Comme à New-York !

Pédagogie, Peinture, Personnages Aucun commentaire

       Quand on parle de New-York, on pense aux gratte-ciels, aux rues avec des numéros en guise de noms, bref à une grande ville mondialement connue. Alors, si je vous dis qu’il y a un point commun entre la « Big Apple » et le petit hameau du Saillant, à Voutezac, en Corrèze, vous allez penser que je plaisante car aucune comparaison n’est possible! Eh bien si :  le point commun, c’est le peintre Chagall !

       De son vrai nom Moishe Zakharovich Shagalov, l’artiste est né en Biélorussie qu’il a quittée en 1910 pour faire des études à Paris. C’est en 1937 qu’il demanda la nationalité française de façon à échapper aux persécussions antisémites. Chagall est de confession juive. Les élèves de CAP du lycée ont présenté une de ses toiles dans la rubrique « Tableaux en mots » de mon « blog partenaire ».

    Les thèmes préférés de l’artiste sont le cirque, les violons et l’amour, celui qu’il a porté en particulier pour sa femme Bella. Mais Marc Chagall est aussi très connu pour avoir peint le plafond de l’Opéra de Paris sur la demande d’André Malraux, ministre de la Culture sous la présidence de Charles de Gaulle. Enfin, et c’est là l’objet de la comparaison entre New-York et Saillant, Chagall a réalisé de nombreux vitraux. En effet, la chapelle du Saillant abrite des vitraux signés Chagall et c’est aussi prestigieux que les vitraux signés Chagall que l’on trouve au siège des Nations Unies à New-York.  Wikipédia consacre consacre tout un article au vitrail : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitraux

     Au niveau d’Internet, vous pourrez parfaire votre connaissance de Chagall avec :  http://www.musee-chagall.fr . Au niveau du CDI, nous avons un article détaillé sur les vitraux de Chagall dans Pays du Limousin n°31 signé Marie-Louise Gros ( p 61 -62) ainsi que Poésie, du texte à l’image de Murielle Jeffroy qui, partant de Le temps n’a point de rives de Marc Chagall propose un rapprochement possible avec Le pont Mirabeau d’Apollinaire.

Tags : , , , , , , ,

Email et courriel

Animations culturelles, Grands événements au lycée, Langues, Littérature, Peinture, Société 1 commentaire

       Vous connaissez nos « cousins » québécois et savez combien ils estiment important d’empêcher la suprématie de la langue anglaise en « francisant » les expressions. Ainsi, ils ne font pas du « shopping », mais ils « magasinent ». Mais c’est surtout dans le domaine informatique qu’ils veulent développer un vocabulaire français . Ainsi,  ils n’écrivent pas des « emails » mais des « courriels » (sous-entendu « courriers électroniques »), ils n’ont pas de « spam » mais des « pourriels » (courriers électroniques pourris, c’est-à-dire indésirables).

       Il n’empêche que Lorraine Bouchard, artiste québécoise, viendra à Limoges pour parler  » Email » que l’on traduit en anglais par « enamel »! Eh oui, je fais un jeu de mots, je veux parler de sa venue Boulevard de la Cité, à Limoges, à la Maison de l’émail qui s’est ouverte fin 2007. A ce sujet, la revue Pays du Limousin, à laquelle le CDI est naturellement abonnée   et dans laquelle le Conseiller Principal d’Education du lycée, Fabrice Varieras, rédige quelques articles,  titrée dans son numéro 31 du 15 octobre 2007 (p 28  à 31) : « Maison de l’émail, un nouveau bijou à Limoges ». L’article était signé Clémentine Perrin et comportait de magnifiques photos. Le Maison de l’émail se trouve au 18-20 boulevard de la Cité à Limoges et est gérée par l’Association Professionnelle Pour l’Email de Limoges.

         Je vous donne des liens en direction de sites en relation avec mes propos :

 http://www.enamel-house.com/ (maison de l’émail à Limoges)

http://www.ville-limoges.fr/Limoges/weblimog.nsf/Tous%2Bdocuments/Z98 (Limoges, ville d’Art)

http://lorrainebouchard.com/accueil/index.html  (Le travail de Lorraine Bouchard).

Tags : , , , ,

Du tableau au livre

Littérature, Pédagogie, Peinture 5 commentaires

           Je suis en train de lire Le choix de Giovanna d’Elizabeth Marraffino Rees. Toute l’histoire part du tableau très célèbre de Jan Van Eyck intitulé Les époux Arnolfini datant de 1434. Il s’agit du portrait d’un couple, l’homme et la femme y sont vus exceptionnellement en pied. En effet, les peintres flamands de l’époque préféraient des bustes. Les moindres détails de l’intérieur du couple Arnolfini y sont représentés, ainsi le lit conjugal, un banc, un magnifique miroir forment-ils le mobilier. L’intimité de la scène est telle que leur chien est au premier plan ainsi que des chaussures et des oranges. En fait, outre le visiteur dans un musée d’Art, le couple est déjà observé par deux autres personnes placées dans l’embrasure d’une porte et dont on voit le reflet dans le miroir.
     Tous ces détails ont inspiré Elizabeth Marraffino-Rees qui a imaginé la rencontre de Giovanna Cenami et Giovanni Arnolfini qui était déjà veuf d’un premier mariage. Ce livre appartient à une nouvelle série proposée par « Nathan » et intitulée A la rencontre de. Le principe du roman consiste en la découverte d’un peintre célèbre à partir d’un ouvrage destiné à la jeunesse et mêlant fiction et réalité historique
    Pour en savoir plus sur les peintres primitifs flamands dont fait partie Jan Van Eyck, vous pouvez consulter :

 http://xv.kikirpa.be/  

http://www.fine-arts-museum.be/site/fr/default.asp 

http://witcombe.sbc.edu/ARTHrenaissanceeurope.html#Northern15 

 http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/la_flandre_et_ses_villes_dart.asp 

http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/memling_le_maitre_de_bruges.asp

http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/verite_de_lapparenes_primitifs_flamands.asp

Tags : , ,

Kiraz : on ne s’en rase pas !

