La vie d’antan

9:04 Animations culturelles, Pédagogie

         Les techniques évoluent si vite que l’on a tendance à oublier comment se passait le quotidien il y a seulement quelques années. Le musée Albert et Félicie Demard situé à Champlitte (Franche-Comté) propose un voyage dans le temps de façon à partir à la découverte des vieux métiers comme le forgeron, l’horloger, le potier, etc. Ces types de travail sont replacés dans le contexte de la société dans laquelle ils se concevaient.

        Ainsi il devient presque émouvant de voir une laiterie ou une épicerie tellement il est fréquent maintenant de voir tous les produits alimentaires, les vêtements, les livres, etc, tous ensemble dans une grande surface. Le petit commerce n’a plus tellement cours.

      Il y a aussi toute une réflexion possible sur l’évolution d’un lieu de vie. Ainsi autrefois « la pièce à vivre » réunissait-elle toute la famille, alors que maintenant, dans la mesure des moyens financiers, chaque membre de la famille a sa chambre avec, à l’intérieur, sa télévision, son ordinateur et sa chaîne hi-fi ! La société est-elle devenue plus individualiste ?

       Que dire de l’évolution de la médecine ? Iriez-vous encore voir un « barreur » (sorte de guérisseur qui « barre » le passage aux maladies) bien que je ne sache pas si sa consultation rentrerait bien dans le parcours médical autorisé pour vous faire rembourser par la sécurité sociale ? Et iriez-vous finir vos (vieux ?) jours dans un hospice où vos draps de lits  seraient d’une couleur correspondant à vos croyances religieuses ? Il n’empêche qu’à l’époque personne ne songeait à imposer un « jour de solidarité » envers les personnes âgées, alors, ça devait sans doute être mieux!

      Allez, avant de faire vos valises pour partir à Champlitte, jetez au moins un oeil sur le site correspondant car il faut vous préparer à ce grand « déconditionnement » par rapport à votre quotidien actuel : http://www.cg70.fr/decouvertes/musee/artstraditions/indexartstradmuseefr.htm

Tags : , , , , , , , , , , , ,

15 commentaires

  1. cdilyceemonnet :

    Je vais vous donner toutes une liste de métiers avec leurs définitions et vous verrez que certains vous laissent songeur !
    L’orpailleur est l’ouvrier qui recueille les paillettes d’or dans les fleuves qui en contiennent.
    Le fumiste entretient les cheminées et les appareils de chauffage.
    Le sourcier découvre les sources.
    Le calfat est un ouvrier qui garnit d’étoupe goudronnée les joints des bordages de la coque d’un navire pour les rendre étanches.

  2. cdilyceemonnet :

    Traditionnellement, chaque corporation a son « saint patron ». Ainsi « Lucie » est-elle la « patronne » des électriciens. Puisque je travaille dans un lycée hôtelier, qui peut me dire d’une part le saint patron des bouchers, d’autre part le saint patron des pâtissiers ?

  3. cdilyceemonnet :

    Le patron des bouchers est Nicolas et celui des pâtissiers Macaire. Quel est celui des boulangers ?

  4. cdilyceemonnet :

    Il s’agissait bien sûr d' »Honoré » !

  5. cdilyceemonnet :

    Il est possible de visiter « La maison de la boucherie » à Limoges qui se situe dans la rue éponyme. Chacun découvre la vie et le métier du boucher ainsi que certaines traditions limousines. Pour avoir une idée, regardez donc http://www.jedecouvrelafrance.com/f-3981.haute-vienne-maison-boucherie-limoges.html

  6. cdilyceemonnet :

    Le village de Montron-Senard, dans les monts de Blond, va vivre à l’heure d’autrefois le dimanche 17 août. Ainsi l’atelier du forgeron reprendra vie, il sera à nouveau possible de filer la laine, battre le fléau, etc . Un petit aperçu de la bourgade : http://www.hautlimousin.com/patrimoine/monu_montrol.htm

  7. cdilyceemonnet :

    La découverte ludique des métiers d’autrefois peut aussi se faire en Creuse, en particulier à Saint-Michel-de-Veisse, près d’Aubusson, en Creuse. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter ce site http://www.graines-voyageurs.fr/Limousin/Musees/La-maison-du-geste-et-de-loutil-ST-MICHEL-DE-VEISSE.html ou bien venir emprunter « Pays du Limousin » n°36, 15 août-15 octobre 2008 au CDI

  8. cdilyceemonnet :

    Déterminer quel sera son futur métier n’est pas une tâche aisée pour nos jeunes. Aussi, pour les aider, je leur propose de consulter : http://declic.onisep.fr/declic_metiers/ ainsi que . Il y a aussi un espace spécifique pour les élèves qui seraient fortement intéressés par les métiers liés à l’informatique : http://www.changeursdemonde.com/V2/

  9. cdilyceemonnet :

    Etre « savonnier » était un métier très courant jusqu’au milieu du XXème siècle. Il s’agissait de mélanger dans d’énormes chaudrons un corps gras avec un peu de lessive de soude puis de l’eau. Une fois cuite, la pâte obtenue était refroidie puis découpée. Un bon « savonnier » se reconnaissait à son habileté à doser les différents ingrédients, à savoir faire cuire la pâte, à avoir été capable de multiplier les senteurs et les formes du savon .

  10. cdilyceemonnet :

    Un autre métier oublié est celui de « porteur d’eau ». Au XVIII ème siècle, à Paris, il y avait 20 000 porteurs d’eau ! Ils allaient remplir leurs tonneaux aux fontaines publiques et les transportaient dans une petite voiture à deux roues. Il fallait être très robustes parce que les porteaux d’eau pouvaient porter deux seaux sur leurs épaules jusqu’auseptième étage et ce, trente fois par jour !

  11. cdilyceemonnet :

    Regardez ces images des métiers d’autrefois :
    http://www.linternaute.com/savoir/magazine/photo/les-metiers-d-autrefois/decouvrez-les-metiers-d-autrefois-en-images-le-forgeron.shtml?f_id_newsletter=343

  12. cdilyceemonnet :

    Un village de Dordogne, Le Bournat, fait revivre les vieux métiers : http://www.le-perigord.com/bournat.htm . Prochainement, nos élèves de 3ème DP6 iront le visiter dans le cadre d’un projet pédagogique.

  13. cdilyceemonnet :

    Maintenant, c’est plus ou moins assimilé à « la vie d’antan » puisque ce sont des vêtements folkloriques. Si vous voulez les découvrir, consultez http://www.linternaute.com/savoir/magazine/dossier/tour-de-france-des-costumes-traditionnels/partez-pour-un-tour-de-france-des-costumes-traditionnels.shtml

  14. cdilyceemonnet :

    Une tradition française: celle de la dentelle de Calais. C’est pourquoi cette ville vient d’inaugurer son musée: http://www.calais.fr/spip.php?article426

  15. cdilyceemonnet :

    Le musée Bauberot de Chateauponsac mérite le détour avec son exposition de costumes d’autrefois (coiffes, pantalon fendu, cache-corset, etc), sa collection de vieilles cartes postales, ses vieux journaux de la Première guerre mondiale. Voici un aperçu : http://www.museechateauponsac.com/

Laisser un commentaire

Votre commentaire