Qui sont-elles ?

Gastronomie, Grands événements au lycée, Littérature, Métier, Pays, Pédagogie, Sport 13 commentaires

     Il y a déjà plusieurs mois que je vous parle de nos contacts aux Etats-Unis. Vous lisez régulièrement des commentaires d’élèves de l’Ohio, de la Géorgie et du Massachussetts laissés sous les articles de ce blog. Peut-être même allez-vous sur les espaces virtuels de Debra Watzman, Mary-Lou Wiesendanger ou bien visitez-vous la page d’accueil du lycée dans lequel travaille Kelly Duval . Il n’empêche que, sans dévoiler leurs « secrets », vous aimeriez bien en savoir un peu plus sur ces trois enseignantes américaines. Elles ont accepté de me donner quelques éléments biographiques et ont donné leur accord de publication.

   Commençons par Debra Watzman qui m’a rendu visite l’été dernier . Vous savez, c’est elle qui gère http://lewebpedagogique.com/notreprof/ . Elle est née à South Bend en Indiana, mais, comme la plupart des Américains, elle a beaucoup déménagé habitant tour à tour le Michigan, le Texas, la Virginie. Maintenant elle vit à Canton, en Ohio.  Ses études se sont malgré déroulées en Indiana. Vers l’âge de 10 ans, elle a pris  conscience du fait qu’elle était très attirée par l’étude des langues étrangères. Peut-être faut-il y voir l’influence de son grand-père qui s’exprimait en allemand car il avait fui la Prusse de Bismarck pour trouver refuge aux Etats-Unis. A l’étude de la langue de Goethe, Debra ajoute le russe, l’hébreu et bien entendu le français. A l’âge de 16 ans, elle participe à un échange scolaire qui lui permet de découvrir la Bretagne. Elle étudie aussi la comptabilité et la pédagogie

                         

             Cependant elle n’est pas devenue directement enseignante, elle a d’abord été traductrice dans une usine qui fabriquait des kits électroniques, des stéréos, des radios, des oscilloscopes, des téléviseurs, etc . Son travail consistait à traduire les fiches de montage de l’anglais au français car ces kits étaient vendus dans le monde entier y compris les pays francophones.  Elle a également était comptable à mi-temps tandis que ses fils étaient petits. Il y a maintenant 14 ans qu’elle enseigne le Français Langue Etrangère.

       Debra adore voyager. Elle a parcouru tous les Etats-Unis, visité le Québec plusieurs fois et fait des croisières qui lui ont fait découvrir les Caraïbes et le Mexique.  Elle connait l’Europe : Angleterre, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Suisse et Italie. Durant l’été 2008 elle a assisté à un congrès de professeurs de FLE en Belgique. Mais c’est la France qui lui tient le plus à coeur.

      Ces autres passions sont la lecture, les photos et les relations humaines.

       Laissons maintenant la parole à l’animatrice de http://lewebpedagogique.com/wiesendanger/ : 

 » Je m’appelle Mary-Lou Wiesendanger et je suis une des professeurs de français à  Centennial High School.  J’enseigne le français depuis 12 ans.  Avant d’enseigner le français j’ai fait mes études dans l’hôtellerie à une école hôtelière suisse et j’ai travaillé dans la restauration pendant douze ans.   J’ai appris le français en Belgique donc mes élèves apprennent « septante » et « nonante » non « soixante-dix » et « quatre-vingt-dix ».  Je ne suis pas belge mais américaine du côté de ma mère et suisse du côté de mon père.  Et, je suis née au Japon.  J’ai beaucoup voyagé ! J’ai voyagé à travers l’Europe particulièrement en Suisse.  Maintenant que j’habite aux Etats-Unis je fais de la plongée aux Caraïbes alors j’ai visité Bonaire, Bermuda, Barbade, les îles Turques- et -Caïques, et le Belize.  Je ne sais pas pourquoi mais j’atterris toujours dans des pays dont le nom commencent par un « B » !  L’année passé, j’ai visité et fait de la plongée aux îles Fiji et aux Iles Salomon. Bien que j’aime le français ma passion est la plongée.  Je le fais le plus souvent possible. « 

 

 

     Il y a une troisième intervante sur nos blogs. Kelly Duval n’en a pas elle-même par faute de temps mais elle a tout de suite été séduite par l’utilisation pédagogique de ce moyen de communication. Ses élèves consultent attentivement tous les blogs qui ont créé un partenariat et choisissent dans chacun un article en particulier pour y indiquer leurs opinions sur le sujet. Mais, laissons Kelly s’exprimer elle-même :

