Pour ne pas perdre sa voix et sa voie

Animations culturelles, Cinéma, musique, Personnages 2 commentaires

     La ville d’Angers organise actuellement une exposition de peinture, des conférences et des concerts sur ces chanteurs opérés dès l’enfance pour garder une voix aiguë et cristalline telle qu’elle était très prisée dans les églises et les opéras aux XVIIème et XVIII ème siècles.  Sans doute avez-vous déjà entendu parler de Farinelli (1705-1782) de son véritable nom Carlo Brochi. Son chant passait pour exceptionnel et, malgré sa castration, on lui attribue un succès très important auprès des femmes. Ce sopraniste devint même ministre du roi d’Espagne Ferdinand VI. En dépit de cette notoriété assurée et lui permettant de suivre sa voie dans le domaine du chant, Farinelli a souffert de solitude et de mélancolie. Sa vie a été rapportée dans l’excellent film de Gérard Corbiau en 1994.  Le Pape Clément IV a interdit la pratique de la castration à la fin du XVIII ème siècle mais le dernier castrat est pourtant Alessandro Moreschi (1858-1922).

    L’animation culturelle d’Angers tend à prouver que les castrats étaient « les rock-stars du XVIIIème siècle ». Pour plus de détails, allez voir http://www.collegiale-saint-martin.fr/

Tags : , , , ,

Nicolas : le retour

Cinéma, Langues, Littérature, Pays 2 commentaires

    Oui, il y aura bientôt un an que Nicolas Sarkozy est Président de la République, mais, si je parle de « retour », ce n’est pas du tout pour la proximité de l’anniversaire de la date d’élection. « Nicolas » est un prénom assez connu.

    Je veux parler du Petit Nicolas, la saga culte de René Goscinny et Jean-Jacques Sempé créée en 1959 qui va être adaptée au cinéma par Laurent Tirard. Les parents seront interprétés par Valérie Lemercier et Kad MeradAlain Chabat avait dans un premier temps était pressenti pour jouer le rôle du père. Il y a bien sûr des moments de rire à prévoir. En attentant, allez sur ce site http://www.petitnicolas.com/ et mettez le casque pour écouter les histoires.

Tags : , , , , , ,

Est-ce vraiment une faveur ?

Animations culturelles, Cinéma, Grands événements au lycée, Littérature, musique, Pédagogie, Personnages 2 commentaires

   Hier, premier mai, était un jour férié retraçant un événement historique. La vie politique est marquée par de grandes dates mais parfois certaines personnalités laissent aussi des empreintes. Ainsi le règne de Louis XIV est-il associé au faste et à ce que l’on a appelé « le rayonnement de la France » dans le sens où la France étendait son influence sur toutes les autres nations. Derrière ce concept a priori valorisant, que se cache-t-il vraiment ?

   Le Roi jouissait de privilèges, ce qui lui permettait de faire beaucoup « d’entorses » à ce qu’il est convenu d’appeler « la moralité ». Parmi ces autorisations de « dérogations », il y avait la possibilité d’avoir une à plusieurs favorites, un peu à la manière d’un harem. Madame de Montespan est la plus célèbre. Louis XIV estimait que « sa condition supérieure » l’autorisait à avoir pour maîtresse Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart et que c’était un honneur pour le mari de cette personne que son épouse soit « honorée » (vous comprendrez le jeu de mot!) par le souverain.  Mais Monsieur de Montespan ne le comprenait pas comme cela et il estimait au contraire que son honneur était bafouée en se faisant ainsi cocufier! Pour marquer son opposition, le Marquis de Montespan fréquentait la cour habillé en noir en signe de deuil, comme si son épouse était morte. Louis XIV n’acceptait pas cette sorte de « contestation » et finit par emprisonner le mari génant.

    Jean Teulé dans son dernier livre, Le Montespan retrace la vie de cet homme trompé et humilié à la fois par sa femme et par le Roi. Cet ouvrage est en cours d’adaptation pour le cinéma. Daniel Auteuil jouera le rôle du marquis gascon. Cela peut surprendre car cet acteur interprête souvent des rôles de « simplets », je pense surtout à Ugolin dans Jean de Florette de Marcel Pagnol. Mais il ne faut pas oublier que Daniel Auteuil est Lagardère dans le film Le bossu de Philippe de Broca et que donc, faire triompher la morale, sauver l’honneur, il connaît !

Tags : , , , ,

Cent ans de cinéma d’animation : ils sont forts ces Français !

Cinéma 3 commentaires

   Vous pensez que l’on doit tout à Walt Disney en matière de cinéma d’animation. Vous vous trompez : non, cet Américain n’a pas été le pionnier dans ce domaine ! Au contraire, l’inventeur du dessin animé cinématographique est un Français. Il s’agit d’ Emile Courtet dont le pseudonyme était Emile Cohl. Vous en saurez plus sur sa vie, en consultant http://www.emilecohl.com/ Emile Cohl a projeté Fantasmagorie  le 17 août 1908 au théâtre du Gymnase à Paris, pour la société Gaumont. Vous pouvez voir ci-dessous une représentation de ce spectacle.

  Mais, quelques années auparavant, Charles-Emile Reynaud, un autre Français, avait inventé le praxinoscope, appareil permettant une illusion du mouvement. L'invention a été brevetée en 1977. 

 

      

Tags : , , , ,

Billets suivants »