Dialogue de bêtes

Humour, Littérature, Pédagogie, Personnages 3 commentaires

    Qui dit « dialogue » dit « échange à deux » et donc communication.  Les cris des animaux relèvent presque toujours de l‘onomatopée. Cependant un même cri peut être attribué à deux ou plusieurs animaux différents. Ainsi l’épervier et le renard glapissent-ils même s’ils n’appartiennent pas à la même famille. A l’inverse, plusieurs cris peuvent concerner un seul et même animal. Ainsi, en plus de glapir l’épervier  pialle-t-il et le renard jappe ! Quant au chien, il se distingue vraiment car il peut aboyer, clabauder (verbe formé à partir du nom d’un chien, « Clabaud » qui vivait au XVème siècle), grogner, hurler et japper. S’il s’agit d’un chien de chasse, il clatit et donne de la voix. A ce titre, je vous propose deux sites pour vous familiariser avec les cris animaliers : http://www.bebetes.net/ et http://membres.lycos.fr/clo7/grammaire/cris.htm

    Comment alors cette diversité « d’élocution » ferait-elle pour que les animaux s’entendent entre eux ? C’est simple, relisez les livres de Marcel Aymé et de Colette ! Poules, chat, boeuf, canard et autres  animaux se comprennent parfaitement dans Les contes du chat perché  de Marcel Aymé. Toby-Chien et Kiki -La-Doucette se parlent sans difficulté !  Colette a réussi à saisir leur petite conversation et à nous la retranscrire. Visitez ces deux sites fort intéressants consacrés à Colette et peut-être comprendez-vous pourquoi sa sensibité lui a permis de saisir le langage des animaux :http://www.aflaurent.com/index.php3?theme=3&soustheme=23&rubrique=170&langue=fr  et http://www.centre-colette.com/index.php. Pour Marcel Aymé, notez aussi : http://marcelayme1.free.fr/

Tags : , , ,