Entrée en carême en Grèce : « le lundi pur »

20:06 Animations culturelles, Gastronomie, Langues, Pays, Pédagogie, Société

      

 Quarante jours avant les Rameaux, en Grèce, c’est « Kathari deftera  »  ( ?????? ???????que) que l’on peut traduire en français par « le lundi pur« . Cette année, c’est donc le lundi 2 mars que nos amis grecs  ont débuté la période pendant laquelle les plus pratiquants des orthodoxes purifieront leur corps et leur esprit dans l’attente de la résurrection du Christ. Dès la  fin du carnaval, les femmes grecques lavent leurs maisons à grande eau à la manière d’un grand nettoyage de printemps, chassant la moindre souillure. Dans les villages, les églises et les habitations sont repeintes à la chaux afin que tout étincelle de blancheur.

     A Athènes, des rassemblements sont organisés sur les collines de Filopappou et de Galatsi.  Les enfants viennent en famille faire voler des cerfs-volants multicolores et déguster, avec leurs parents, des mets typiques de « lundi pur ». Ce sont traditionnellement le langane (pain spécial aux graines de sésame),  plat à base de tarama (oeufs de poisson),  dolmas (feuilles de vigne), halvas (confiserie à base de semoule)

                           

Voici leurs recettes

 langane

Ingrédients :

4 tasses de farine

1/2 tasse d’huile végétale

 2 cuillères à café de levure

 1 pincée de sel

1 tasse d’eau tiède

 prévoir pour le dessus un peu d’huile d’olive et 4/5 cuillères à café de graine de sésame blanches et noires.

Préparation

Mélanger la levure avec la tasse d’eau chaude et laisser reposer 30 minutes. Dans un large bol, mélanger la farine et le sel. Ajouter l’huile et l’eau tiède. Ajouter la préparation de levure. Pétrir le tout jusqu’à obtention d’une pâte souple et maléable. Répartir la pâte en autant de rectangles que vous le souhaitez. Couvrir d’un torchon et laisser gonfler pendant 45 minutes. Huiler ensuite le dessus des pains et disperser les graines de sésame. Enfourner ensuite pour 30 minutes à une température de 180 °C.

                                                                         Taramosalata

Ingrédients

200 gr. de tarama
6-7 tranches de pain rassis
ou 4-5 pommes de terre cuites à l’eau                                        
2 oignons très petits
le jus de 4 citrons
330 gr d’huile d’olive
un peu de poivre

                                                       
Préparation
Mettez le pain dans une assiette creuse avec de l’eau et laisser-le imbiber.
Enlever la croûte.
Presser le pain, pour enlever le surplus d’eau.
Battez le tarama et ajouter le pain.
Continuer à battre le mélange jusqu’à qu’il  devienne homogène.
Ajouter les oignons.
Ajouter l’huile petit à petit  puis le citron
Si vous voulez vous pouvez ajouter un peu de poivre.  La pâte doit être épaisse et lisse.
Mettre dans un plat de service et décorer avec des olives noires

                                                                Dolma

Ingrédients

1/2 kg de feuilles de vigne fraîches ou en saumures

250 g de riz

2 verres d’huile d’olive

2 oignons

1 tomate

1 petite cuillère de cannelle en poudre

quelques feuilles de menthe fraîche

quelques feuilles d’aneth

sel

Préparation

Laver soigneusement les feuilles de vigne, les laisser essorer sur du papier absorbant. 

Verser un verre d’huile d’olive dans une poêle, laisser chauffer et  ajouter les pignons de pin. Dès qu’ils commencent à brunir  ajouter les oignons émincés, les dés de tomates, le riz, puis l’eau.

Laisser cuire 4-6 minutes à feu doux puis retirer du feu, ajouter la menthe hâchée avec l’aneth et les raisins de corinthe, et la cannelle. Laisser refroidir.

