Le tour du monde ou quand la passion de la lecture pousse aux voyages

17:25 Littérature, Pays, Personnages, Société

              Les romans d’aventures sont encore très « tendance » auprès des jeunes. Sans doute Jules Verne vous paraîtra-t-il démodé ou même « dépassé ». Pourtant il a encore ses admirateurs.

 

Jules Verne 

 

     Cinq semaines en ballon est le premier roman d’une série de 64 ouvrages dans lesquels l’écrivain entraînera ses lecteurs dans d’extraordinaires voyages. Il s’agit de traverser l’Afrique alors qu’à l’époque du récit ce continent est peu connu. De plus, le moyen de locomotion est peu courant puisqu’il s’agit d’une montgolfière. L’inventeur, Samuel Fergusson, survole même le désert saharien !Dans les années de publication, il s’agit d’une oeuvre de science-fiction. Le survol de l’Afrique fait rêver tellement il paraît improbable. Mais, bien sûr, maintenant, il suffit de prendre l’avion et vous êtes dans l’Océan Indien, à la source du Nil, etc . Bref, avec maintenant une grande aisance, vous visitez les contrées dont parlent les héros. Le tour du monde en quatre-vingt jours permet d’aller en Inde, au Japon et aux Etats-Unis, en utilisant paquebots ou trainsLes Enfants du capitaine Grant font atteindre les terres de Patagonie.

                                                                    

                                 couverture d'origine du tour du monde en quatre-vingt jours       

  Couverture d'origine des Enfants du Capitaine Grant                                        

Voyage au centre de la terre entraîne le lecteur dans les profondeurs du volcan Sneffels, en Islande. A travers le récit, le lecteur s’initie à la cryptolologie, à la  spéologie, à la paléontologie. Bref la transition de la littérature à la science se fait très facilement. Cette approche pédagogique rappelle celle qui est à l’origine de la réalisation de Vulcania en Auvergne : http://www.vulcania.com/

                                               Couverture d'origine de Voyage au centre de la Terrre

               La lecture de telles oeuvres peut donner envie d’explorer réellement les lieux décrits, surtout si le lecteur est un fondu d’aventures et veut dépasser les sentiers battus.

                 Mais cet état d’esprit va au-delà de Jules Verne. Les passionnés de mangas savent très bien qu’à travers les vignettes japonaises ils découvrent une civilisation. Bien sûr, c’est avant tout la vie quotidienne des Nippons dont il est question mais parfois l’action se passe en Europe, comme c’est le cas de Monster avec la République Tchèque.  Ainsi on peut estimer que les tours opérators s’inspirent de la passion livresque de leurs clients pour définir des itinéraires, c’est d’autant plus facile s’il s’agit de romans d’aventure.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 commentaires

  1. regarditalien :

    Jules Verne, quels beaux souvenirs!!! Quand j’étais à l’école primaire, on avait plein de BD sur ses romans. Plus beau que les autres, j’aimais « L’ïle mystérieuse », avec la belle histoire du Capitaine Nemo, personnage charmant. Dommage que les jeunes d’aujourd’hui ne le connaissent plus…. les lectures de Verne « ouvrent la tête »!

  2. cdilyceemonnet :

    J’ajoute que la littérature italienne peut servir aussi « de base » pour partir à la découverte de votre beau pays. N’a-t-on pas envie, après avoir lu « Pinocchio » de Carlo Collodi de partir à la découverte de la Toscane d’où était originaire l’auteur ?

  3. Edith :

    Je voudrais lire un roman de Jules Verne parce que l’article l’a présenté comme un homme et un écrivain intéressant. Je recommande de lire « La divine comédie » de Dante Alighieri parce que c’est très intéressant. Je vais lire le roman « Breking down » de Stephenie Mayer.

  4. cdilyceemonnet :

    Un site à connaître pour les professeurs de français : http://www.champfleury.org/

Laisser un commentaire

Votre commentaire