Blog du Club Journal

Collège

Présentation de l’ULIS

Trois élèves assises en classe

En plein travail en classe !

L’ULIS est une classe spéciale pour les élèves porteurs de handicaps. Il y a 11 élèves en ULIS : il y a des 6ème, des 5ème, des 4ième, des 3ièmes. On a tous un emploi du temps personnalisé.

Des fois je suis en classe ULIS, des fois en 5ème A, des fois en 5èmes SEGPA.

Le travail en classe :

Français : on marque sur l’ardoise les lettres. On travaille sur le dictionnaire pour chercher la classe grammaticale des mots, on travaille dans le cahier du jour le genre des noms.

Mathématiques : on travaille sur l’ardoise segment, droite, demi droite, droite parallèle, droite perpendiculaire. Point aligné, angle droit, polygone, on travaille sur la tablette. On va sur Internet chercher les noms des polygones. Numération : on lit chacun son tour notre nombre. On travaille dans le cahier du jour les additions et les soustractions heures.

Histoire : On fait les jours, les mois, les frises chronologiques .

Éducation civique et morale : on travaille sur la République.

Svt : on travaille sur le corps humain.

Géographie : on fait le planisphère et la Terre.

Anglais : on fait les pays et on fait un loto.

B2i : on va sur les ordinateurs pour répondre à des questions. ASSR : on fait des tests sur la sécurité routière.

Projet avenir : on parle du handicap.

Les élèves de l’ULIS avec Julie Boulez, AESH

MME Damme est l enseignante spécialisée.

MME Guiot Annick est l’AESH de notre classe (accompagnant des élèves en situation de handicap).

MME Boulez Julie est l’AESH individuelle des élèves.

 

Article écrit par Louna, Hayet et Célia.

L’UNSS

Il y a beaucoup d’activités qui changent tous les jours à l’UNSS :

– Lundi  avec Madame KIFFER : STEP et RENFORCEMENTS MUSCULAIRE

-Mardi avec Madame FAGOT : les sports collectifs

-Mercredi avec tous les prof de sport : COMPÉTITIONS ENTRAÎNEMENT ET SORTIES  

-Jeudi avec Messieurs  LUDWIG : les sports de raquette

 

Il y a 3 sorties dans l’année :

la sortie d’hiver =Patinoire

Avant les vacances de pâques = Trampoline  parc

Et avant les vacances d’été = Accrobranche

 

Pour plus d’informations allez au tableau d’information.

Il y a d’autre évènement dans l’année : l’assemblée générale et tous les inscrits à l’UNSS vont avoir des T-SHIRTS.

 

Je vous conseille vraiment de vous inscrire l’année prochaine !

Alexandre

Tous en forme au collège

 

Les mardi 5 février et jeudi 7 février avaient été organisées des activités pour être « tous en forme au collège ». Un premier atelier avait lieu au C.D.I. afin de nous montrer que les écrans pouvaient à la longue nous rendre stressés, voire obèses en pratiquant moins d’activités sportives et en restant rivés sur les écrans… On nous a expliqué qu’en dessous de 4 ans, les enfants ne doivent pas regarder d’écrans, car il y aurait un risque de retard mental. A travers un questionnaire, une vidéo et la création d’une petite bande dessinée, nous avons pu réagir à cette question des écrans qui nous concerne tous.

Un autre atelier nous a été proposé en SVT, sur la question de l’hygiène des mains. Nos mains présentent en effet assez souvent de nombreuses bactéries. Nous avons ainsi testé le nettoyage des mains avec de l’eau froide, puis de l’eau froide avec du savon, avec un gel fluorescent.

Un dernier atelier-celui de Mme Kozik- portait sur l’apport des lipides, glucides et protides dans des aliments comme le lait, le beurre ou encore le jus d’orange : de quoi prendre un petit-déjeuner et être en forme !

Maëlle Slézak, 5èmeB

Mon stage Photo

J’ai choisi de faire mon stage dans un studio de photographie situé à Lunéville chez « Studio Gabriel ». La photographie et les montages photos m’intéressent beaucoup et cela me paraissait donc intéressant de découvrir cette discipline pour ce stage découverte. Dans l’entreprise, qui se situe au centre ville de Lunéville, j’ai fait mon stage auprès deux photographes professionnels : le responsable, Mr Bettker et son associé. Mr Bettker est le patron de cette entreprise qu’il a décidé de racheter en 2018 à son ancien employeur qui est parti en retraite. Ce dernier l’avait lui même formé au métier de photographe.

Lors de ma semaine d’observation dans ce secteur que je ne connaissais pas du tout j’ai beaucoup observé la façon dont les deux photographes travaillaient et s’organisaient. Leur métier demande de la technique, une grande précision ainsi que beaucoup d’organisation. Parfois j’étais autorisé à imprimer certaines photos d’identité avec les instructions de mon maître de stage. J’ai pu aussi apprendre à retoucher certaines photos de classes avec le logiciel Photoshop. J’ai trié des commandes et j’ai répertorié les coordonnées des clients en attente de livraison. J’ai également observé la relation avec les clients qui pour beaucoup sont des clients réguliers. Lors de ce stage j’ai beaucoup appris en observant les professionnels. J’ai découvert un métier très intéressant qui me permet aujourd’hui d’avoir un regard différent sur la photographie et l’art de savoir tirer des photos pour les embellir. J’ai surtout pris conscience de l’importance de l’informatique et des logiciels pour la réalisation des photos et des tirages. J’ai pu également observer les relations entre les clients et les deux photographes et découvrir l’arrière d’une boutique. Cette expérience me permet donc d’avoir un regard différent sur le commerce, du côté vendeur et de comprendre le fonctionnement d’une boutique.

