24 Avr
2012

LA CONSOMMATION D’ENERGIE CONJUGUEE AU PASSE

 Trois résidents de la maison de retraite d’Athis de l’Orne donnent leur point de vue sur la consommation d’énergie d’aujourd’hui. 

Beaucoup de personnes affirment que la génération de maintenant consomme trop d’énergie. Alors le mercredi 21 mars, nous sommes allées à la rencontre de trois résidents de la maison de retraite d’Athis de l’Orne pour avoir leur point de vue.  

Nos trois sympathiques résidents

Nos trois sympathiques résidents

  Mme Carnel, 90 ans et toujours pimpante, habitait, à l’âge de 20 ans, dans une ferme à Baillon à coté de Villedieu. Il n’y avait ni eau courante, ni électricité. Elle s’éclairait avec une lampe à pétrole. « Quant à la consommation d’électricité des jeunes, elle n’est pas plus élevée que celle des anciens. Comme on n’avait pas l’habitude on oubliait d’éteindre les lumières , on les allumait même sans nécessité ! » affirme-t-elle. « C’est formidable le passage à l’électricité, avant nous étions obligés de laver notre linge à la main. Alors que maintenant il y a la machine à laver ».

 M. Delaunay, 77 ans, résidait lui à l’âge de 20 ans à Durcet, entre Flers et Briouze. Comme Mme Carnel, il n’avait ni eau courante, ni électricité. Il s’éclairait lui aussi avec une lampe à pétrole. « Je suis fier du passage à l’électricité, je ne trouve pas que les jeunes consomment plus que nous. Peut être y-a t-il un petit écart entre notre consommation et la leur, mais rien d’énorme. Il était temps que ça évolue car il n’y avait aucun confort » nous déclare M. Delaunay. «La jeune génération gaspille plus la nourriture que l’électricité » insiste-t-il !

Quant à M. Mustière, 90 ans, il vivait à l’âge de 20 ans, à Genesnay, à côté de la Chapelle d’Andaine. Comme ses deux autres colocataires, il s’éclairait lui aussi avec une lampe a pétrole, et n’avait ni eau ni électricité. A la question « Que pensez-vous de l’évolution de l’électricité ? », il trouve cela « super, avant nous devions aller faire du bois pour nous chauffer, se relever dans la nuit pour en remettre avant que le feu s’éteigne. Alors que maintenant, c’est tellement plus simple ! Nous devons juste tourner un bouton pour allumer le chauffage. Je ne regrette pas l’évolution de l’électricité » se réjouit-il. 

 Nos trois heureux anciens ont tous vécus, nous l’ont-ils certifié, le passage à l’électricité avec bonheur ! Néanmoins, leur vision de notre consommation d’énergie, nous la jeune génération, est optimiste… ils semblent avoir oublié que nous consommons davantage avec nos portables, nos ordinateurs, nos télévisions et autres appareils qui nécessitent des chargeurs !

Maison de Retraite Sacré Coeur
Directrice : Mme Martin Nathalie
17 rue  Guy Velay 61430 Athis de l’Orne,
tel : 02 33 66 40 47

 

Leslie Levavasseur, Romane Arvier, Audrey Renoux.
 Photographie personnelle
 Article rédigé dans le cadre des classes presse

 

Posté dans Les énergies | Aucun Commentaire »