Carnaval de fruits et de fleurs à Ambato ( Equateur)

21:53 Animations culturelles, Langues, musique, Pays, Pédagogie, Société

                 

 

 

  Je m’appelle  Viviana Serrano Aguirre . Je suis étudiante en gestion d’entreprise internationale et j’étudie  la langue française à l’université catholique de Santiago de Guayaquil de la ville de Guayaquil qui est un port de l’Equateur. Notre professeur de français langue étrangère a remarqué ce blog et m’a demandé de rédiger un petit article sur notre carnaval d’Ambato car il est typique de notre pays et pouvait très bien illustrer une autre façon de vivre cette animation après les présentations de carnavals d’autres pays.

  Imaginez-vous un défilé orné des couleurs des plus belles fleurs embellissant de grandes voitures allégoriques et des fruits utilisés pour former des figures pittoresques. Des touristes et des habitants d’un seul pays se réunissent pour rendre hommage  à la richesse naturelle  et faire une grande fête.

  Ambato, c’est une ville située dans la Province de Tungurahua appartenant à la région  montagneuse de l’ Equateur qu’on connaît comme  « Les Andes ». La manifestation la plus connue de cette ville et  même en Equateur, c’est  « La Fiesta de las Flores y las Frutas » ou « La Fête des  Fleurs et  des Fruits« .

                               

 

     On y trouve des exhibitions, des  feux pyrotechniques,  des concerts,  des bataille de taureaux, l’élection de la reine, des danses folkloriques et bien sûr l’environnement amical que les Equateurs offrent à leurs visiteurs. En Equateur, il y a toujours le climat adéquat pour les fruits, mais, au mois de février, les fruits à Ambato sont très abondants. La délicieuse prune Reine Claude, des poires, des pommes, des pêches, des fraises ,  des mûres, et aussi des fruits de la région côtière comme la banane,  la maracuja, la  papaye, l’orange, le melon, la grenade, etc.    

  

Puisque la reine est élue, elle devient le centre du défilé qui dure toute  la journée. Les indigènes de l’Equateur sont les protagonistes des actes et des danses et présentent leur culture. En plus, la fête est surtout religieuse car les fleurs, les fruits sont bénis dans la cathédrale un samedi avant le carnaval. Les habitants remercient  notre Dieu pour leur avoir donné des produits qui ont sauvé la vie de cette ville après un tremblement de terre le 5 août 1949  qui a détruit  la ville complètement. Grâce à ses terres riches en plantes, ils ont pu se remettre de cette catastrophe. L’agriculture a joué un grand rôle.

                                                     

Il est important de savoir aussi que c’est près d’Ambato  que se trouve le volcan Tungurahua, un des volcans de l’Equateur déclaré actif. Par un jour clair, sans  nuages, on apprécie un beau paysage du volcan.

                       

    L’Equateur vous ouvre ses portes,  visitez-le , et le carnaval à Ambato c’est une bonne opportunité pour  vivre de nouvelles expériences dans un  pays comme le nôtre.  Regardez la belle affiche http://www.fiestasdeambato.com/  et les renseignements sur la ville d’Ambato  avec http://www.ambato.gov.ec/   Et voici le programme officiel de la fête : http://www.fiestasdeambato.com/portal/index.php?option=com_content&task=view&id=58&Itemid=22

 Merci beaucoup Viviana pour cet exposé remarquable pour lequel je me suis contentée d’ajouter quelques photos « géographiques »  aux deux que tu m’avais fournies qui provenaient de ton Papa et d’un ami. L’Equateur est très loin de la France et il fallait bien aider les lecteurs à se localiser. Bravo Viviana et félicitations à ton professeur de FLE, Norma,  pour t’avoir aussi bien enseigné le français.

Tags : , , , , , , , , , ,

9 commentaires

  1. Dydys :

    Wouaw Viviana!!! I didn’t know you are speaking French that WELL!!!
    Ton exposé est très bien écrit et surtout ça donne envie de venir pour le carnaval. Merci de nous avoir fait partager ça.
    Besossss

  2. Christiane Dorval :

    Bonjour,

    J’étais en Équateur en décembre 2007 janvier 2008. Nous avons visité les Galapagos, Quito, Otavalo,Banos, Bahia de Caraquez. J’en garde un souvenir inoubliable. Quiero felicitarla para ese articulo tan completo y interesante. Asi, uno aprende muchisimo.

    Me puede escribir. Me encantaria de intercambiar contigo.

    Christie

  3. cdilyceemonnet :

    Je confirme la maîtrise de la langue française de Viviana et c’est particulièrement remarquable !
    Quant à la beauté de l’Equateur, elle est réputée. Les Gapagos abritent une flore et une faune superbes. Je n’ai jamais visité ce lieu mais le professeur d’espagnol du lycée l’a fait et m’en a parlé. Il m’avait même proposé de faire un article sur ce sujet pour ce blog. Il faudra que je le lui rappelle à la fin des petites vacances de février.

  4. myriam :

    Comme l’a dit Dydys, ton français est remarquable tu as fait des progrès fous.
    Ca m’a donné envie d’y aller et c’est ce que je ferai avec beaucoup de chance!!!!!
    bisous

  5. Viviana :

    Merci à tous pour ce que vous pensez de mon article.
    L’Equateur est vraiment beau.
    Merci surtout à Bernadette pour cette opportunité.

    =)
    Vivi

  6. Audrey Bruyère :

    Bravo Vivi !
    Je suis très fière de toi.
    Love xxx

    Audrey

  7. Ramón :

    Très bien Viviana !!!
    Je me réjouis beaucoup que ton français soit d’un niveau avancé, et que tu aies fait connaître au monde une des beautés de notre pays.
    Je te félicite,
    ton pa

  8. cdilyceemonnet :

    Toute une documentation autour du volcan :
    http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/30-4-1-1-artetculture/104231-contes-legendes-et-croyances-autour-des-volcans
    http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/36-4-1-1-culture-scientifique/107737-les-laves-multicolores-du-volcan-ol-doinyo-lengai
    http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/36-4-1-1-culture-scientifique/107728-descente-dans-le-cratere-du-volcan-erta-ale
    http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/36-4-1-1-culture-scientifique/107736-leruption-meurtriere-du-volcan-nyiragongo-en-1977

  9. cdilyceemonnet :

    Une présentation de l’Equateur dans « L’écho touristique » n° 2738 du 30 septembre 2005

Laisser un commentaire

Votre commentaire