Ce stage ma permis de sortir de mon rôle d’élève et de découvrir une ambiance de travail différente avec des professionnels. J’ai aujourd’hui la confirmation que le métier de photographe est riche et intéressant. J’ai également apprécié l’aspect commercial et la relation avec la clientèle.Ce stage m’a beaucoup plu et je n’ai pas vu le temps passer.

Matias Marchal, 3èmeC

Mon stage en agence immobilière

J’ai effectué mon stage du 27 au 31 janvier 2020 à l’agence immobilière, située au 1 rue du maréchal de Lattre de Tassigny à Damelevières. J’ai choisi de faire mon stage dans une agence immobilière, car ce métier m’intéresse. Les horaires d’ouverture de l’agence sont de : 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

Dans l’agence j’ai pu rencontrer M. Gilles Gigout, le gérant de la société, Agent Immobilier (titulaire de la Carte Professionnelle), avec 20 ans d’expérience dans l’immobilier; M. Didier Bodinier, négociateur immobilier, avec 30 ans d’expérience dans l’immobilier.

Tout au long de cette semaine j’ai pu voir et remplir des papiers administratifs, apprendre le déroulement d’une vente de maison, appartement ou terrain. J’ai aussi visité des appartements rénovés récemment ou en chantier. Je sais maintenant comment se nomment les différents types de documents importants pour acheter/vendre une maison/appartement/terrain. Je sais aussi à quoi sert le notaire pour aboutir jusqu’à la vente définitive. C’est le notaire qui authentifiera l’acte de vente et paiera aussi bien les vendeurs que l’agence.

J’ai beaucoup aimé ce stage car j’ai pu participer à des activités variées comme remplir des papiers administratifs spécifiques à l’achat ou la vente d’un bien, j’ai pu assister à des visites afin de voir comment se passe le début du processus d’achat d’une maison…

J’ai aussi pris conscience des inconvénients, comme le fait de travailler essentiellement gratuitement car c’est seulement au passage chez le notaire que l’agence est payée. Ce qui veut dire que le temps passé à faire des estimations, des mandats, des visites, des états des lieux, des signatures de compromis ….. ne rapporte rien tant que le client n’achète pas et que le passage chez le notaire n’est pas effectué. Les horaires sont très variables, il faut être disponible quand les clients le sont : le soir, entre midi, voire les week-ends.

Maintenant je sais comment se déroule l’achat d’un bien (les 3 ou 4 mois entre la première visite est la sortie de chez le notaire). J’ai aussi pu participer à l’estimation d’une maison dans le cadre d’une succession sur la commune de Damelevières.

Erwan FAGUET, 3ème C

le CDI du collège

L CD d collège.

C.D.I. veut dire Centre de Documentation et d’ Information.

 

Au C.D.I. du collège, on se repère avec un toucan de couleurs différentes :

000, noir pour: généralités.

100, brun pour: philosophie, psychologie.

200,rouge pour: religion.

300, orange pour: sciences sociales (vie en société).

400, jaune pour: langages.

500,vert pour: sciences.

600,bleu clair pour: techniques ,technologie.

700, bleu foncé pour: arts , loisirs,sports.

800,gris pour: littérature.

900, blanc pour: histoire, géographie .

 

Au collège, on repère le livre que l’on aime avec une cote.

Par exemple :

R

BAY

U

 

Le R cela veut dire Roman, BAY c’ est le début du nom de famille de l’auteur et u c’ est le début du titre.

 

 

Le livre s’appelle : Un figuier venu d’ ailleurs de michèle Bayard

Disponible au C.D.I. en ce moment.

Victorien Viry, 6C.

NON AU HARCELEMENT ! Une information sur le harcèlement en 6ème

Qu’est-ce que le harcèlement ?

Il s’agir de violences physiques, verbales et psychologiques infligées à quelqu’un par une autre personne ou un groupe de personnes.

On parle aussi beaucoup à l’heure actuelle de cyberharcèlement : il s’agit du harcèlement sur les réseaux sociaux. On a regardé une vidéo qui montrait un jeune garçon qui se faisait harceler et il n’en arrivait plus à dormir ! heureusement, d’autres enfants sont venus à son aide …

Si tu te fais harceler, il faut tout de suite en parler à quelqu’un, à un adulte, à une personne de confiance, sinon appelez le 3020.

10 conseils :

*se confier

*se protéger

*signaler un abus

*téléphoner au 3020.

*porter plainte

*soutenir

*ne pas en rire

*en parler

*convaincre

*ne pas laisser la personne seule !

