Articles tagués ‘tradition Noël’

Un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal ! Chapitre 16

Publié dans CALENDRIER, CULTURE GENERALE | Aucun commentaire »

A propos de la fête de l’Épiphanie

Épiphanie signifie « manifestation » : on parle donc ici de la manifestation de Dieu aux hommes.
Pour les catholiques, cette fête « complète » la grande fête de Noël  et s’appuie sur l’épisode de l’Évangile de Saint Matthieu (ch2, v 1-12) racontant la visite des mages (on ne dit pas dans le texte qu’ils sont rois! c’est la tradition orale qui en a fait des rois). On la célèbre le premier dimanche après la fête de la Sainte-Famille (elle-même célébrée le dimanche qui suit Noël) : donc, cette année, nous fêterons l’Épiphanie le dimanche 6  janvier.
Pour les chrétiens orientaux et orthodoxes, Noël et l’Épiphanie sont une seule fête, célébrée le 6 janvier…. donc, exceptionnellement tous les chrétiens fêteront l’Épiphanie le même jour.

Pour en savoir plus :

Fin de cette mini-série sur l’Avent et Noël.

Vous pouvez maintenant réviser vos connaissances avec le quiz, à paraître dans la journée  😉

Joyeuse fête de Noël à tous ! Paix et Joie !

et à l’année prochaine……….

Un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal ! Chapitre 14

Publié dans CALENDRIER, CULTURE GENERALE | Aucun commentaire »

A propos de la coquille du Nord !

Si vous êtes des vrais « cht’is », vous connaissez tous la délicieuse coquille (que l’on prononce coquil’) de Noël.
Mais si vous venez d’ailleurs, cela ne vous parle pas forcément !
Est-ce que les cht’is savent tous expliquer l’origine de cette tradition ?
La coquille, quelle que soit sa taille, a en principe une forme qui évoque celle d’un enfant emmailloté, faisant directement référence à l’Enfant-Jésus dans la crèche à Noël.

Pour en savoir plus :

 

A suivre !……….

Un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal ! Chapitre 13

Publié dans CALENDRIER, CULTURE GENERALE | Aucun commentaire »

L’origine de l’arbre de Noël

 L’arbre de Noël est une tradition d’origine chrétienne qui évoque en même temps  deux symboles : la lumière et la vie.
Il faut remonter à l’époque où l’on jouait des « mystères » dans les églises ou sur les parvis (à partir du 11ème siècle) : il y en avait un, durant l’Avent, qui représentait des scènes du Livre de la Genèse (Bible) – la Création, Adam et Eve chassés du paradis terrestre…. jusqu’à la promesse de la venue d’un sauveur. Le paradis était évoqué par un arbre chargé de fruits au centre de la scène.
Quand les mystères ont disparu, l’arbre de vie est resté un symbole fort des fêtes de Noël…. et il rappelait un symbole très ancien, très présent dans la Bible : représentation du cosmos et de la vie.
A partir du 16ème siècle, en Alsace, on prit l’habitude de le décorer avec des bougies.
C’est au début du 20ème siècle qu’on voit pour la première fois, en Amérique du Nord, des arbres de Noël illuminés en ville. Depuis, cette coutume s’est largement répandue, et comme tant d’autres, elle a dépassé le cadre religieux.
(cf. Théo : l’encyclopédie catholique pour tous. Mame, 2009. Cote : 200.3 LEN)

Quelques professeurs-documentalistes facétieux ont décidé de détourner cette tradition et réalisent des arbres de Noël avec des livres ; ici un exemple réalisé par le professeur-documentaliste du lycée Ste Jeanne d’Arc d’Aulnoye-Aymeries en 2016 :

Copyright Boris Comblez

…Et celui réalisé par la professeur-documentaliste du lycée Notre-Dame de Valenciennes cette année :

                                                                                  Copyright C.-M. Seille

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur cette tradition forte, les deux liens ci-dessous apportent beaucoup d’informations :

A suivre !!!………..

Un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal ! Chapitre 12

Publié dans CALENDRIER, CULTURE GENERALE | Aucun commentaire »

L’origine de la bûche de Noël

 

Le dessert traditionnel du repas de Noël, c’est une bûche (un gâteau en forme de bûche). Pourquoi ?

On veut ainsi rappeler une tradition ancienne : alors que la veillée de Noël commençait, on mettait une très grosse bûche de bois dans la cheminée. Elle était choisie pour sa taille et sa qualité afin de brûler toute la nuit.

Il y a d’autres origines (*), liées notamment au solstice d’hiver…

(*) Mais on ignore à quelle date précise le dessert en forme de bûche a remplacé la vraie bûche de bois, là aussi il y a diverses traditions !

 (*)Pour en savoir plus :      

A suivre !…..

Un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal!!! Chapitre 9

Publié dans CALENDRIER, CULTURE GENERALE | Aucun commentaire »

 

 Le Père Noël

Cette tradition a plusieurs origines !
La plus ancienne, sans doute, est liée aux festivités du solstice d’hiver : dans les pays nordiques, le dieu Odin, à cheval sur un nuage, apportait aux enfants récompense ou punition suivant leur comportement par des objets tombant du ciel.
L’origine la plus connue est celle liée à Saint Nicolas (cf. chapitre 5), appelé Santa Claus en Angleterre.
Le père Noël, lui, est né aux États-Unis dans le courant du 19ème siècle : d’abord représenté par Saint Nicolas mais sous forme de lutin, on lui a ensuite donné l’allure d’un vieillard. Cette tradition vient d’un conte pour enfants écrit par un pasteur.
Ce n’est qu’ensuite qu’il arriva en Europe…. via la publicité pour Coca-Cola !!!
Pas beaucoup de références à la fête chrétienne de Noël dans tout cela !… sauf dans une autre légende qui raconte que le Père Noël serait en fait un quatrième roi mage qui se serait égaré, n’aurait pas trouvé l’Enfant-Jésus et qui distribuerait les cadeaux prévus pour lui aux enfants qu’il rencontre sur son passage.

