Tous les billets du 29 mai 2012

Un peu de littérature tchèque…

Non classé 0 commentaire »

Pour ceux qui sont curieux de découvrir des classiques ou des auteurs contemporains de la littérature des pays visités dans le cadre du projet Comenius Europesco.

Ces livres sont disponibles au CDI.

Zelenka, Petr / Janecek, Jaromir. Petites histoires de la folie ordinaire : République tchèque. Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) : Ed. théâtrales, 2008. 91 p. (Traits d’union)

Résumé : Petr, un trentenaire, tente d’avoir prise sur le monde qui l’entoure : il veut récupérer son ex-petite amie qui va bientôt se marier, survivre aux réunions familiales, ne pas devenir fou au vu des inventions érotiques de Moustique, son meilleur ami. Ce texte explore la situation de l’homme dans un monde dont les cadres ont éclaté.

Cote : 8 ZELE – 21e

 

Lemaire, Gérard-Georges. Le goût de Prague. Mercure de France, 2003. 118 p. (Le petit Mercure).

Résumé : Anthologie de textes littéraires variés sur une ville qui a inspiré de nombreux écrivains. Ce voyage littéraire s’effectue à travers des romans, nouvelles, pièces de théâtre, poèmes, journaux, guides touristiques anciens, d’auteurs et d’époques très divers. Petit cahier d’informations pratiques.

Cote : 8 LEMA – anth

 

Kundera, Milan. L’insoutenable légèreté de l’être. Gallimard, 1989. 475 p.

Résumé : Tomas, chirurgien, grand coureur de femmes, reçoit un jour, chez lui, un être fragile et touchant, Tereza. Pour elle, il abandonne sa carrière à l’étranger, retourne dans son pays occupé par les Russes, où il est proscrit…

Cote : 8 KUND – 20e

 

Bonne lecture !

Un peu de littérature bulgare…

Non classé 0 commentaire »

Pour ceux qui sont curieux de découvrir des classiques ou des auteurs contemporains de la littérature des pays visités dans le cadre du projet Comenius Europesco.

Ces livres sont disponibles au CDI.

Yovkov, Yordan. Légendes du Balkan : et autres récits. Esprit des péninsules, 1999.

Résumé : Compilation de nouvelles d’un des principaux auteurs bulgares. Écrits vers les années 20, ces récits se situent dans un passé mythique – l’occupation ottomane – et un lieu symbolique, le Balkan, en bulgare «vieille montagne», où se réfugièrent les fameux haïdouks mi-rebelles, mi-brigands, combattant pour l’indépendance nationale. Eperdu d’amour, l’un d’eux, Chibil, recherché par toutes les brigades ottomanes, descend tranquillement la montagne à la rencontre de son destin. Pour Bojoura, belle Tsigane asservie par la passion, la mort est – comme souvent chez Yovkov – la seule issue.

Cote : 8 YOVK – 20e

Dimova Théodora. Mères. Ed. Des Syrte, 2006.

Résumé : Plusieurs narrateurs adolescents sont confrontés au destin de leurs parents : Andreia, dont la mère est proche de la folie ; Lia, dont le père refuse l’argent de la mafia qui permettrait pourtant à sa fille de réaliser son rêve de danseuse ; Dana, vivant seule avec son père alcoolique ; et Alexandre, enfant adopté en mal d’amour. Prix du concours Razvitié 2005.

Cote : 8 DIMO – 21e

 

Bonne lecture !

Un peu de littérature italienne…

Non classé 0 commentaire »

Pour ceux qui sont curieux de découvrir des classiques ou des auteurs contemporains de la littérature des pays visités dans le cadre du projet Comenius Europesco.

Ces livres sont disponibles au CDI.

Calvino, Italo. Le baron perché. Seuil, 1960. 283 p.

Résumé : un jour d’été, le jeune Côme Laverse du Rondeau quitte la table et grimpe sur un arbre dont il ne redescendra jamais. Du haut de son perchoir, il observe le monde.

Cote : 8 CALV – 20e

 

Levi, Primo. Si c’est un homme. Presses Pocket, 1987. 314 p. (Pocket, 3117).

Résumé : Le 13 décembre 1943, Primo Lévi, citoyen italien de race juive, âgé de 24 ans, est fait prisonnier par la Milice fasciste. Il est déporté au camp de concentration d’Auschwitz en février 1944. Témoignage bouleversant sur l’extermination des Juifs d’Europe.

Cote : 8 LEVI – 20e

 

Saviano, Roberto. Gomorra : dans l’empire de la camorra. Gallimard, 2009. 548 p.

Résumé : Naples et la Campanie sont dominées par la criminalité organisée – la camorra – sur fond de guerre entre clans rivaux et de trafics en tout genre : contrefaçon, armes, drogues et déchets toxiques. C’est ainsi que le Système, comme le désignent ses affiliés, accroît ses profits, conforte sa toute-puissance et se pose en avant-garde criminelle de l’économie mondialisée. Porté à l’écran par Matteo Garrone, Gomorra a été récompensé par le Grand Prix du Festival de Cannes en 2008.

Cote : 8 SAVI – 21e

Bonne lecture !