L’oued et le consul- Y. Méchin

l'oued_Quel est le livre de cette année que j’ai préféré?
Le livre que j’ai été forcé de lire cette année mais que j’ai apprécié, c’est le recueil de nouvelles écrit par fouad Larroui. Avec ces nouvelles, on visite les villages du Maroc : dans « Une poignée de terre Marocaine » , on visite les alentours de l’aéroport de Casablanca et on constate avec amusement et stupéfaction qu’il est très compliqué de trouver de la terre marocaine au Maroc! Dans « stridences et ululations », on entend le bazar de la ville de Casablanca durant toute une journée aux côtés du narrateur.
Aussi dans chacune des nouvelles de Fouad Laroui, c’est son humour que l’on ressent le plus, ou c’est son envie de mélanger les registres dans « nos pendus ne sont pas les leurs ». C’est aussi l’humour que l’on ressent le plus quand FL nous décrit les scènes de ses nouvelles comme dans « stridences et ululations », où il nous décrit le personnage rougeaud qu’est le policier du carrefour.
Enfin ce que j’aime, c’est que l’auteur soit impliqué dans les idées qu’il défend et que l’on peut tirer une morale à la fin de chacune de ses nouvelles. La morale que je préfère, c’est celle que l’on peut tirer de « Khadija aux cheveux noirs » : « Il faut faire abstraction des idées et des pensées des autres et toujours être bon envers son prochain sinon on s’en mord les doigts un jour ou l’autre ». C’est pour cela que je trouve que c’est un bon livre et je l’ai lu avec joie. J’aurais préféré que cette lecture ne soit pas imposée, cependant l’aurais-je lu si on ne me l’avait pas imposée ?!

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.