 
Pour en savoir plus :            

A suivre ………….

un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal !!!… Chapitre 7

Publié dans CALENDRIER, CULTURE GENERALE | Commentaires fermés sur un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal !!!… Chapitre 7

Et pourquoi tous ces cadeaux à Noël ???

La raison fondamentale, c’est tout simplement que les cadeaux font partie de toute fête…. donc celle de Noël n’y échappe pas !
On peut aussi voir un rapport entre les bergers, les mages et autres personnages venant apporter des cadeaux de bienvenue à l’Enfant-Jésus à la crèche.
Aujourd’hui, la place du commerce dans notre société a amplifié des gestes qui étaient beaucoup plus modestes précédemment et certains chrétiens, comme Monseigneur Garnier, évêque de Cambrai, proposent d’insister plus sur le partage avec ceux qui n’ont même pas le minimum pour vivre. (cf. l’opération « un cadeau pour moi, un cadeau pour lui » : 3è lien dans « pour en savoir plus » ci-dessous)
Et les plus beaux des cadeaux que nous puissions nous faire, n’est-ce pas le partage, la paix, la fraternité, la joie ???
Pour en savoir plus :            

A suivre………

Un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal ! Chapitre 5

Publié dans CALENDRIER, CULTURE GENERALE | Commentaires fermés sur Un peu de culture religieuse… ça ne peut pas faire de mal ! Chapitre 5

La crèche

 On attribue à Saint François d’Assise l’invention de la première  crèche vivante : en 1223, il décide de représenter le mystère de Noël dans une grotte, il y installe une mangeoire pleine de foin et fait venir un âne et un bœuf ; il voulait que cela ressemble le plus possible à ce qui s’était passé à Bethléem, lors de la naissance de l’Enfant-Jésus. Mais aucune représentation de l’Enfant-Jésus n’était prévue puisque Jésus était présent dans l’Eucharistie célébrée en cet endroit !
Tous les habitants de la ville de Greccio sont venus entourer François et ses frères pour la messe de minuit. Et pendant l’homélie, tous sont marqués par la grande tendresse des mots employés par François.
La légende raconte que l’un des frères vit alors un bébé endormi dans la mangeoire et que, quand François le prit dans ses bras, il se réveilla. L’histoire se raconte et prend des formes différentes, comme toutes les légendes, qui partent d’un fait réel mais  déforment ou ajoutent des éléments au  message initial : ainsi, les uns raconteront que c’est toute la foule qui voit l’enfant, d’autres diront que personne ne le voit, hormis François, mais tous resteront impressionnés par le visage rayonnant et plein de tendresse de François.
Un an plus tard, les habitants de Greccio se souvenaient de ce qu’on avait raconté et ils décidèrent de reconstituer la scène dans des grottes et des étables. Et la tradition de représenter la crèche vivante se répandit alors.

Dans les églises, les crèches sont exposées à partir du premier dimanche de l’Avent et jusqu’au début du temps liturgique  « ordinaire », c’est-à-dire jusqu’au dimanche qui célèbre le baptême de Jésus (dimanche après celui de l’Épiphanie).


(photo : crèche de l’église St Wasnon à Condé-sur-L’Escaut. C.Seille)

Dans certaines paroisses, sont organisées des expositions de crèches durant le temps de l’Avent : ce sera le cas, par exemple, dans l’église Saint-Wasnon, à Condé-sur-L’Escaut, pendant le weekend des 8 et 9 décembre.
Et êtes-vous déjà allé voir la très belle crèche de la chapelle de votre lycée ? (entrée libre !)

Pour en savoir plus :            

A suivre……….

Un peu de culture religieuse, ça ne peut pas faire de mal !

Publié dans CALENDRIER, CULTURE GENERALE | Commentaires fermés sur Un peu de culture religieuse, ça ne peut pas faire de mal !

Ce dimanche 2 décembre, les chrétiens entrent dans le temps de l’Avent…. mais déjà c’est toute la société – ou presque – qui nous parle de Noël, ses fêtes et ses cadeaux, depuis plusieurs semaines à travers la publicité, les décorations des villes et villages, les « marchés de Noël » et autres manifestations annuelles auxquelles nous tenons  pour la plupart d’entre nous.

Mais qui sait encore dire l’origine de cette fête ?

Il me semble assez logique que dans un établissement catholique, on puisse trouver ce genre d’informations : indispensables pour les chrétiens et de l’ordre de la culture générale pour les autres.
C’est pourquoi à partir du dimanche 2 décembre, je proposerai, sur ce blog, tout au long de ces 3 semaines qui précèdent les vacances de Noël, quelques repères sur l’origine et le sens de cette fête et des traditions qui y sont liées.
On peut aussi se reporter à des ouvrages tels que  « Théo : l’encyclopédie catholique pour tous » (éditions Mame) , livre présent sur les rayonnages du  CDI. Cote : 200.3 LEN