Ça swingue au lycée !

7:30 Animations culturelles, Grands événements au lycée Image de prévisualisation YouTube

Chacun a en mémoire des souvenirs d’écoliers et les plus marquants sont souvent liés à ce qu’il se passait pendant les cours de récréation. A ce titre, la « cloche » était attendue avec impatience pour aller se défouler. Pour les plus vieux d’entre nous, cela voulait dire aller sauter à l’élastique (pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, il s’agit d’utiliser un élastique de mercière et de s’en servir pour exécuter un certain nombre d’acrobaties), jouer aux billes ou aux osselets, etc. Maintenant, c’est un peu dépassé. Les écoliers attendraient plutôt ce moment pour téléphoner avec leurs portables aux copains, pour jouer à la game-boy, etc. Mais il n’empêche que le point commun, c’est toujours se divertir, se reposer, cesser les cours.

Le timbre de la « cloche » est obligatoirement associé à quelque chose d’agréable aussi était-il paradoxal que jusqu’à juillet dernier, au lycée, une horrible sonnerie qui arrachait les oreilles donnait le signal de la fin de la leçon. C’était pire que les vieux réveils de grands-pères dont le bruit est si désagréable au saut du lit qu’on aimerait les jeter par la fenêtre ! Et puis, voilà, le mécanisme est tombé en panne (ô joie !) et alors on a pris conscience qu’il était possible de rythmer le temps autrement ! Il y a eu quelques essais et puis finalement il a été décidé qu’il n’y aurait plus de « sonnerie », mais comme une invitation à « swinguer » avec un air de trompette joué par Louis Armstrong intitulé Saint Louis Blues. Cette musique fait référence à la ville de Saint Louis située dans Le Missouri Le verbe « swinguer » veut dire « balancer » et est composé à partir du nom commun anglais « swing » qui est un terme musical lié au jazz . Il est associé à ce que l’on appelle en musique « un moment de grâce » quand « la musique décolle« . Les minutes de détente qui succèdent à l’apprentissage ne sont-elles pas justement les bienvenues ?

Les non-initiés vont se demander le lien précis avec notre lycée . Eh bien, c’est simple, son adresse postale est :

Lycée des Métiers Jean Monnet
12 rue Louis Armstrong
87065 LIMOGES CEDEX

Chacun a maintenant fait le rapprochement entre les coordonnées postales et ce musicien.

Louis Armstrong (1901-1971)

Louis Armstrong évoque la Nouvelle-Orléans, le jazz, la culture afro-américaine. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter : http://www.louisarmstronghouse.org/index.php . Il y a également un article sur les origines de la musique américaine dans le numéro de « Today in English » de juillet 2009 et bien entendu on y trouve un article sur celui que l’on surnommait familièrement «  Satchmo « .

Par ailleurs, très souvent, le jazz est associé à l’hébergement. Il suffit de penser aux cafés-concerts comme « Le Bataclan » dont voici le lien : http://www.le-bataclan.com/content/index.php . Il rappelle les cabarets, les music halls. En un mot, un lieu qui mêle avec bonheur gastronomie et culture et n’est-ce pas le cas de notre lycée ?

Tags : , , , , , , ,

5 commentaires

  1. Racine :

    Tu as raison pour la sonnerie, mais elle me donnait un coup de fouet au sens strict de l’expression ! Là c’est beaucoup plus long et je garde la musique en tête, perdant beaucoup de mes facultés en début d’heure !!!
    Mais c’est un grand progrès, à quand du Bach ???

  2. cdilyceemonnet :

    Bach invite à la rêverie et un peu au mysticisme alors que Louis Armstrong, normalement, sollicite le fait de bouger. Mais il semblerait que l’effet ne soit pas identique chez chacun.
    Sûr que l’ancienne sonnerie « réveillait », comme les vieux réveils de grand-père, mais alors les décibels détruisaient les oreilles !

  3. Denise :

    Bonjour à tous et bonne rentrée scolaire.

    Bien que je n’entends plus la cloche qui m’appelle en classe, c’est un moment nostalgique pour moi.

    Le temps est venu pour mes petits enfants de monter dans l’autobus jaune qui les mène à la même destination.

    Et sur ce son de cloche, je vous dis au revoir.

  4. Catherine :

    bien cet article
    je garde le lien pour montrer aux autres ( ceux qui n’ont pas la chance de venir à Jean Monnet) ce que j’essaie d’expliquer quand je dis avec un grand sourire : on a changé de sonnerie!!!
    moi ça me met de bonne humeur et honnêtement je vais en cours avec beaucoup de plaisir et de tonus. Et je pense que je ne suis pas la seule………….

  5. cdilyceemonnet :

    Merci Catherine.
    Moi-aussi j’adore cette musique ! C’est un très bon choix.
    Nos élèves ont d’abord été surpris (« c’est vieux », « on ne connaît même pas », etc) et puis maintenant ils apprécient.
    Non seulement le lycée est « rue Armstrong » mais le fait de faire entendre le jazz d’Armstrong donne à notre lycée une note « exotique » qui va très bien avec l’importance accordée aux échanges internationaux.

Laisser un commentaire

Votre commentaire