Redactar un diálogo

EL DIÁLOGO


La création d’un dialogue est un exercice proposé fréquemment. Selon les cas, il s’agira de :

–          poursuivre un dialogue qui existe déjà dans un texte étudié.

–          transformer un récit en dialogue.

–          rapporter, sous forme de dialogue (par exemple avec un ami n’y ayant pas assisté), une scène présentée dans un texte narratif.

–          imaginer un dialogue à propos d’un sujet déterminé.


Il existe trois mises en forme possible :

  1. Un dialogue avec tirets en début de ligne :

Un dialogue peut être indiqué par des tirets en début de ligne, sans aucune autre indication typographique. Il faudra, dans ce cas, s’efforcer d’éviter toute confusion possible entre les personnages :

–          Oye, tú…Tengo un trabajo para ti.

–          Pues bien, y ¿se puede saber de qué se trata?

–          Te vas a Cartagena, al reinado nacional de la belleza, para una entrevista.

–          ¿Yo? ¡Si a mí no me apetece nada entrevistar a estas muchachas!

  1. Un dialogue avec annotations:

Un dialogue peut-être accompagné d’annotations qui indiqueront le ton adopté, les attitudes et réactions des différents personnages:

Jefe: Oye, tú…Tengo un trabajo para ti.

Periodista:(de mal humor) Pues bien, y ¿se puede saber de qué se trata?

Jefe: Te vas a Cartagena, al reinado nacional de la belleza, para una entrevista.

Periodista: (intentando protestar) ¿Yo? ¡Si a mí no me apetece nada entrevistar a estas muchachas!

  1. Un dialogue rapporté:

Un dialogue rapporté, introduit et accompagné par de courtes phrases de récit et des verbes (au présent ou au passé) tels que « dit-il », « ajouta-t-il », répond-elle »… :

Aquel lunes por la mañana, apenas acababa de entrar en la sala de redacción cuando mi jefe me dijo:

–  Oye, tú…Tengo un trabajo para ti.

Yo, de pésimo humor, pregunté:

–          Pues bien, y ¿se puede saber de qué se trata?

–          Te vas a Cartagena, al reinado nacional de la belleza, para una entrevista.- contestó él.

Pour réussir l’exercice:

Pour réussir cet exercice d’expression écrite, il faudra tout d’abord:

1.  Noter les informations qui doivent être données au travers du dialogue ou les idées qui doivent être développées. Attribuer un rôle à chacun des personnages de façon à ce qu’ils transmettent telle ou telle information, défendent ou combattent certaines idées.

2.  Situer les personnages et leurs relations de façon à choisir le ton et le niveau de langue. Un dialogue entre amis sera différent d’un entretien d’embauche ou d’une interview pour un journal.

3.  Situer le décor : une conversation qui a lieu dans la journée au bureau sera différente de celle qu’on aura en famille, le soir à la maison ou dans un café où l’on bavarde entre amis. Par ailleurs, dans certains cas, il faudra utiliser un vocabulaire spécifique (ex : au restaurant : ¡Camarero !…).

4.  Prévoir les émotions qui seront ressenties par les personnages : l’amusement, la passion, la colère, le chagrin…devront être rendus par divers moyens (choix des expressions, de la ponctuation, des annotations…).

Pour la rédaction d’un dialogue :

  1. Les verbes utiles pour structurer un dialogue :

? Decir (digo, dice / dije, dijo / diciendo), exclamar (exclamo, exclama / exclamé, exclamó / exclamando), gritar

? Preguntar, interrogar, contestar, responder (respondo, responde / respondí, respondió / respondiendo).

? Pretextar, sugerir (sugiero, sugiere / sugerí, sugirió / sugiriendo), proponer (propongo, propone / propuse, propuso / proponiendo).

? Añadir (añado, añade / añadí, añadió / añadiendo), seguir (sigo, sigue / seguí, siguió / siguiendo).

  1. Les adverbes et expressions utiles:

? En voz baja, alta…gritando, con voz burlona, socarrona, lastimosa, comprensiva, pensativa…

? Romper a llorar, echarse a reír, reír a carcajadas…

? Frunciendo el ceño, poniéndose colorado…

? Tristemente, alegremente…

? De repente, de pronto…

? Conversar a solas, a escondidas…

  1. Les expressions propres au langage parlé:

? Oye (tú), mira… : pour interpeller quelqu’un.

? Pues…, Pues bien…, Bueno…, A ver…: Eh bien, bon, euh…

? ¡Qué va! : Mais non, voyons…

? ¡Claro! (Por supuesto), ¡Claro que sí! : Bien sûr, Mais oui, bien sûr…

? ¡Claro que no! : Mais non…

? ¡Cómo no! : Naturellement, C’est bien naturel.

? ¡Ni hablar!, ¡Eso sí que no!: pas question!

? Vale, de acuerdo: O.K, d’accord.

? No me digas: Non, c’est vrai?

? ¿Verdad?, ¿Verdad que sí?: N’est-ce pas?

? ¡Hombre!, ¡Mujer!, ¡Chico,a! ¡Hijo,a! : Interjection choisie en fonction de la personne à laquelle on s’adresse (à un homme, à une femme, un camarade, quelqu’un de plus jeune que soi…)

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.