Tagged: conseil de l’Europe

Juin 14

Création du Parlement européen

En 1958, l’Assemblée parlementaire européenne fixa son siège provisoire à Strasbourg.

Les élus, au nombre de 629 (aujourd’hui au nombre de 736), travaillaient dans des bureaux et des salles de réunion loués à la ville, et tenaient leurs séances plénières dans l’hémicycle du Conseil de l’Europe.

Le maire de la ville, Madame Catherine Trautmann (mandat de maire de 1989-1997), affirma sa volonté de construire un bâtiment permettant aux Eurodéputés de posséder leur propre hémicycle. Jusqu’à présent, le Parlement n’était que « sous-locataire » du Conseil de l’Europe. Ce dernier, s’élargissant avec l’ajout de la Russie,  le Conseil souhaita récupérer ses locaux.

Au souhait de promouvoir Strasbourg au rang de capitale européenne, fut adjoint la nécessité de construire un bâtiment qui puisse accueillir l’activité parlementaire et la représenter, symboliquement, à hauteur de sa mission. Il s’agit d’incarner l’idée de la démocratie en mouvement, de l’Europe en devenir, de la liberté, de la paix, d’un pouvoir fort mais délibératif, de concevoir une architecture capable de transmettre concrètement ces valeurs. Elle doit aussi être représentative de notre époque.

En 1990, Catherine Trautmann décida donc de lancer officiellement un concours international d’architecture, pour la construction d’un hémicycle destiné au Parlement Européen, sur un terrain appartenant à la ville. Le choix du site correspondait bien à l’idée d’une multi appartenance : les Vosges visibles d’un côté, la Forêt Noire de l’autre, au croisement du canal de la Marne au Rhin, et de la rivière l’Ill.

Sur une centaine de dossiers présentés soit à peu près 100 000 plans d’un mètre carré pour mettre au point ce projet, soit 100 000 m² de dessins, pour un bâtiment qui en fait 200 000, (c’est un record pour une préparation), quatre agences ont été retenues. Les équipes ont présenté leur projet pour le bâtiment du Parlement au printemps 1991.

Le projet du groupe Architecture Studio Europe a été retenu après  le concours , à l’unanimité. La conception d’un bâtiment aussi complexe n’a pu se faire que grâce à l’outil informatique. Le 12 décembre 1992, le sommet d’Edimbourg confirma le choix de Strasbourg comme capitale parlementaire de l’Europe. La SERS (société d’aménagement d’équipement de la région de Strasbourg), dont Madame Trautmann est la présidente, pris le relais de la ville et devint maître d’ouvrage.

Le Parlement européen / Source : Wikimediascommons

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter :  « Le parlement européen. Une architecture symbole de démocratie »


0
comments

Juin 14

Le palais de l’Europe

Le palais de l’Europe se trouve dans le quartier européen de Strasbourg, à quelques kilomètres du centre historique et à côté du parlement. C’est le siège du conseil de l’Europe, dont le but est de défendre les droits de l’Homme et la mise en valeur de l’identité culturelle de l’Europe. Ce bâtiment, à la fois simple et complexe, a été conçu par l’architecte Henry Bernard et inauguré le 28 janvier 1977. Les différents cours d’eau qui l’entourent définissent sa géométrie. Ses dimensions sont de 38 mètres de hauteur (c’est-à-dire 9 étages), et de 106 mètres de chaque côté, sa surface totale est de 64000 m². Le Palais de l’Europe est en verre, ce qui évoque la « transparence » de l’Europe, avec une alliance de bois et de métal, et sa façade extérieure est de couleur rouge, argent et brune. On trouve devant l’entrée du palais les 47 drapeaux des pays membres du conseil. Le grand arc de verre domine à 40 mètres de hauteur. Il abrite ainsi des centaines de bureaux, dix-sept salles de réunions et l’hémicycle de l’Assemblée. Celui-ci a une forme circulaire fermée et est composé de 600 places et est ainsi situé au centre du bâtiment.

Façade du Palais de l'Europe / Source : Wikimediacommons

Façade du Palais de l'Europe / Source : Wikimediacommons

0
comments