Combien de « 11 septembre » ?

Animations culturelles, Cinéma, Grands événements au lycée, Littérature, Pays, Pédagogie, Personnages, Santé, Société 9 commentaires

            Il y a maintenant 8 ans, le monde entier avait les yeux tournés vers les Etats-Unis où, pour la première fois de l’histoire de ce pays, ou tout au moins directement sur son territoire, un symbole de sa puissance était détruit. Oui, c’était l’effondrement des célèbres « tours jumelles » qui ont toujours fait la gloire de New-York ! Qui plus est, cette destruction se situait dans le cadre d’un attentat d’Al-Quaida  dont le célèbre Oussama Ben Laden serait le chef.  Depuis, pour marquer sa réprobation de cet acte, sa solidarité avec les victimes, la date du 11 septembre est devenue un fait marquant la planète entière. Il y a un peu partout des commémorations dont une exposition en Haute-Vienne, exactement au Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane : http://www.oradour.org/ 

   Il est question de construire un mémorial sur l’emplacement du drame : http://www.linternaute.com/savoir/grand-chantier/photo/le-memorial-du-11-septembre-au-world-trade-center/world-trade-center-un-memorial-pour-les-victimes-du-11-septembre.shtml?f_id_newsletter=1595  . Son inauguration est prévue pour le 11 septembre 2011.

                                                               Les tours du World Trade Center en pleine destruction               

     Beaucoup d’initiatives autour du 11 septembre 2001. Or, il existait un autre « 11 septembre » qui pouvait tout autant provoquer l’indignation du monde entier. Seulement, il est un peu tombé dans les oubliettes : 11 septembre 1973 . De quoi s’agit-il ? Au Chili, le président, Salvador Allende (dont un des boulevards de Limoges porte le nom) est renversé par une junte militaire dont le chef est Augosto Pinochet. C’est ce que rappelle Le monde diplomatique : http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-09-11-L-autre-11-Septembre

                                                                 Salvador Allende

                                                                 Augusto Pinochet

         C’est seulement le 25 avril 1990, c’est-à-dire en fait 17 ans plus tard que le rapport Rettig appelé en fait « Rapport de la Commission nationale Vérité et Réconciliation » mettra à jour toutes les atrocités commises durant ce régime militaire. Ces faits ont été dévoilés dans le cadre d’une « réconcialiation nationale » voulue par Patricio Aylwin qui succède à Pinochet en tant que Président. Alors, sont mises à jour les autodafés, les tortures aux opposants et surtout les nombreuses disparitions de personnes.

                                                                 Patricio Aylwin,président du Chili élu à 1989 et en mandat jusqu'à 1994

                   La junte militaire chilienne pratique l'autodafé

        Une vidéo de Ken Loach sur le 11 septembre 1973 parle de tous ces disparus et tous les crimes commis : http://www.dailymotion.com/video/xghdk_11-septembre-ken-loach

      Depuis mars 2006, le Chili est gouverné par Michelle Bachelet dont les ancêtres étaient des vignerons de Bourgogne. Ses liens avec la France ne peuvent que nous faire encore plus compatir pour cette période douloureuse qu’a connue ce pays.

                                                   Michelle Bachelet

             Véronique Massenot dont j’ai déjà eu l’occasion de parler dans un commentaire relatif à un billet de ce blog écrit le 10 juin 2008 et intitulé « Illustres illustrateurs » a écrit « Lettres à une disparue »  et cette fiction évoque « les disparues » d‘Argentine suite à un coup d’Etat militaire mais le sort de ces personnes ne différe en rien des « disparues » du Chili ou d’un autre pays dans lequel la démocratie a disparu. Ce livre est disponible au CDI et les élèves de Madame Parneix vont prochainement l’étudier dans le détail.