Par Anaë Fischer, 6èmeC

LES RISQUES INCENDIE

Les classes de 6ème ont été informées des risques face à un incendie, à travers une vidéo. Au bout d’une minute 32, la fumée apparaît, la température dans la pièce en feu peut atteindre 250°c, 500°c au bout de 3 minutes. Les fumées situées en hauteur dans la pièce brûlent de manière continue. Le feu se propage à cause de la chaleur. Un tapis s’enflamme spontanément. La température atteint alors 600°c en 4 minutes 37. Quand le détecteur se met à sonner, il faut sortir en urgence.

Un peu d’histoire : le feu a été domestiqué par l’Homme il y a 7200 ans environ ! On l’utilise pour la cuisson des aliments, pour se chauffer ou s’éclairer. Mais le feu provoque aussi des destructions de végétaux ou d’animaux.

Le feu provoque aussi des dégâts importants pour l’être humain : brûlures de la peau, inhalation de gaz par les voies aériennes… ou encore l’asphyxie par le feu ! : Le feu prélève alors le dioxygène de l’air, ce qui empêche alors de respirer. Il produit des gaz chauds qui chassent l’air, notamment le dioxyde de carbone.

Les sapeurs -pompiers du secteur de Meurthe et Moselle font environ 100 interventions par an. Les conséquences sont humaines, économiques, sociales, mais aussi environnementales. Le nombre d’incendies a doublé ces vingt dernières années, avec 800 décès et 10 000 blessés, dont 3000 avec invalidité lourde. L’intoxication est à l’origine de 80% des décès.

Eryne Delbé en classe de 6èmeC.

Problèmes d’audition : Le spectacle Peace and lobe !

Le mercredi 27 novembre, nous nous sommes rendus au spectacle « Peace and lobe » qui est un jeu de mots sur Peace and love (Paix et amour).

Ce spectacle avait pour but de nous sensibiliser aux problèmes auditifs. En écoutant de la musique trop forte, cela peut provoquer de graves soucis de santé !

La première partie du spectacle fit office de présentation entre élèves et acteurs, ce fut un plaisir de rencontrer Rachid Wallas et MC DJ Spaig. Ils nous ont dit qu’ils avaient déjà écrit des chansons et que c’était leur 712ème spectacle et qu’ils étaient fiers d’avoir fait une carrière comme la leur.

Dans un second temps, ils ont commencé par nous parler de musique contemporaine avec le jazz et le rock ; en citant les plus grands artistes de ces styles musicaux, tels Louis Armstrong, Ella Fitzgerald, the Beatles ou encore David Bowie. Ils nous ont appris que le jazz et le rock étaient les styles de musique qu’ils préféraient, car c’était vraiment le commencement de la musique contemporaine. Pour in,formation, le rock est apparu dans les années 1950 et le jazz dans les années 1920. Après nous avoir informés, les acteurs nous ont proposé une activité sur la perte auditive: nous devions écouter de la musique sans les sons aigus, sans les sons graves, puis avec les sons normaux pour nous montrer les pertes auditives dû à un son trop violent.

Nous avons constaté que cela ne doit pas être facile de vivre tous les jours avec des problèmes d’audition.

Les deux acteurs ont fini par nous parler de l’histoire de la musique

avec le rap qui a été inventé dans les années 1970. Les plus grands rappeurs sont Eminem, Daake ou encore I am.

La dernière partie du spectacle fut consacrée à la musique et aux bruits forts. Ils nous ont expliqué qu’il ne faut pas écouter de la musique forte plus de quinze minutes par jour sinon des troubles auditifs pourraient venir, comme des acouphènes (sifflement permanent dans les oreilles). Puis ils ont conclu le spectacle avec leur phrase fétiche: «A deux tiers on est poseyi (posés ou tranquilles), mais à trois tiers, on est possédeyi (possédés!)»

Nous avons vraiment aimé ce spectacle car il y avait de la qualité dans tous les registres et aussi parce qu’il est une bonne prévention pour tous les adolescents!

Tristan Ducret et Igor Vautrin, 3èmeC

Spectacle théâtral sur la 1ère guerre mondiale : « Bleu sombre horizon » par la compagnie La tripe de bœuf

Deux comédiens, interprétant deux soldats de la 1ère Guerre mondiale, nous ont d’abord expliqué quelques faits graves, qui ont provoqué la guerre. Une scène raconte l’attentat d’un serbe contre l’empereur d’Autriche-Hongrie. Suite à cet acte, les soldats partent à la Guerre, disant souvent à leurs femmes qu’ils n’en avaient que pour quelques semaines et qu’ils seraient de retour pour Noël ; alors que cette guerre allait durer 4 ans !

Il y a plusieurs scènes intéressantes, comme celle où même pendant la guerre les soldats français et allemands se partagent à boire et une cigarette, ou encore la scène du soldat français qui refuse de porter le pantalon de son camarade plein de sang et de boue et qui est alors soumis à la peine de mort !

C’est marquant dans nos esprits ; on se rend compte que si on ne respectait pas les ordres, on pouvait être tués par son propre camp.

C’est un spectacle à voir !

Erwan Faguet, 3èmeC