     »  Je suis née et j’ai grandi à Pittsfield, Massachusetts (dans les « Berkshires »). Ensuite, j’ai étudié le français à l’université à Siena College près d’Albany, New York. J’ai passé ma troisième année d’études universitaires à Montpellier, où j’ai suivi des cours à l’Université Paul Valéry. J’y suis restée après être tombée amoureuse de la France. Au niveau du style de vie, je n’avais jamais été si heureuse. Je suis enfin retournée à Siena pour finir mon diplôme. Après, j’ai travaillé pendant six ans comme assistante d’avocat à Pittsfield (un poste que j’ai obtenu à cause de mon français!). Puis une ancienne prof de mon ancien lycée – Taconic High School – m’a demandé d’enseigner le français là-bas. J’y suis toujours, douze ans plus tard. Entre temps j’ai obtenu ma maîtrise en éducation de Massachusetts College of Liberal Arts. J’enseigne tous les niveaux de français à Taconic, et aussi un cours de débutants au collège. Malheureusement, je n’ai pas beaucoup voyagé ailleurs. Seulement un peu à Montréal, au Porto Rico (je parle un tout petit peu d’espagnol), et aux États-Unis   en Nouvelle Angleterre, en New York, dans l’Etat de Washington, à Disney World, et à San Diego. Quand je ne travaille pas, j’aime lire des romans, regarder des films, bien manger, et surtout passer du temps avec ma famille.  Je suis ravie de faire partie de ce réseau de blogs scolaires. « 

 

        

     Nos trois amies se sont présentées, non seulement pour mieux les connaître mais aussi pour qu’éventuellement les élèves qui liront cet article fassent une réflexion sur leur orientation scolaire et professionnelle, qu’ils en mesurent l’importance. Une Conseillère d’Orientation Psychologue peut les recevoir, sur rendez-vous, le jeudi. Elle peut les aider à définir leurs goûts et voir avec eux les métiers qui les attirent, définir les critères de réussite, etc. Le CDI est également équipé d’un kiosque ONISEP dont les documents sont consultables et les ordinateurs ont le logiciel appelé L’atlas des formations.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Madonna et moi étions au stade de France le 20 septembre 2008

Grands événements au lycée, musique, Pédagogie, Personnages 18 commentaires

Voici comment elle est rentrée   

                                                     

 Je me présente, je suis élève de 1BH du lycée Jean Monnet et mon prénom est Romain . J’ai 17 ans et je suis fan de Madonna depuis 2000 avec l’album Music .

 

1ERE PARTIE :

 

J’avais manqué le Drowned world tour en 2001 , le Reinvention tour en 2004 et enfin le Confessions tour en 2006 .

Je me devais d’y être ! Pour cela il fallait convaincre mon père :

1er point, s’y prendre 6 mois plus tôt .

2eme point, ne pas le lâcher !

Résultat, deux semaines avant la mise en vente du STICKY AND SWEET TOUR , mon père avait dit oui …

Bon un probléme de résolu, un autre arrive … La réservation du ticket , les précédentes dates en 2006 à Paris Bercy ( 4 dates de 15 000 places ) étaient parties en 1 h …

Alors, ayant un examen le matin de la mise en vente des tickets et voulant absolument avoir cette place sans payer le triple sur Ebay, je demande à mon père ( encore lui , le pauvre je sais ),  de me chercher un ticket soit pour Nice le 26 Août ou Paris le 20 Septembre .

 

Ouverture de la FNAC à10 h , je reçois un texto à 10 h 10 pour me dire que j’ai un ticket, ouf je suis sauvé . Catégorie 2 car la 1 et la pelouse sont parties en 10 minutes .

 

 

2eme partie :

J’arrive devant le stade de France à 13h30 pour 21h00, certains dorment depuis 3 jours devant ! Eh oui , ceux qui sont en pelouse veulent être au premier rang et griller la politesse aux 80 000 autres fans …

Des revendeurs de tickets au marché noir sont nombreux pour cette date et le lendemain soir ( 50 000 à Nice et 2 x 80 000 pour Paris ) .