Prendre une feuille de vigne, l’étaler sur un plan de travail, y déposer un peu de farce, et refermer la feuille en commençant par le bas côté tige, rabattre les côtés de la feuille et les rouler.

Faire de même pour toutes les feuilles. Les déposer dans une cocotte huilée, l’une sur l’autre, ajouter le deuxième verre d’huile d’olive, un verre d’eau et recouvrir avec une assiette plate.

Laisser cuire 15-20 minutes.

Servir froid les dolmas. Le temps de cuisson peut varier selon la nature des feuilles de vigne (fraîches ou en saumures)

                                                                       Halva

 Ingrédients

125 g de noisettes en poudre
125 g de beurre
100 g de sucre en morceaux
3 cuillères de sucre en poudre
1 cuillère d’eau de fleur d’oranger
3 oeufs
semoule fine
3 cuillères à soupe de miel
cannelle
1/2 sachet de levure
Préparation
Dans un verre doseur, mettre la poudre de noisettes et ensuite mettre le même volume de semoule.
Mélanger les oeufs, le sucre en poudre, le beurre.
Ajouter le mélange semoule/noisettes, l’eau de fleur d’oranger et la levure puis malaxer.
Mettre au four dans un plat de 28cm : 180° pendant 20 min.
Préparer un sirop avec le sucre en morceaux et 25 cl d’eau et le miel et un peu de cannelle en poudre
Arroser le gâteau à la sortie du four
                                    
          Les  jours  suivants de jeûne de la Sarakosti  (?????????),  c’est-à-dire de Carême,  la consommation des aliments suivants est normalement interdite pour les pratiquants : viande, œufs, lait, produits laitiers, produits d’origine animale, poissons (sauf fruits de mer), huile (sauf olives) et vin.

      Le café est autorisé mais le café grec se prépare de façon spéciale. Il est moulu très fin puis chauffé avec de l’eau sucrée dans une petite casserole en fer blanc ou en cuivre que l’on appelle « briki » (??????) . L’eau ne doit pas bouillir. Il faut retirer ce « café » dès qu’il mousse. Le café est servi avec le marc qui n’est bien entendu pas bu ou « mangé ».

                                                                      

 

      Je remercie Agnès Matrahji de m’avoir fourni l’idée et une partie des documents nécessaires à la réalisation de cet article.

Tags : , , , , ,

5 commentaires

  1. Jocelyne Cormier (Canada) :

    J’ai beaucoup aimé cet article. La recette de Taramosalata a piqué ma curiosité, le plat présenté a la couleur rosée d’un dessert, donc j’ai pensé que cette couleur venait de l’ingrédient Tarama, j’ai fait une petite recherche, et j’ai retrouvé l’information suivante:
    « Le tarama est une spécialité de la cuisine grecque et la cuisine turque, à base d’œufs de poissons (généralement de morue), et souvent mangée, en France, sur des blinis. »

    Donc pour satisfaire ma curiosité: Est-ce que ce sont les oeufs qui sont roses ou il y a du colorant ?

    Ces mets semblent très différents de ce qu’on retrouve chez nous, et probablement que la richesse de chaque pays fait la diversité de nos plats.

    Cette belle lecture m’a donné le goût de grignoter….j’ai faim ou plutôt …
    j’ai un petit creux comme dirait Obélix l’ami d’Astérix…..

  2. cdilyceemonnet :

    Je ne crois pas qu’il y ait de colorant, mais je vais me renseigner auprès d’Agnès.

  3. cdilyceemonnet :

    Un site interactif pour savoir comment fabriquer du pain à partir de levure :
    http://www.toutsurlalevure.fr/la_main_a_la_pate.php

  4. cdilyceemonnet :

    A noter que « Les nouvelles de la boulangerie pâtisserie » n° 757 du 1er avril 2009 propose une rubrique intitulée « fêtons les pains de nos régions ».

  5. cdilyceemonnet :

    Un site très intéressant qui fait le point sur le café : http://www.cafe.culture.fr/

Laisser un commentaire

Votre commentaire