Jun 14

Les ponts couverts

Les ponts couverts.

Les ponts couverts / Source : Flickr.com

La construction des ponts couverts a débuté au 13ème siècle. A cette époque les risques de surpopulation ont incité les autorités locales à entamer l’agrandissement de la ville.

D’un point de vue purement défensif, cet agrandissement implique la construction d’un nouveau rempart et le creusement d’un nouveau fossé. Bien que nécessitant une quantité de main- d’œuvre importante, la partie terrestre de ce chantier n’a pas inquiété les architectes de l’époque. Leur position est cependant bien différente lorsqu’il s’agit d’aborder la question de la protection des voies fluviales. En effet, tant qu’une rivière entoure une ville, elle représente un obstacle naturel redoutable. Mais, lorsque c’est à son tour d’être entouré par la ville, l’impénétrable rempart aquatique se transforme inévitablement en une brèche bien difficile à protéger.
Édifiés à l’embouchure des quatre bras de l’Ill, les ponts sont bâtis de manière à pouvoir faire face à tous les types d’attaques.

Le chantier dura plus de 20 ans (de 1230 à 1250). Édifiés entre quatre imposantes tours carrées, les ponts subissent au fil des siècles, de très nombreuses modifications. En 1332, les piliers de soutènement, alors en bois, sont remplacés par de solides piles en maçonnerie. Puis, vers 1570, des clôtures en fer sont installées afin de condamner, en cas de siège, l’accès à la rivière l’Ill.
En 1784, les ponts couverts sont débarrassés de leur toiture. Face aux progrès de l’artillerie « moderne », leur efficacité défensive commence à être remise en cause. Avec la construction du barrage Vauban, les ponts couverts n’ont plus, militairement, lieu d’être. En 1865, ils sont rendus à la vie civile. On les rase et on les reconstruit entièrement en pierres.

0
comments

Comments are closed.