Animations culturelles, Peinture, Personnages Aucun commentaire

     Son vrai nom est Edmond Kirazian, il est né au Caire en 1923 et il a commencé sa carrière de dessinateur en France après la seconde guerre mondiale.  Il est devenu « Kiraz ».  C’est lui qui a imaginé les « Parisiennes » pour la revue Jours de France,  vous savez ces filles filiformes assez érotiques.

      Elles ont connu  un succès fou dans les années 1960.  C’est sans une ride (utilisent-elles la fameuse crème de beauté « je le vaux bien » ?) que  le Musée Carnavelet de Paris va les exposer. Pour plus d’informations, voir l’article de présentation sur ce site  : http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=6893&document_type_id=5&document_id=19025&portlet_id=15699 .

  Ces jolies filles « parisiennes » intéressent aussi les provinciaux !

Tags : , ,

Sorte de carnet de bord

Animations culturelles, Grands événements au lycée, Pays, Pédagogie, Peinture, Personnages, Société 10 commentaires

      Vous aimez partir en voyage et conserver les souvenirs qu’ils vous ont permis d’avoir. Bien sûr, la manière classique, c’est de prendre des photos, maintenant avec un appareil numérique, ou bien d’acheter des cartes postales. Mais il y a mieux et beaucoup plus personnalisé : le carnet de voyage!

     Il y a deux ou trois ans, au lycée, nous avions invité Isabelle Braud qui est une spécialiste en la matière. Je vous invite à consulter son site : http://braud.isabelle.free.fr/index.php . Si vous ne savez pas exactement en quoi consiste la réalisation d’un carnet de voyage et quel est son intérêt pédagogique (et même personnel!), reportez-vous à ce très intéressant article : http://www.crdp.ac-creteil.fr/telemaque/comite/voyage.htm

     Et puis, en ce moment, si vous prévoyez de faire un petit tour à Paris, sachez que 28 carnettistes ont exposé leurs réalisations à la foire de Paris : http://www.linternaute.com/sortir/evenement/les-carnets-de-voyage-a-l-honneur-a-la-foire-de-paris/28-carnettistes-a-la-foire-de-paris.shtml

Tags : , , , ,

Quand « ma pomme » est une poire …

Humour, Littérature, Pays, Peinture, Personnages, Société 2 commentaires

         De nombreuses expressions comprennent des noms de fruits. Ainsi, on dit « ramener sa fraise » de façon argotique pour dire « venir » ou « se mêler à une conversation ». On dit « Eh, banane, fais attention », ce fruit étant, dans cette phrase, synonyme de « idiot ».  L’expression « avoir la pêche » veut dire être plein d’énergie. Le « ma pomme » de Maurice Chevalier est resté dans les mémoires pour signifier « moi-même ». Quelqu’un de trop poire est trop naïf et un peu niais. Si l’on peut établir une comparaison entre un individu et un fruit, c’est que l’on est proche de la caricature. Ce procédé d’exagération est très utilisé en politique pour faire une satire sociale.

     Parmi les caricaturistes les plus célèbres on compte Honoré Daumier. C’est lui qui a eu l’idée de représenter le visage de Louis-Philippe en forme de  poire dans les journaux Le Charivari et La caricature fondés par Philipon. Le Roi n’a pas du tout apprécié que l’on se moque ainsi …de sa pomme.

      Si vous voulez en savoir plus sur ce caricaturiste de talent et sur toutes les perspectives qu’offre cet art, consultez http://expositions.bnf.fr/daumier/index.htm

Tags : , , , , ,

Viens voir mes estampes japonaises !

Animations culturelles, Peinture 1 commentaire

   Quand on dit « estampes japonaises », tout de suite on songe à un rendez-vous grivois. Mais attention, ça peut être sérieux et culturel ! Demandez donc à notre correspondante Mariko qui s’exprime sur mon blog partenaire.

   Ainsi, pour la première fois à Lille, une exposition présente l’intégralité de la série des Caprices de Goya (1746-1828), et les confronte à leurs interprétations contemporaines . Dans son prolongement, la manifestation culturelle  présente la série Los Nuevos Caprichos du photographe plasticien japonais Yasumasa Morimura ainsi qu’une sélection d’estampes tirées de Like A Dog Returns To Its Vomit des artistes londoniens Jake & Dinos Chapman. L’exposition est visible au Palais des Beaux-Arts de Lille. Pour toutes les précisions, consultez : http://www.pba-lille.fr/spip.php?rubrique5

     Si vous voulez en savoir plus sur l’art japonais, j’ai remarqué un site très bien documenté. Je vous livre son adresse : http://nezumi.dumousseau.free.fr/japon/japcontar3.htm . Et ne vous cachez  pas derrière un paravent (japonais, bien sûr!) pour visiter ce site !

Tags : , , , ,

Billets suivants »