Bref l’ambiance est explosive et on entend Madonna répéter CANDY SHOP , BEAT GOES ON et HUMAN NATURE …

Les stands où se vendent t-shirt, porte-clefs, programmes, posters et même culottes estampillées au nom de la star ne désemplissent pas et je rapporte évidemment quelques souvenirs ( pour éviter quelques évanouissements je n’oserai mettre le prix des objets ) …

18 h , ça y est ça ouvre , évidemment tout le monde se presse contre les grilles, pousse et s’énerve ! AMBIANCE !

A 19 h , la 1ère partie arrive , et c’est : BOB SINCLAR, je passe ce moment, le public étant assez peu enthousiaste et acclamant déjà Madonna …

Dès 19 h 30, le public fait déjà la hola mais, voulant se faire désirer Madonna arrive 30 minutes en retard …

                            

                      3ème partie ( la plus importante )

La star entre en scène sur Candy shop, assise un trône , en guêpière . Alors qu’elle sort d’un cube géant Les écrans géants diffusent les images et les lettres C.A.N.D.Y   S.H.O.P   , les hurlements dans le public résonnent et elle attaque  » See which flavor you like and I’ll have it for you . Come on into my stor , i’ve got candy galore  »

Puis c’est au tour de « beat goes on « qui apparaît sur écran géant du centre de la scène Kanye West. Madonna arrive en Rolls Royce toute scintillante . Par la suite c’est au tour de  « human nature« .

 La folie s’ empare le public quand Britney Speras apparaît sur les écrans et chante » It’s Britney bitch  » en réponse au « i ‘m not your bitch de Madonna » . Puis c’est l’énorme tube  » vogue  » et son  » Strike a pose  » . Pour la mise en scène, la diva est au milieu de tubes de toutes les couleurs . Pour clôturer cette première partie  » PIMP  » nous avons droit a un interlude vidéo avec un remix démentiel de  » die another day  » ( BO du James Bond Meurs un autre jour ) .

Madonna nous revient pour la partie  » OLD SCHOOL  » en commençant par » Into the groove » , et là Madonna nous épata : Corde à sauter, barre fixe et danse musclée . Le public reprend en choeur le titre de  » Recherche Susan despérèment  » .

 Madonna nous demande de faire  » ouh-ouh  » . C’est Heartbeat qui prend le relais , Borderline pour une version rock , She’s not me pour laquelle Madonna se roule au sol , danse de façon endiablée avec ses danseurs et embrasse sa danseuse française Sofia Boutella .  Et là , Oh miracle ! le «  D.J., put a record on
I wanna dance with my baby
 » se fait entendre , évidemment comme prévu le tube  » Music  » ne laisse pas le public indifférent . Pour finir cette partie, l’interlude vidéo est « rain « .

La 3ème partie dont le thème est  » GIPSY  » , commence avec « devil wouldn’t recognize you« . Madonna est couchée sur un piano avec un cylindre qui descend progressivement sur elle et projette des images dont une immense cascade d’eau . Puis c’est Spanish lesson  » habla espanol ?  »  » si ? » … Puis elle nous dit en français  » Parisss est-ce que tou crois à l’amour ?  » et aussi en anglais sa joie d’être avec nous , et son amour pour la France  . Puis Madonna s’accompagne elle-même à la guitare sur  » Miles away  » , puis le stade s’enflamme sur la version gitane de près de 10 minutes de  » la isla bonita  » , « doli doli  » et enfin une version sublime de  » you must love me  » du film Evita jouée par Madonna .

 

 Enfin le thème  » rave party  » avec le tube « 4 minutes » et Timbaland sur les écrans géants ainsi que des coulissants au centre de la scène avec Justin Timberlake , puis sûrement le meilleur moment avec Like a prayer : Madonna est sur un tapis roulant , une cloche géante descend et le son electro se fait retentir dans toute la salle pendant que le public clame les paroles . Ensuite c’est  » Ray of light  » , avec guitare électrique en main , Madonna nous dit en français être heureuse d’être là et si  » on en veut encoooore ?  » Puis  le public à droit à un  » mother fuckers  » . Elle revient sur Express yourself , trouvant que le public ne chante pas assez elle clame en chantant à plusieurs reprises ( le public le répetera )  » Paris is a shit !  » . L’avant dernier titre  » Hung up  » avec un son mi-dico mi-rock époustoufle le public , le clip défile sur les écrans , Madonna danse de façon endiablée … Puis le final  » Give it to me  » qui durera plus de 10 minutes durant lesquelles la star donnera tout ( le public aussi ) et enfin apparaît sur les écrans  » Game over  » ! Et la star nous laisse

