C’est de bonne guerre

10:02 Animations culturelles, Littérature, Pays, Pédagogie, Personnages, Société

Pour tous les armistices

Les arbres et les fleurs

La joie, le rire, le bonheur.

Pourquoi les hommes

Font-ils toujours la guerre ?

Et puis, tant de malheurs,

Cyclones, épidémies,

Famines. Tant de tristesse.

Pourquoi les hommes

Ajoutent-ils la guerre ?

Andrée Clair (1916-1982)

Cette semaine, en France, nous allons célèbrer l’armistice du 8 mai 1945. Cet événément n’est pas commémoré partout dans le monde parce qu’en fait le mot « armistice » est un peu abusif pour désigner une réalité planétaire. Certes, en Europe, le second conflit mondial a cessé puisque la veille il y a eu la capitulation de l’Allemagne comme le rappelle ce site http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19450507 . De ce fait, bien sûr, les armes se sont arrêtées en Europe parce que c’est la signification même du mot « armistice » mais la paix ne s’est pas installée pour autant dans le monde ! En effet les combats se sont poursuivis et peut-être ont-ils été encore plus terribles les derniers mois puisqu’il y a eu la terrible bataille du Pacifique opposant les Etats-Unis et le Japon. Peut-être même les deux explosions atomiques sur Hiroshima et Nagasaki des 6 et 9 août 1945 ont-elles été plus destructrices en « seulement » deux jours que le conflit qui durait depuis 1939 jusqu’à ces deux dates ! Une vision d’apocalypse bien démontrée par cette vidéo : http://www.aufeminin.com/video/see_88690/6-aout-1945-8-heures-15.html . Cette vidéo de l’ENA accentue le côté diabolique de l’entreprise en insistant sur les « performances » des bombes et sur l’aspect faussement scientifique des recherches entreprises pour « tuer le plus efficacement possible » : http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&from=fulltext&full=Nagasaki&num_notice=1&total_notices=3

Pourtant, en 1945, peu d’hommes politiques ont dénoncé cette sorte de terrorisme. Le philosophe et romancier Albert Camus a été un des rares à dénoncer cette atrocité dans son célèbre éditorial du journal Combat : http://www.matisse.lettres.free.fr/artdeblamer/tcombat.htm .

Non les armes ne se sont arrêtées en ce 8 mai 1945 et la folie meurtière a continué ! Je ne crois pas pour autant qu’il faille renoncer à la commémoration de ce jour même si la France est le seul pays, en Europe, à le faire encore. Seulement, le mot « armistice » est inapproprié et est même assez méprisant pour les victimes postérieures à cette date. On trouve parfois, sur le calendrier, à la date du 8 mai, l’intitulé « Victoire 1945« . Et cela aussi est relatif parce que si c’était « la victoire », pourquoi fallait-il poursuivre les combats, même ailleurs ? Il faudrait juste dire « Capitulation de l’Allemagne nazie« .

Un texte admirable que celui d’Andrée Clair! Cette romancière  est née et morte en France mais sa vie est associée au Niger. Voici d’autres renseignements biographiques sur elle : http://aflit.arts.uwa.edu.au/ClairAndree.html Et combien son texte est de circonstances ! Les « malheurs naturels » sont d’actualité ! Comment oublier le séisme à L’Aquila en Italie il y a quelques jours ( http://www.dailymotion.com/video/x8wj8c_tremblement-de-terre-a-laquila-en-i_news ) et celui au sud de Mexico (Mexique) la semaine dernière ( http://www.lexpress.fr/actualites/2/seisme-de-magnitude-5-6-au-mexique-pas-de-victimes-signalees_756887.html ) La romancière parle « d’épidémie », comment ne pas penser à cette terrible grippe que maintenant on ne nomme plus ni « porcine » ni « mexicaine » mais « H1 N1 » ( http://www.woopie.jp/video/watch/6b59233de0dd00a8 ) Quand on voit effectivement tous ces « fléaux », est-ce bien « raisonnable » d’ajouter la guerre, ne faudrait-il pas penser à la solidarité et au bien-être de chacun ?

