Noël aux tisons : en Pologne avec Urszula

13:56 Animations culturelles, Gastronomie, Grands événements au lycée, Langues, Pays, Pédagogie, Société

  
 
La fête de Noël en Pologne c’est la fête favorite et la plus attendue de toute l’année.  Les quatre semaines qui précèdent Noël c’est l’avent, la période de préparation. Les enfants reçoivent des calendriers de l’avent. Le 6 décembre qui est la fête de Saint Nicolas, Miko?ajki en polonais, très aimée par les enfants on se donne de petits cadeaux.. Ça peut être de tout, par exemples des mascottes, des friandises en chocolats. (Pas de « manelles », ni de pains d’épices

     

 

 

Les ménagères préparent les maisons en lavant les vitres, changeant le voilage, nettoyant les tapis parce que tout doit être propre. Début décembre, les magasins et les rues sont déjà décorés par des lampes en couleurs, guirlandes, Père Noël acrrochés etc. Les gens achètent des cadeaux, choisissent des cartes de Noël. On envoie des cartes aux proches souvent avec « op?atek » – le pain azyme, symbole de l’union, de l’amitié, de la bienveillance et de la conciliation, pour le partager le 24.12.

      Les petits enfants écrivent des lettres au Père Noël appelé en polonais « ?wi?ty Miko?aj » (ce qui est une traduction de Saint Nicolas) pour lui dire ce qu’ils voudraient recevoir pour Noël. Dans toutes les villes au marché on vend des décorations de Noël, des jouets, des sapins, naturels ou artificiels, et des carpes souvent vivantes se trouvant dans de petites piscines. Certaines personnes décorent l’arbre de Noël le jour du réveillon, les autres quelques jours avant. L’arbre de Noël  typique est coloré et garni avec des décorations à la mode ou bien faites à la main par les enfants, les mamies. Il faut encore décorer la maison avec du gui portant bonheur.

 

        Il y a la tradition de faire des crèches dans les églises (parfois vivantes, à l’école, dans mon lycée il y en a une chaque année, c’est une sorte de spectacle) et dans beaucoup de familles. A Cracovie mi-décembre, chaque année il existe un concours des plus belles crèches qui sont exceptionnelles parce qu’elles doivent avoir des éléments de l‘architecture cracovienne. Après, elles sont déposées au musée.

 

Cette année, à l’école nous travaillons jusqu’au 19 décembre et nous rentrerons le 5 janvier. D’habitude, nous rentrons déjà le 2 janvier Comme le 2 janvier 2009 c’est vendredi, on a préféré travailler un autre jour avant cette date pour pouvoir ne revenir que le lundi. Les travailleurs ont 2 jours fériés : le 25 et le 26 décembre parce que la fête de Noël en Pologne se compose de 2 jours : le 26.12 c’est la fête de Saint  Etienne. Le 24 la plupart travaillent jusqu’à midi. Les supermarchés sont ouverts jusqu’à 16 h. Beaucoup de personnes prennent congé le 24 et après Noël. 

     Le 24 décembre à minuit beaucoup de personnes vont à la messe où elles prient et chantent des chants de Noël. Le nombre et la diversité des cantiques sont énormes. Evidemment on chante Douce nuit,  Gloria …Après la messe on ne mange plus.Le 25 et le 26 on se repose et on va aussi à l’église qui pendant la fête est pleine. On rend et on reçoit des visites, on passe beaucoup de temps à table. Au menu il y a de differentes viandes : canard, oie, dinde.

    Pourtant le plus important c’est le 24 décembre – la veille de Noël , Wigilia en polonais. Souvent dès le matin, les maîtresses de maisons polonaises préparent des plats traditionnels pour le dîner c’est-àdire le Réveillon (Wieczerza Wigilijna). Le menu c’est surtout le poisson avec la carpe et hareng dans plusieurs plats différents, les champignons, les légumes et les fruits (produits des eaux, des forêts, des champs et des vergers).  Toute la famille participe à la préparation des plats ce qui crée déjà l’ambiance exceptionnelle. Le repas traditionnel du réveillon doit être sans viande car il est question de jeûne et sans alcool.

       Pour respecter la tradition il faut préparer 12 plats différents et goûter à chacun. Le nombre des plats correspond au nombre des apôtres. La table doit être joliment  décorée avec une nappe blanche et comporter autant de couverts que de convives, plus un pour un membre de la famille qui ne peut plus être avec nous ou un visiteur inattendu. Sous la nappe on met un tout petit peu de foin ou de paille. Cela nous rappelle les origines du Jésus, né dans une étable et permet d’avoir une bonne chance toute l’année. Sur la table il est nécessaire de mettre op?atek (le pain azyme). La tradition veut que tous se réunissent autour de la table dès l’apparition de la première étoile dans le ciel. Juste avant, la famille fait une prière. Dans ma famille nous commençons le réveillon après 17 h. Et quelqu’un de la famille lit un fragment de la Bible qui parle de la naissance de Jésus. Avant de se mettre à table on partage le pain azyme qu’on casse en morceaux et qu’on mange en se présentant mutuellement des voeux et en s’embrassant. Les 12 plats varient un peu selon les familles et les régions, mais beaucoup de plats se ressemblent.