                                   "Lettres à une disparue " de Véronique Massenot

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8 mars : une fame des femmes

Langues, Pays, Personnages, Société 17 commentaires

    Clara Zetlin est à l’origine de la création d’une journée internationale de la femme. Le 8 mars 1910, lors de la deuxième conférence internationale des femmes socialistes elle a proposé qu’un jour dans l’année soit réservé à la célébration des femmes. Elle est  une grande « figure » du féminisme avec son amie Rosa Luxemburg.

  D’autres noms sont indissociables de ce grand mouvement d’émancipation. Etre une « femme » c’est être « d’un autre sexe » et l’on peut déjà faire référence aux féministes qui ont défendu le droit d’assumer sa sexualité. Parmi elles,  Gisèle Halimi, cette avocate française née en Tunisie, s’est faite connaître pour avoir soutenu ouvertement des femmes ayant avorté et aussi pour avoir demandé l’accès libre aux moyens de contraceptions. Le film du Roumain Cristian Mungiu, « 4 mois, 3 semaines, 2 jours » qui a obtenu la palme d’or au 6o ème festival de Cannes, en 2007 a relancé le débat sur le choix, pour une femme, de disposer de son corps.

       En France, les femmes peuvent participer aux votes depuis le 21 avril 1944 mais, à l’intérieur de chaque parti politique et même au niveau de leur représentation à l’Assemblée Nationale et au Sénat, la parité est loin d’être atteinte! On peut tout de même noter trois femmes politiques françaises à la tête de trois partis politique distincts.  Ce sont Marie-George Buffet pour le Parti Communiste Français, Martine Aubry pour le Parti Socialiste Français et Arlette Laguiller pour Lutte Ouvrière. On notera au passage que les trois femmes appartiennent à des partis politiques « de gauche », est-ce un « signe » ?  Enfin, lors des dernières élections présidentielles, Ségolène Royal s’est présentée, ainsi qu’Arlette Laguiller d’ailleurs. Ségolène Royal est aussi membre du Parti Socialiste.  Il est également intéressant de noter que c’est une femme qui se trouve à la tête  du syndicat du patronat français appelé Mouvement des Entreprises De France : Laurence Parisot

 

 

       Je pourrais aussi vous parler, dans ce billet, d’autres femmes qui ont assuré la renommée (et donc « la fame ») de la gente féminine dans le domaine du sport, de la science, de la littérature, des découvertes, de la mode, etc.  Je le ferai dans de prochains articles car, selon moi, juste une journée pour « les femmes », c’est insuffisant, il faut parler d’elles souvent et généralement en termes élogieux ! En attendant, je vous propose de regarder le classement des femmes jugées les plus puissantes au monde : http://www.linternaute.com/savoir/magazine/dossier/les-femmes-les-plus-puissantes-du-monde/les-femmes-les-plus-puissantes-du-monde.shtml?f_id_newsletter=616

  Au niveau du CDI, ma collègue fait partie d’un groupe de réflexion sur l’égalité des chances hommes/femmes. Je vous invite donc à regarder ces sites pour voir ce qui a déjà été fait au niveau de l’Académie de Limoges : http://www.ac-limoges.fr/rubrique.php3?id_rubrique=842 ,http://www.ac-limoges.fr/doc/spip.php?article510&var_recherche=MLF , http://www.ac-limoges.fr/doc/spip.php?article484

        La fleur de mimosa symbolise la magnificence, l’élégance, la simplicité, la tendresse et l’amitié. Dans les songes, le mimosa est signe de sécurité. Il représente aussi l’énergie féminine, cachée sous une apparente fragilité. Pour cette raison, depuis 1946, le mimosa est l’emblème de la journée de la femme.

                                                                

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

A vos claviers : vous avez du talent !

