Le blog du CDI du Lycée Jean Rostand Strasbourg

Un nouveau blog sur LeWebPédagogique

Rencontre avec une ancienne étudiante du BTS Biotechnologies, Marie-Muguet KLEIN

Rencontre avec une ancienne étudiante du BTS Biotechnologies, Marie-Muguet KLEIN

La rencontre s’est déroulée le vendredi 11 mars 2016, de 16H à 17H, au CDI du lycée Jean Rostand.

Marie-Muguet KLEIN, ancienne étudiante du BTS Biotechnologies (promotion 2011), a témoigné de son expérience professionnelle auprès des étudiants de TS1 Biotechnologies en trois temps :

  • Description de son parcours scolaire et professionnel
  • Présentation de ses fonctions actuelles
  • Discussion avec les étudiants

Dès son entrée en filière Sciences et Technologies de Laboratoire (STL) option Biochimie Génie Biologique (BGB), la science a été une révélation pour Marie-Muguet KLEIN. Elle a donc décidé de poursuivre sur cette voie et de faire le BTS Biotechnologies. Son premier stage de 7 semaines s’est déroulé dans une équipe dirigée par  le professeur Jean-Louis MANDEL au sein de l’Institut de Génétique et Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC) qui travaille sur le syndrome de Coffin Lowry.

Pour son second stage de 8 semaines, elle a travaillé au Laboratoire de Neurosciences Cognitives et Adaptatives (LNCA) dans l’équipe d’Anne-Laurence BOUTILLIER. Son sujet d’étude était le suivant : « Dynamique interactive des systèmes de mémoire ». Ce stage lui a permis de s’intéresser de plus près aux neurosciences.

Suite à l’obtention de son BTS, elle s’est dirigée vers une Licence générale (L3) de Biologie option neurologie. En parallèle, elle a eu la possibilité de travailler un an à mi-temps sur des lignées de souris pour réaliser la technique du Western-Blotting. Marie-Muguet KLEIN a poursuivi ses études par un master en neurosciences option neurosciences cellulaires et intégratives. Son stage s’est déroulé au LNCA dans la même équipe que le stage de deuxième année de BTS. Souhaitant faire de longues études, elle réalise aujourd’hui une thèse.

Elle travaille actuellement sur la sous-structure cérébrale impliquée dans la mémoire à court et long terme. Elle s’intéresse à l’organisation et au stockage des informations dans l’hippocampe et dans le cortex préfrontal Pour ses études, elle réalise au laboratoire des techniques d’immunofluorescence.

Marie-Muguet KLEIN a expliqué aux étudiants que le métier de la recherche est un métier prenant, qui n’est pas simple tous les jours. On rencontre des surprises qui demandent de « se casser la tête ». Il faut aimer son métier malgré les expérimentations animales qui ne peuvent être exclues du monde de la recherche.

Elle a donné un seul conseil mais qui sera très utile aux étudiants de TS1 Biotechnologies : « Profitez de l’été, revenez motivés mais ne faites surtout pas d’impasses sur les notions vues en première année ».

La rencontre s’est terminée par le partage de quelques boissons dans un esprit très convivial.

Delphine et Megan, TS1 B

plus... »

ven, avril 8 2016 » Les Vendredis des Biotech' » Pas de Commentaire

Rencontre avec Amélie Freismuth, assistante ingénieur à l’IGBMC

Rencontre avec une ancienne étudiante du BTS Biotechnologies Amélie FREISMUTH assistante ingénieur à l’IGBMC dans le service commun de culture cellulaire

La rencontre s’est déroulée le vendredi 22 janvier 2016, de 16h à 17h, au CDI du Lycée Jean Rostand.
Amélie FREISMUTH, ancienne étudiante du BTS Biotechnologies (promotion 2013), a témoigné de son expérience professionnelle auprès des étudiants de TS1 Biotechnologies en trois temps :
– Description de son parcours scolaire et professionnel
– Présentation de ses fonctions actuelles
– Discussion avec les étudiants

Le parcours professionnel d’Amélie FREISMUTH a débuté pendant sa formation de technicienne supérieure en Biotechnologies par deux stages en laboratoire de recherche.
Son premier stage de 7 semaines s’est déroulé au sein de l’équipe INSERM du Dr Olivier Lefebvre située à l’hôpital de Hautepierre. Amélie a étudié l’expression de gènes dans le cas de cancers colorectaux. Elle a travaillé avec des souris auxquelles elle injectait des cellules tumorales avant de les disséquer.
Pour son second stage de 8 semaines, Amélie FREISMUTH a travaillé au sein d’une des équipes de l’Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IBMC) dirigée par Anne-Catherine Helfer-Le Foll. Son sujet d’étude était « l’architecture et la réactivité de l’ARN de Streptococcus aureus ». Afin d’étudier cette bactérie au niveau moléculaire, elle a dû réaliser des marquages de l’ARN par la radioactivité, ce qui a nécessité une très grande concentration de sa part. Le stage a été très enrichissant.

