La Martinique pleure son Aimé

Littérature 10 commentaires

             Certes, 94 ans est un âge très avancé et chacun sait que la vie se termine dans la mort. Mais il y a des êtres que l’on aimerait éternels, même si, finalement, par delà leur disparition, ils  deviennent tout de même des « immortels » en raison de leur renommée. Aimé Césaire était de ceux-là.

         La « négritude » est le mot qu’il a inventé avec ses amis Léopold Sédar Senghor et Léon Gontran Damas.  Le mot « négre » était associé au mépris pour les hommes et les femmes de couleur de peau noire, la blancheur du teint étant conçue comme le symbole de la beauté et de la supériorité.  Comme « les Blancs » étaient fiers de leur apparence, Aimé Césaire a repris à son compte cette même idée mais en l’adaptant aux « Noirs ». Pourquoi avoir honte d’être « noir », pourquoi se croire inférieur ?  Il suffit de relire Discours sur le colonialisme prononcé en 1987 par Aimé Césaire à l’université internationale de Miami en Floride. Il ne s’agit pas d’une lutte fraternelle des Noirs contre les Blancs, mais de la dénonciation de la civilisation blanche qui s’est développée sur la base de l’esprit de colonisation. Rien n’oppose les hommes entre eux si le respect mutuel les anime.

    Mais Aimé Césaire, c’est aussi la poésie et le théâtre. Consultez le site http://www.cesaire.org/ ou bien regarder la vidéo http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=rdv_std&xtor=RSS-1 pour en savoir plus. L’enterrement d’Aimé Césaire a lieu aujourd’hui, en Martinique, son lieu de naissance.

Tags : , , , , , , , , , ,