Le titre de ce billet, C’est de bonne guerre, se veut l’illustration des différentes expressions françaises comprenant le mot « guerre ». Elle signifie que l’on estime que le comportement de l’adversaire est jugé correct et légitime. Voici d’autres expressions :

guerre des ondes : la radio et la télévision sont utilisées pour diffuser de la propagande

guerre des étoiles : programme lancé par Ronald Reagan en 1983 pour éliminer la menace de missiles stratégiques

guerre sainte : une guerre menée sous des prétextes religieux

guerre totale : forme de guerre dans laquelle on utilise tous les moyens possibles

guerre froide : tension entre les Etats-Unis et l’URSS après la seconde guerre mondiale

petite guerre : guerre de harcélement

guerre des tranchées : référence à la première guerre mondiale durant laquelle les soldats étaient dans les tranchées

guerre chimique, nucléaire, biologique ou guerre NBC : formes de guerres dans lesquelles on utilise ce type d’armes.

nom de guerre : nom que prenait un soldat en s’enrôlant

homme de guerre : homme dont le métier est de faire la guerre

de guerre lasse : à bout de résistance

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8 commentaires

  1. cdilyceemonnet :

    Des informations sur le virus sur ces deux articles : http://www.lemonde.fr/planete/infographie/2009/04/30/la-fiche-d-identite-d-un-virus-inedit_1187597_3244.html#ens_id=1185166 et http://www.lemonde.fr/planete/article_interactif/2009/05/01/grippe-porcine-les-cas-dans-le-monde_1187856_3244.html

  2. cdilyceemonnet :

    http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/ analyse les enjeux des guerres et le vécu quotidien durant cette période

  3. cdilyceemonnet :

    La guerre au quotidien à travers cet article : http://www.rue89.com/oelpv/2009/05/05/don-mccullin-photographe-sans-frontieres-la-guerre-sans-fard

  4. cdilyceemonnet :

    Article fort intéressant sur le virus H1N1 dans  » Les clés de l’info » n° 386 de mai 2009

  5. cdilyceemonnet :

    En ce mercredi 10 juin il y a aura la commémoration de la tragédie d’Oradour-sur-Glane . Il y a 65 ans ce village limousin connaissait l’horreur nazie : http://www.oradour.org/

  6. cdilyceemonnet :

    Le livre de Madeleine Bourdouxhe « Sous le pont Mirabeau » fait le récit de l’exode vers les Landes d’une jeune femme belge et de son bébé. Leur périple passe par Limoges. L’histoire commence le 9 mai 1940, jour de naissance du nourrisson et s’achève en juillet 1943.
    Le titre du roman fait naturellement référence au célèbre poème d’Apollinaire. La romancière veut faire un parallèle entre l’exode de la seconde guerre mondiale et celui de la première guerre mondiale. Je rappelle qu’Apollinaire est mort en 1916 des suites d’une blessure d’un éclat d’obus.

  7. cdilyceemonnet :

    A lire aussi sur ce même thème de la seconde guerre mondiale « Un Juif pour l’exemple » de Jacques Chessex. L’action (mais il s’agit en fait d’une anecdote que l’auteur a vécue dans son enfance) se passe en 1942 à Payerne, en Suisse. Arthur Bloch, marchand de bestiaux, est assassiné par des habitants de son village simplement parce qu’il est de confession juive.

  8. cdilyceemonnet :

    « L’écho du centre » du 10 mai 2010 consacre un petit dossier au « devoir de mémoire » à l’occasion de « l’anniversaire » du massacre d’Oradour-sur-Glane le 10 mai 1944. Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, je vous invite à visionner : http://www.youtube.com/watch?v=EgK32hGhFR8

Laisser un commentaire

Votre commentaire