Amélie FREISMUTH a eu la possibilité d’effectuer un remplacement de congé de maternité avant même d’avoir les résultats du BTS. Elle a signé un CDD de 6 mois rallongé de 1 an à l’Institut de Génétique, Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC) dans l’unité de culture cellulaire qui est un service commun existant depuis environ 40 ans.
Aujourd’hui elle est embauchée en CDI dans la même unité et elle a pu, sous la direction de Mme Betty HELLER, se former à la culture de cellules souches humaines et de cellules souches de souris.

Son équipe, constituée de huit personnes, s’occupe de préparer et de conserver toutes sortes de cellules afin de pouvoir répondre aux différentes demandes des chercheurs de l’IGBMC (4000 flacons de cellules par an). Elle prépare pour repiquer les cellules plus de 5000 L de milieux de culture par an.
Son poste ne lui permet pas d’apparaître dans des publications scientifiques mais il lui confère une très grande responsabilité car elle travaille souvent sur des cellules issues de biopsies de patients.
Son équipe ne manque pas de projet. Elle souhaite installer une rampe de remplissage automatique des conteneurs d’azote liquide qui permettent de conserver les cellules. L’équipe se lance également dans l’informatisation du système de rangement des lignées cellulaires ( plus de 3000 lignées différentes), ce qui devrait prendre 3 ans.
Lors de la rencontre, Amélie FREISMUTH a donné de nombreux conseils aux étudiants de TS1 Biotechnologies, notamment sur l’importance de rédiger son rapport durant le stage et non à la fin de celui-ci, afin de ne pas oublier certains détails. Pour finir elle a répondu aux questions posées par les étudiants.

Pour finir, les étudiants ont bien remercié Amélie FREISMUH de leur avoir consacré de son temps afin de présenter son parcours.

Mikaëla & Lucas, TS1 BT

plus... »

mer, février 3 2016 » Les Vendredis des Biotech' » Pas de Commentaire

Rencontre avec Marie STAUB, assistante ingénieur à l’IBMC

Rencontre avec une ancienne étudiante du BTS Biotechnologies Marie STAUB, assistante ingénieur à l’IBMC

La rencontre s’est déroulée le vendredi 18 décembre 2015, de 16H à 17H, au CDI du Lycée Jean Rostand.
Marie STAUB, ancienne étudiante du BTS Biotechnologies (promotion 2012), a témoigné de son expérience professionnelle auprès des étudiants de TS1 Biotechnologies en trois temps :
– description de son parcours scolaire et professionnel
– présentation de ses fonctions actuelles
– discussion avec les étudiants

Le parcours professionnel de Marie STAUB a débuté par deux stages en laboratoire de recherche lors de sa formation de technicienne supérieure en Biotechnologies.
Elle a travaillé pendant 15 semaines au sein d’une équipe de l’Institut de Virologie de Strasbourg sous la direction du Dr Catherine SCHUSTER. Elle a eu l’occasion de réaliser des techniques de biologie cellulaire et de biologie moléculaire et de mener un petit projet, surtout lors de son second stage.

Dès le mois de septembre 2012, juste après l’obtention du BTS, Marie STAUB a travaillé pendant 6 mois en tant qu’assistante ingénieur au sein de l’équipe de Stéphanie BLANDIN (UPR 9022 du CNRS) « Réponse immunitaire et développement chez les Insectes » de l’Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire de Strasbourg (IBMC).
Cette équipe travaille sur l’Anophèle, un moustique dont la femelle peut transmettre le paludisme.
Elle y travaille encore actuellement car son contrat a été reconduit pour 3 ans et prendra fin le 31 décembre 2015.
Au quotidien, Marie STAUB entretient plusieurs lignées de moustiques, les infecte avec le parasite (Plasmodium) responsable du paludisme du rongeur et les dissèque pour observer les effets de la maladie. Elle réalise également des génotypages mensuels pour vérifier le bon entretien des lignées de moustiques.

Passionnée par son travail sur les moustiques, elle a tenté le concours de recrutement sur un poste INSERM afin de rejoindre définitivement cette équipe de recherche. Malheureusement le poste lui a échappé et elle va devoir rebondir. Son expertise sur la manipulation des moustiques lui permettra sûrement de travailler dans le nouvel insectarium qui verra le jour à côté de l’IBMC en 2017.
Ce nouveau bâtiment aura une surface dédiée à l’élevage 3 fois plus importante que la surface actuelle, et comportera des zones de confinements où pourront être réalisées des expériences sur le parasite responsable du paludisme humain Plasmodium falciparum ainsi que sur certains virus transmis par des moustiques.

Marie STAUB a pu témoigner de la difficulté des concours de recrutement dans le domaine de la recherche mais reste positive car son CV est riche de plusieurs expériences réussies en laboratoires de recherche et d’une spécialisation « moustique » rare et recherchée.
Si elle ne rejoint pas une autre équipe de recherche, Marie STAUB songe à se réorienter pour devenir assistante vétérinaire afin de soigner les animaux.

La rencontre s’est terminée par le partage de chocolats à la veille des vacances de Noël.

