Rencontre avec Bah Malal

20 10 2014

Vendredi 17 octobre, trois classes de 3ème ont rencontré Bah Malal, auteur guinéen résident à la Villa Marguerite Yourcenar.

Avec la 3ème Jeunet

Avec la 3ème Jeunet et Mme Fillat

Auteur du roman La veuve violée, Bah Malal est venu parler aux élèves de l’écriture de son livre, de son expérience d’écrivain et de médecin en Guinée. Il est revenu avec eux sur le contexte politique de son pays qui nourrit son œuvre. « Je ne suis pas doué pour l’imagination », leur a-t-il dit, expliquant que son statut de médecin lui permet de rencontrer des victimes du pouvoir qui n’osent pas s’exprimer autrement, tandis que son travail d’écrivain dénonce les exactions commises à l’encontre de ses compatriotes, et en particulier des femmes.

Avec la 3ème Kubrick

Avec la 3ème Kubrick et Mme Fillat

Il a apporté son témoignage sur les événements récents et tragiques qui se sont déroulés dans son pays : massacres, viols, détentions arbitraires. Aujourd’hui, le pouvoir en place veut taire et effacer ces actes criminels, mais « au moins, le pouvoir ne pourra pas détruire ce livre, celui que vous avez dans la main ».

La rencontre a aussi permis d’évoquer de nombreux sujets comme la déformation de l’information sur l’Afrique par les médias, les problèmes ethniques de la Guinée, l’éducation traditionnelle ou occidentale des enfants, mais aussi le bonheur et l’importance de la vie dans son pays.

Fin de rencontre entre M. Malal et  les 3e Gance

Avec la 3ème Gance et Mme Agnieray

Les élèves ont ainsi pu approcher la réalité de sujets qu’ils abordent actuellement, puisqu’ils se préparent à la pièce Le bruit des os qui craquent, de Suzanne Lebeau créée au Centre André Malraux, qu’ils lisent Camps Paradis de Jean-Paul Nozière proposé dans le cadre du Prix Sainte-Beuve – deux oeuvres sur les enfants soldats- et qu’ils clôtureront le thème des droits de l’homme et plus particulièrement des droits de l’enfant en recevant une ambassadrice d’Amnesty International pour le vint-cinquième anniversaire de la Convention des droits de l’enfant le 20 novembre.

Monsieur Bah Malal s’est déclaré « très heureux et très fier » de ces rencontres qui ont fait résonner le nom de la Guinée à Hazebrouck. Il a remercié les élèves pour les échanges de cette matinée et les a vivement incités à lire, à écrire « car tout le monde peut le faire », et à continuer de s’ouvrir sur le monde et sur les autres.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire