncé de problème qu’on résout  ensuite (travail concernant la partie informative et la partie injonctive d’un énoncé).

Il s’agit d’une banque de problèmes élaborée autour de 8 situations de référence :

  • des situations additives : L’autobus Angoulême-Montmoreau
  • des situations de proportionnalité : Des graines et des souris
  • des situations multiplicatives 1 : Les géraniums & Le carrelage
  • des problèmes de comparaison : Les coquillages
  • des problèmes de division quotition : Les oeufs de Mme Dupont
  • des problèmes de division partition : Le trésor des pirates
  • des situtions multiplicatives 2 : Le menu du restaurant
  • des problèmes complexes : La commande de livres

A partir de ces 8 situations, un travail en quatre temps est proposé :

  • un temps de découverte de la situation de référence (une séance)
  • un temps de résolution des variations à partir du problème de référence (3 séances)
  • un temps de retour sur les situations antérieures avec tri d’énoncés, écriture d’énoncés… (2 séances)
  • un temps de résolution de « problèmes pour chercher » en lien avec la situation référente (2 séances)

Enoncés de démarrage collectif de chaque séquence

Fiche élève des trois premières séquences

Je vous proposerai les autres prochainement en complétant ce billet. (J’ajuste généralement le travail donné donc, je ne prépare pas une séquence jusqu’au bout tant que je ne l’ai pas lancée en classe).