 

 

 

 

Cette année, moi et ma famille passons le Réveillon chez ma soeur et les siens. Il y aura aussi nos parents. On partage la préparation des plats. Chacun apportera quelque chose :

Il y aura:

  1. de la soupe aux betteraves rouges (borstch ), « barszczyk czerwony z uszkami »  avec de petits raviolis farcis de la choucroute et de champignons (ces raviolis ont la forme de petites oreilles). Certaines familles préparent de la soupe aux champignons secs.
  2. de la carpe frite, ou de la truite
  3. du poisson  frit avec des légumes  (ce qu’on appelle chez nous « poisson à la grecque »)
  4. de la carpe en gelée
  5. des harengs avec de l’huile, du citron et des oignons
  6. de la choucroute cuite avec des pois blancs cassés
  7. des champignons cuits à l’huile avec de l’oignon
  8. du gruau d’orge cuit à l’eau  (au-dessus on met du beurre fondu)
  9. des pois blans cassés
  10. du pain
  11. de la compote aux fruits secs
  12. de la kutia (mélange de grains de blé, miel, raisins, pavot, noix)

 

Après avoir mangé on attend l’arrivée de ?wi?ty Miko?aj – Père Noël avec des cadeaux ou bien là où il n’y a pas de petits enfants on trouve des cadeaux sous le sapin. On chante des cantiques. Chez moi, après on débarasse la table pour y mettre des gâteaux, des oranges des mandarines, des pommes, des chocolats.

Les gâteaux traditionnels de Noël sont:

         gâteau au pavot (makowiec)

         gâteau au fromage blanc (aussi à la viennoise) (sernik)

         pain d’épices (piernik)

         gâteau aux fruits secs, noix, raisins (keks)

 

Les superstitions liées à Noël:

La veille de Noël est une journée unique. Les gens superstitieux croient que tout ce qui arrive ce jour-là peut avoir une influence sur toute l’année à venir. Par exemple, si ce jour-là on demande quelque chose à manger on aura faim pendant toute l’année.

Il ne faut pas emprunter de l’argent ce qui pourrait entraîner la perte des biens.

Tous les travaux à la maison doivent être terminés avant midi, le reste de la journée est passé à préparer des plats et à décorer la maison.

Il ne faut pas s’allonger pendant la journée pour ne pas attirer les maladies.

 La nuit du 24 au 25 est une nuit des miracles: cette nuit les animaux savent parler comme les humains donc il faut leur donner aussi du pain azyme.

Le pavot est le symbole du bonheur.

La pomme – de la beauté et d’une bonne santé.

 

JOYEUX NOËL en polonais se dit WESO?YCH ?WI?T

 

BONNE ANNEE                          SZCZ??LIWEGO NOWEGO ROKU

        Merci beaucoup à Urszula pour tous ces détails sur le Noël polonais. Merci beaucoup pour les photos jointes. Je souhaite aux élèves polonais et à leur enseignante un Joyeux Noël. L’année 2009 permettra d’approfondir notre amitié naissante.

Tags : , , , ,

7 commentaires

  1. Urszula :

    Je remercie Bernadette de m’avoir donné la possibilité de présenter Noël en Pologne sur ce blog. Je voudrais encore ajouter que nous attendons toujours la neige – décor indispensable de cette belle fête. Et j’espère qu’il n’y aura pas de coupures d’électricité.

  2. cdilyceemonnet :

    Nous avons certaines régions de France qui sont enneigées et qui souffrent de coupures d’électricité. La neige est magnifique, mais surtout derrière les vitres de la fenêtre, le feu crépitant dans la cheminée !

  3. Daleen :

    Vous pourriez me réserver une place à table? J’aimerais assister au repas de Noël!

  4. cdilyceemonnet :

    A noter qu’aux Pays-Bas, comme en Pologne, les fêtes de Noël ont lieu le 25 et le 26 décembre c’est-à-dire qu’il y a 2 jours de congés.

  5. Urszula :

    Et bien, au centre de la Pologne où nous vivons il n’y a pas eu de neige ce Noël, seulement les températures négatives (de -1 jusqu’à -3 degrés)nous rappelaient l’hiver. Pourtant en Mazurie – la région de mille lacs située au nord-est et bien sûr au sud du pays, dans les montagnes il a beaucoup neigé. Ceux qui sont partis faire du ski étaient contents.

  6. joel kempf :

    Qui peut me donner des détails et la traduction sur le chant :
    WSROD NOCNEJ CISZY ?
    le choeur d’hommes de Nancy vous en remercie.

  7. cdilyceemonnet :

    Je ne sais comment vous avez « trouvé » ce blog scolaire mais je dois avouer que vous m’avez surprise !
    Durant l’année scolaire, nous avons des élèves polonais stagiaires dans notre lycée mais ils ont maintenant regagné leur pays. Je n’ai donc personne à qui demander une aide pour la traduction. En faisant quelques recherches, j’ai trouvé une référence sur http://www.spiewnik.gower.pl/wsrod_nocnej_ciszy.html . Il y a l’intégralité du texte mais toujours en polonais !
    Le mieux, selon moi, est d’écrire ce même message sur http://lewebpedagogique.com/lyceepolonais/ rubrique « Noël chez Ania » en date du 19 décembre. Nos amis polonais, francophones, sauront traduire ce texte de chant.

Laisser un commentaire

Votre commentaire