Animations culturelles, Grands événements au lycée, Littérature, Pédagogie, Peinture, Personnages 14 commentaires

        Un atelier d’écriture va probablement être mis en place au lycée sous la direction d’un professionnel. Il regroupera une dizaine d’élèves appartenant à différents niveaux scolaires. Cette animation se fera sur la base d’un intérêt spontané pour l’expression écrite, cependant les élèves « motivés » devront l’être tout au long de la saison. J’invite donc tous les enseignants à informer leurs élèves de cette opportunité.

     En attendant que ce dispositif commence, je voudrais aussi préciser que je suis tout à fait disposée à ouvrir « Quoi de neuf au CDI ? » aux élèves qui auraient quelque chose à dire, à exposer, à faire connaître. J’ai remarqué que certains élèves vont régulièrement à des spectacles, s’intéressent passionnément au cyclisme ou au football, savent très bien peindre, aiment danser ou chanter, composent des poèmes, adorent jouer au sudoku etc. Qu’ils n’hésitent pas et qu’ils viennent, à travers ce blog, parler de ce qu’ils aiment. Durant mon temps de présence au CDI, je m’engage à les aider dans la rédaction des futurs articles. Je compte aussi sur les enseignants du lycée pour me « présenter » des élèves désireux de participer à une telle animation.

      Il me semble essentiel que chaque élève ait sa place au lycée et puisse cependant montrer « sa différence », son « originalité ». Parler de soi, de ses centres d’intérêt et de ses « valeurs » contribuent, selon moi, à favoriser le respect de chacun et à empêcher un repli sur soi-même qui peut être source de violence et même d’échec scolaire.

Tags : , , , , , , , , ,

Illustres illustrateurs : 2ème partie

Animations culturelles, Littérature, Pédagogie, Personnages 12 commentaires

      Parmi les personnalités qui ont oeuvré au développement de l’illustration dans les livres de jeunesse, on compte Beatrix Potter. Wikipedia consacre un long article à la biographie de  cette femme. Il est visible à : http://fr.wikipedia.org/wiki/Beatrix_Potter En 2006, un film réalisé par Chris Noonan, retrace la vie de cette illustratrice anglaise née en 1866 et créatrice des histoires de Pierre Lapin. Le CRDP consacre toute une étude sur ce film : http://www.cndp.fr/actualites/question/misspotter/pdf/misspotter.pdf . Le monde de Pierre Lapin (accessible en anglais, américain, allemand, français et japonais) présente mieux le personnage créée par Beatrix Potter : http://www.peterrabbit.com/fr/

     Un autre nom ne peut qu’être mentionné, celui d’Arthur Rackham. Là-aussi je vous renvoie à Wikipedia qui produit un article très riche sur ce brillant dessinateur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_Rackham . Et puis, j’ai déjà eu l’occasion d’en parler sur ce blog, vers 1930, Paul Faucher, un libraire passionné par les questions d’éducation. Il crée les Albums du Père Castor. Le castor a été choisi comme emblème par référence à sa réputation de grand constructeur. De la même manière, dans l’esprit de Paul Faucher, les enfants devaient « se construire » à travers la lecture.

   L’éditeur Robert Delpire publie en 1967 le chef d’oeuvre de Maurice Sendak, Max et les Maximonstres. Une explication vous est fournie à http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Sendak . Il s’agit des aventures imaginaires d’un petit garçon, Max, qui est furieux d’avoir été envoyé dans sa chambre sans manger. Les images surréalistes du livre de Patrick Couratin, Chut, paru chez  Harlin Quist en 1974 ont fasciné les jeunes lecteurs. La maison des illustrateurs fournit des renseignements précieux sur les techniques utilisées : http://www.lamaisondesillustrateurs.com

 Le musée Tomi Ungerer est le premier musée consacré à l’histoire de l’illustration.  Il se trouve à Strasbourg. Il doit son nom à Tomi Ungerer né à Strasbourg en 1931 et connu dans le monde entier pour ses illustrations. Pour plus de renseignements, on peut consulter : http://www.musees-strasbourg.org/F/musees/tomi/tomi.html

 

Tags : , ,