Je n’ai, à vrai dire, réalisé que le lendemain , c’était vraiment un show merveilleux et un moment que je ne pourrai jamais oublié , du fait de la voir mais aussi de l’ambiance , dés l’arrivée devant le stade on aurait dit que les gens ne vivaient plus que pour le spectacle , que le monde extérieur était en arrêt …

 

Tags : , , ,

La passion de Nadia

Animations culturelles, Grands événements au lycée, Peinture 25 commentaires

    « Je m’appelle Nadia. Je suis élève au lycée hôtellier Jean MONNET.
Une de mes passions est la peinture. Cette activité est très reposante, relaxante et très décontractante. Elle me permet d’exprimer mes états d’âme à travers quelques tableaux.
J’aime beaucoup me retrouver seule avec toutes ces couleurs. Cet exercice fait travailler ma mémoire et m’oblige à être attentive. Pour moi c’est assez simple car je suis d’un tempérament ordonné. Depuis toute petite, j’adore colorier et depuis le collège j’ai amélioré ma technique grâce aux cours de peinture.
     Pour réaliser mes tableaux j’utilise le plus souvent des revues représentant des paysages. Par exemple, j’ai emprunté « Géo » au C.D.I. Je garde également les cartes postales que je reçois, y compris celles de voeux. Je m’en sers comme modèle. Il m’est arrivé quelques fois de faire le portrait de quelqu’un ou de reproduire un objet situé devant moi. Je reproduis ce que je vois. Si j’utilise des cartes de voeux comme modèle ou des images de revues, je peux modifier les couleurs.
    J’ai du papier Canson d’avance chez moi, ce sont de grands formats. Les papiers sont blancs ou de couleur. Mais je n’utilise uniquement que de la gouache. Je m’installe dans ma chambre qui est située près de la salle de bain afin d’avoir un coin d’eau. Je possède un chevalet mais parfois j’utilise tout simplement ma table de bureau que je recouvre de papier journal. Je peins surtout le samedi ou le dimanche dès que j’en ressens l’envie ou le besoin. J’offre mes tableaux aux personnes de mon entourage. Je choisis pour eux ce qui leur ferait le plus plaisir. A l’occasion de la fête des mères j’ai offert à ma mère la peinture d’une cascade au milieu de la nature. Il s’agit d’un modèle que j’avais trouvé sur « Géo » (le magnifique livre du C.D.I.).
     Je suis en section restauration parce que je trouve que la présentation des plats avec les couleurs et les formes sont proches de la peinture. Je rejoins ce monde, cette évasion comme lorsque je peins. La seul différence est que en cuisine je suis loin d’être seule au calme… »

Tags : ,

A vos claviers : vous avez du talent !

Animations culturelles, Grands événements au lycée, Littérature, Pédagogie, Peinture, Personnages 14 commentaires

        Un atelier d’écriture va probablement être mis en place au lycée sous la direction d’un professionnel. Il regroupera une dizaine d’élèves appartenant à différents niveaux scolaires. Cette animation se fera sur la base d’un intérêt spontané pour l’expression écrite, cependant les élèves « motivés » devront l’être tout au long de la saison. J’invite donc tous les enseignants à informer leurs élèves de cette opportunité.

     En attendant que ce dispositif commence, je voudrais aussi préciser que je suis tout à fait disposée à ouvrir « Quoi de neuf au CDI ? » aux élèves qui auraient quelque chose à dire, à exposer, à faire connaître. J’ai remarqué que certains élèves vont régulièrement à des spectacles, s’intéressent passionnément au cyclisme ou au football, savent très bien peindre, aiment danser ou chanter, composent des poèmes, adorent jouer au sudoku etc. Qu’ils n’hésitent pas et qu’ils viennent, à travers ce blog, parler de ce qu’ils aiment. Durant mon temps de présence au CDI, je m’engage à les aider dans la rédaction des futurs articles. Je compte aussi sur les enseignants du lycée pour me « présenter » des élèves désireux de participer à une telle animation.

      Il me semble essentiel que chaque élève ait sa place au lycée et puisse cependant montrer « sa différence », son « originalité ». Parler de soi, de ses centres d’intérêt et de ses « valeurs » contribuent, selon moi, à favoriser le respect de chacun et à empêcher un repli sur soi-même qui peut être source de violence et même d’échec scolaire.

Tags : , , , , , , , , ,