Fête des morts

architecture, Grands événements au lycée, Littérature, Pays, Personnages, Société 30 commentaires

Nous sommes en vacances depuis vendredi 24 octobre et ce jusqu’au 6 novembre. Nous avons l’habitude de dire que ce sont « les vacances de Toussaint« . Comme ce type de congés scolaires n’existe pas dans les pays avec lesquels notre réseau de blogs scolaires nous a mis en relation, il me semble intéressant de préciser un certain nombre de faits.

La Toussaint est une fête catholique qui, comme le nom l’indique, consiste à rendre hommage à tous les Saints. Sa date est fixée au 1er novembre et il s’agit d’un jour férié. Il y a de plus en plus confusion entre « la Toussaint » et  » le jour des morts » qui, lui, a lieu le 2 novembre et qui, lui, n’accorde aucun repos particulier. Je dis qu’il y a amalgame parce qu’en fait, depuis plusieurs années, les gens se recueillent dans les cimetières, fleurissent les tombes pour Toussaint et non le lendemain comme il se devrait. Cette « pratique  » vient du fait que le jour des morts n’étant pas chômé, il n’y a pas d’autre choix. Les chrysanthèmes sont les fleurs les plus choisies pour poser sur les caveaux, de même que les arbres qui bordent le plus les cimetières sont le plus souvent des cyprès ou des ifs.

Le cimetière du Père Lachaise, à Paris est connu, même hors période de Toussaint, comme un « haut lieu touristique », mais auriez-vous aussi l’idée, en venant à Limoges, de programmer la visite du cimetière de Louyat? Il faut savoir que « Louyat » désigne le domaine. Notre cimetière est parmi l’un des plus grands de France. Il s’étend sur plus de 35 hectares, comporte 40 000 sépultures et environ 200 000 défunts y reposent. Ce site funéraire posséde aussi une particularité : des plaques en porcelaine indiquent le nom des défunts ! Il faut bien entendu voir un lien entre l’usage de la porcelaine et le fait qu’il s’agisse de Limoges. De nombreuses personnalités sont enterrées dans ce lieu : quelques maires de Limoges , David et Charles Haviland dont les noms sont associés à la porcelaine, Adrien Dubouché, généreux mécène du musée de céramique, Camille Vardelle, jeune homme tué lors des émeutes ouvrières de 1905 à Limoges. Vous aurez encore plus de détails sur ce cimetière en venant emprunter au CDI Pays du Limousin n°37 du 15 octobre 2008. Le cimetière de Limoges n’est pas le seul en Limousin à avoir des plaques funéraires en porcelaine. Le cimetière de Linards en a aussi et voici un lien pour voir comment se présentent ces « décorations mortuaires » : http://linards.ifrance.com/histoire/plaques/plaques.htm

Puisque ce blog se veut ouvert « sur l’étranger », je vais aussi vous parler d’autres cimetières. D’abord du cimetière de Staglieno à Gênes (Italie) que j’ai eu l’occasion de visiter avec mes parents il y a de nombreuses années. Il est considéré comme une curiosité touristique à cause des tombeaux . Des stèles monumentales font de lui comme un musée. Le site officiel permettra d’avoir plus de renseignements : http://www.cimiterodistaglieno.it/

Suite au commentaire de Cristolinette, je rajoute donc une photo du cimetière d’Hammamet en Tunisie ainsi qu’une autre représentant la tombe de Bettino Craxi dans ce même cimetière. Je la remercie pour ce don.

Je n’ai pas visité le cimetière Bellu de Bucarest ( Roumanie) mais sa réputation dépasse son pays. Aussi je sais qu’il abrite de nombreuses personnalités dont le célèbre architecte Ion Mincu

L’Argentine a été fortement marqué par la personnalité d’ Eva Duarte de Perón qui a été la femme du président argentin. La chanteuse Madonna a interprété le rôle d' »Evita » au cinéma . Le cimetière de La Recoleta à Buenos Aires laisse reposer de nombreuses personnalités dont Eva Perón. Ce site, en espagnol, donne des explications complémentaires sur ce cimetière : http://www.info-recoleta.com/cementerio_recoleta.htm

Au Canada, plusieurs cimetières sont célèbres mais le plus grand est celui de Notre-Dame-des-Neiges à Montréal (Québec) , cimetière catholique qui jouxte justement le cimetière anglophone et protestant du Mont-Royal.