Inès et Arnaud, TS1 BT

plus... »

ven, janvier 8 2016 » Les Vendredis des Biotech' » Pas de Commentaire

Rencontre avec Denis Fumagalli, assistant ingénieur à l’IGBMC

Rencontre avec un ancien étudiant du BTS Biotechnologies, Denis Fumagalli, assistant ingénieur à l’IGBMC

La rencontre avec Denis s’est déroulée le vendredi 27 novembre, de 16h à 17h, au CDI du lycée Jean Rostand.
Denis Fumagalli, ancien étudiant du BTS Biotechnologies (promotion 2011), a témoigné à sa façon de son expérience professionnelle auprès des étudiants de TS1 Biotechnologies.
Denis Fumagalli a débuté son parcours professionnel par deux stages en laboratoire de recherche lors de sa formation de technicien supérieur en Biotechnologies.
Le premier stage a eu lieu à l’institut physiologique sur l’étude de la respiration mitochondriale et le second stage à l’Institut de Biologie Moléculaire des Plantes (IBMP) sur l’étude des phages réducteurs du bulbe de la betterave sucrière.
Il a d’ailleurs insisté sur le fait que, pour lui, faire deux stages dans des endroits différents était important pour augmenter ses connaissances dans le domaine des biotechnologies, étant donné qu’il n’avait pas de projet post-BTS précis en tête.

Le BTS en poche, il a voulu continuer en licence professionnelle mais sa tentative n’a pas abouti.
Denis Fumagalli a donc cherché du travail et en a trouvé un en tant que technicien en microbiologie responsable du souchier au Lycée Jean Rostand de septembre à février 2011.

Depuis janvier 2012, Denis Fumagalli travaille à l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC) en tant qu’assistant ingénieur plus précisément dans le service technique Mediaprep (préparation de solutions ou encore de milieux de culture).
C’est un travail enrichissant car il est son « propre patron » et doit gérer son planning pour fournir à temps toutes les équipes de l’institut en milieux. Il a un poste indispensable pour l’institut aujourd’hui.

Lors de cette rencontre, Denis Fumagalli a donné de nombreux conseils aux étudiants de TS1 biotechnologies, notamment sur l’importance d’une bonne ambiance au sein d’une équipe et sur l’importance de maîtriser l’anglais puisque dans un institut de recherche, on rencontre des personnes de nationalités différentes.

La rencontre s’est terminée par le partage de quelques boissons dans un esprit convivial.

Jenny et Florian, TS1 BT

plus... »

sam, décembre 26 2015 » Les Vendredis des Biotech' » Pas de Commentaire

Rencontre avec Sarah HOFF, assistante ingénieur à l’IGBMC

Rencontre avec une ancienne étudiante du BTS Biotechnologies : Sarah HOFF, assistante ingénieur à l’IGBMC

La rencontre s’est déroulée le vendredi 9 octobre 2015, de 16H à 17H, au CDI du Lycée Jean Rostand.
Sarah HOFF, ancienne étudiante du BTS Biotechnologies, a témoigné de son expérience professionnelle auprès des étudiants de TS1 Biotechnologies en trois temps :
– description de son parcours scolaire et professionnel
– présentation de ses fonctions actuelles
– discussion avec les étudiants

Le parcours professionnel de Sarah HOFF a débuté par deux stages en laboratoire de recherche lors de sa formation de technicienne supérieure en Biotechnologies.
Elle a travaillé pendant 15 semaines au sein de l’équipe INSERM U1118 «Signalisation moléculaires et neurodégénérescence» de la faculté de médecine qui s’intéresse aux mécanismes de déclenchement d’une maladie neurodégénérative, la sclérose latérale amyotrophique. Elle a eu l’occasion, pendant ces stages, de travailler sur des souris, modèles de la maladie humaine.

Elle a ensuite travaillé dans une start’up de Biotechnologies, «Innovative Health Diagnostics » qui développe des tests de diagnostic sanguins de la maladie d’Alzheimer et des maladies neurodégénératives.

Sarah HOFF est maintenant assistante ingénieure à l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC) dans l’équipe « Plasticité cellulaire et reprogrammation directe chez Caenorhabditis elegans ». Elle assure le support technique de l’équipe (une dizaine de personnes) et travaille en interaction avec des ingénieurs de recherche, des chercheurs, des étudiants de master ou des stagiaires de BTS.
Elle travaille sur le modèle animal C. elegans, un ver nématode transparent d’environ un millimètre, dans lequel elle peut suivre, grâce à des techniques de biologie moléculaire, la reprogrammation de cellules uniques.
En plus d’être un soutien technique pour les membres de son équipe, Sarah HOFF développe également un projet personnel que sa supérieure lui a confié.

Lors de la rencontre, Sarah HOFF a donné de nombreux conseils aux étudiants de TS1 Biotechnologies, notamment sur l’importance de maîtriser l’anglais ou de bien tenir son cahier de laboratoire puis a répondu aux questions concrètes des étudiants.

La rencontre s’est terminée par le partage de quelques boissons dans un esprit convivial.

plus... »

ven, octobre 23 2015 » Les Vendredis des Biotech' » Pas de Commentaire