Site de recherche

Articles récents

Commentaires récents

Archives

août 2019
L M M J V S D
« Août    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

684692 visiteurs

Site de recherche

août 2019
L M M J V S D
« Août    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Categories

Tags

A quoi vont ressembler nos nouvelles séquences ? (2)

Le débat est relancé, même si aucun document officiel ne vient l’alimenter.

Cette question a été posée sur la liste Weblettres et il semblerait que je me sois emballée pour la plupart de mes collègues. En effet, il ne s’agirait que d’officialiser ce que nous faisons tous déjà plus ou moins chacun de notre côté ; à savoir des « séances décrochées » pour la langue.

J’avais bien compris qu’il n’était pas question de recloisonner mais, a priori, il faut garder ce lien entre les séquences et la langue, ce qui me semble judicieux. Toutefois, il nous manque toujours les directives pour effectuer harmonieusement ces liens, tout en faisant des « leçons de grammaire à part entière ».

Retour à la case départ ? A ce casse-tête : la place de la langue dans la séquence ?

J’ai le projet de « décrocher » réellement les séances de langue, tout en annonçant en séquence le point à étudier quand il se présente.

Je voulais fixer une heure en semaine A et deux heures en semaine B pour ces séances de langue, qui auront leur progression propre, beaucoup plus cohérente. Mais certains de mes collègues pensent à juste titre que ce cadre trop rigide amènerait à continuer une séance non finie la semaine suivante, par exemple. J’aimerais effectivement éviter cela, mais aussi donner de la rigueur à cette heure et demie de langue par semaine, rigueur que j’avais du mal à conserver les années précédentes.

Qu’en pensez-vous ? Que comptez-vous faire ? Merci pour vos lumières.

Commentaires

Comment de hélène
Heure à

Bonne question. J’ai pris mon parti de la grammaire « prétexte » et tant pis si on me reproche quelque chose. Par exemple, lorsque je fais l’adjectif qualificatif, j’en profite pour caser l’accord du participe passé…J’ai eu cette année des élèves de seconde qui ne savaient pas reconnaître un adverbe, alors avec les sixièmes je travaille pas mal la grammaire, et je décroche des cours, quand le besoin s’en fait sentir, ce n’et pas très académique, mais un jour on nous reprochera de ne pas avoir donné de bases solides…alors, tant pis, pour la grammaire de textes (parfois), et retour de la grammaire de phrases!

Ecrire un commentaire

Vous devez vous connecter pour pouvoir poster des commentaires!