Ce lien donne encore plus de détails sur les différents cimetières du monde : http://www.landrucimetieres.fr/spip/ . Pour que vous ne trouviez pas mon article trop macabre, je voudrais ajouter qu’il y a en fait plusieurs façons de fêter les morts : se recueillir sur les tombes mais aussi faire la fête avec Halloween. J’ai remarqué que nos amis de Georgie préparait un petit article à ce sujet , alors je vous invite à aller y jeter un coup d’oeil : http://lewebpedagogique.com/wiesendanger/ , rubrique « Les questions » . Outre les déguisements , la citrouille est au coeur de cette tradition . Elle décore les maisons et s’accompagne de symboles mortuaires.

La citrouille d\'Halloween est appelée Jack O\' Lantern

Pour rester, disons, dans le « ton », je vous propose quelques expressions plus ou moins familières que l’on utilise quand quelqu’un est mort : « il a cassé sa pipe« , « il mange les pissenlits par la racine« , « il est ressorti les pieds devant« , « il a fermé son parapluie« , « il a passé l’arme à gauche« , « ses dents ne lui font plus mal« . En connaissez-vous d’autres ?

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Madonna et moi étions au stade de France le 20 septembre 2008

Grands événements au lycée, musique, Pédagogie, Personnages 18 commentaires

Voici comment elle est rentrée   

                                                     

 Je me présente, je suis élève de 1BH du lycée Jean Monnet et mon prénom est Romain . J’ai 17 ans et je suis fan de Madonna depuis 2000 avec l’album Music .

 

1ERE PARTIE :

 

J’avais manqué le Drowned world tour en 2001 , le Reinvention tour en 2004 et enfin le Confessions tour en 2006 .

Je me devais d’y être ! Pour cela il fallait convaincre mon père :

1er point, s’y prendre 6 mois plus tôt .

2eme point, ne pas le lâcher !

Résultat, deux semaines avant la mise en vente du STICKY AND SWEET TOUR , mon père avait dit oui …

Bon un probléme de résolu, un autre arrive … La réservation du ticket , les précédentes dates en 2006 à Paris Bercy ( 4 dates de 15 000 places ) étaient parties en 1 h …

Alors, ayant un examen le matin de la mise en vente des tickets et voulant absolument avoir cette place sans payer le triple sur Ebay, je demande à mon père ( encore lui , le pauvre je sais ),  de me chercher un ticket soit pour Nice le 26 Août ou Paris le 20 Septembre .

 

Ouverture de la FNAC à10 h , je reçois un texto à 10 h 10 pour me dire que j’ai un ticket, ouf je suis sauvé . Catégorie 2 car la 1 et la pelouse sont parties en 10 minutes .

 

 

2eme partie :

J’arrive devant le stade de France à 13h30 pour 21h00, certains dorment depuis 3 jours devant ! Eh oui , ceux qui sont en pelouse veulent être au premier rang et griller la politesse aux 80 000 autres fans …

Des revendeurs de tickets au marché noir sont nombreux pour cette date et le lendemain soir ( 50 000 à Nice et 2 x 80 000 pour Paris ) .

Bref l’ambiance est explosive et on entend Madonna répéter CANDY SHOP , BEAT GOES ON et HUMAN NATURE …

Les stands où se vendent t-shirt, porte-clefs, programmes, posters et même culottes estampillées au nom de la star ne désemplissent pas et je rapporte évidemment quelques souvenirs ( pour éviter quelques évanouissements je n’oserai mettre le prix des objets ) …

18 h , ça y est ça ouvre , évidemment tout le monde se presse contre les grilles, pousse et s’énerve ! AMBIANCE !

