Le CDI des matagots

S'Informer Découvrir Echanger Apprendre

A la rencontre du conte:une action financée par le Conseil général

on

“Le Conte aide l’enfant à grandir… à devenir l’Homme de demain”. Bruno Bettelheim

Deux classes de sixième (Avec leurs professeurs de français( Mmes Gilly et Grévin) recevaient , Mardi 23 Février 2010 dans le cadre des actions éducatives du Conseil Général, un conteur issu de la compagnie” La baleine qui dit vagues”, Laurent Daycart.

Pendant deux heures, il est allé chercher dans son large répertoire des contes de diverses provenances que les élèves demandaient au début de la rencontre: Amour, Peur, humour, Afrique…


la baleine qui divague 011


– Un conte indien, sur le mythe de la création des moustiques issu de la nation des Tlingit (à côté de Vancouver)

– L’ours et la jeune femme ou  » A l’ Est du soleil, à l’ouest de la lune », version Norvégienne du mythe de Psyché.

-Le garçon et l’oie, version de « l’oie d’or » des frères Grimm ou encore « Coua Coua, colle toi la » issu des contes populaires Italiens édités par Italo calvino

-Légende de Provence, l’histoire de guihlen ou la chèvre d’or


Laurent Daycard s’accompagne de plusieurs instruments de musique à la façon d’un troubadour et se passionne pour les « grandes histoires », des épopées aux mythes des origines.Il présente à nos élèves son Ocarina, un instrument africain(le senza ou Kalimba selon la provenance), le dulcimèr(un instrument du Moyen-âge), un accordéon diatonique (2 gammes)…

“Il est bon d’écouter et de réécouter ces vieilles histoires toujours actuelles tant il est vrai que les contes ne sont pas fait pour endormir les enfants mais pour les éveiller…Le conte est un mensonge vrai” dit Laurent Daycart en guise de conclusion.

la baleine qui divague 005


Laisser un commentaire