A 19 h , la 1ère partie arrive , et c’est : BOB SINCLAR, je passe ce moment, le public étant assez peu enthousiaste et acclamant déjà Madonna …

Dès 19 h 30, le public fait déjà la hola mais, voulant se faire désirer Madonna arrive 30 minutes en retard …

                            

                      3ème partie ( la plus importante )

La star entre en scène sur Candy shop, assise un trône , en guêpière . Alors qu’elle sort d’un cube géant Les écrans géants diffusent les images et les lettres C.A.N.D.Y   S.H.O.P   , les hurlements dans le public résonnent et elle attaque  » See which flavor you like and I’ll have it for you . Come on into my stor , i’ve got candy galore  »

Puis c’est au tour de « beat goes on « qui apparaît sur écran géant du centre de la scène Kanye West. Madonna arrive en Rolls Royce toute scintillante . Par la suite c’est au tour de  « human nature« .

 La folie s’ empare le public quand Britney Speras apparaît sur les écrans et chante » It’s Britney bitch  » en réponse au « i ‘m not your bitch de Madonna » . Puis c’est l’énorme tube  » vogue  » et son  » Strike a pose  » . Pour la mise en scène, la diva est au milieu de tubes de toutes les couleurs . Pour clôturer cette première partie  » PIMP  » nous avons droit a un interlude vidéo avec un remix démentiel de  » die another day  » ( BO du James Bond Meurs un autre jour ) .

Madonna nous revient pour la partie  » OLD SCHOOL  » en commençant par » Into the groove » , et là Madonna nous épata : Corde à sauter, barre fixe et danse musclée . Le public reprend en choeur le titre de  » Recherche Susan despérèment  » .

 Madonna nous demande de faire  » ouh-ouh  » . C’est Heartbeat qui prend le relais , Borderline pour une version rock , She’s not me pour laquelle Madonna se roule au sol , danse de façon endiablée avec ses danseurs et embrasse sa danseuse française Sofia Boutella .  Et là , Oh miracle ! le «  D.J., put a record on
I wanna dance with my baby
 » se fait entendre , évidemment comme prévu le tube  » Music  » ne laisse pas le public indifférent . Pour finir cette partie, l’interlude vidéo est « rain « .

La 3ème partie dont le thème est  » GIPSY  » , commence avec « devil wouldn’t recognize you« . Madonna est couchée sur un piano avec un cylindre qui descend progressivement sur elle et projette des images dont une immense cascade d’eau . Puis c’est Spanish lesson  » habla espanol ?  »  » si ? » … Puis elle nous dit en français  » Parisss est-ce que tou crois à l’amour ?  » et aussi en anglais sa joie d’être avec nous , et son amour pour la France  . Puis Madonna s’accompagne elle-même à la guitare sur  » Miles away  » , puis le stade s’enflamme sur la version gitane de près de 10 minutes de  » la isla bonita  » , « doli doli  » et enfin une version sublime de  » you must love me  » du film Evita jouée par Madonna .

 

 Enfin le thème  » rave party  » avec le tube « 4 minutes » et Timbaland sur les écrans géants ainsi que des coulissants au centre de la scène avec Justin Timberlake , puis sûrement le meilleur moment avec Like a prayer : Madonna est sur un tapis roulant , une cloche géante descend et le son electro se fait retentir dans toute la salle pendant que le public clame les paroles . Ensuite c’est  » Ray of light  » , avec guitare électrique en main , Madonna nous dit en français être heureuse d’être là et si  » on en veut encoooore ?  » Puis  le public à droit à un  » mother fuckers  » . Elle revient sur Express yourself , trouvant que le public ne chante pas assez elle clame en chantant à plusieurs reprises ( le public le répetera )  » Paris is a shit !  » . L’avant dernier titre  » Hung up  » avec un son mi-dico mi-rock époustoufle le public , le clip défile sur les écrans , Madonna danse de façon endiablée … Puis le final  » Give it to me  » qui durera plus de 10 minutes durant lesquelles la star donnera tout ( le public aussi ) et enfin apparaît sur les écrans  » Game over  » ! Et la star nous laisse

Je n’ai, à vrai dire, réalisé que le lendemain , c’était vraiment un show merveilleux et un moment que je ne pourrai jamais oublié , du fait de la voir mais aussi de l’ambiance , dés l’arrivée devant le stade on aurait dit que les gens ne vivaient plus que pour le spectacle , que le monde extérieur était en arrêt …

 

Tags : , , ,